Alcool et Aspirine : Quel risque ?

Publié le : 

L’alcool peut créer des effets secondaires inconfortables et dangereux lorsqu’il est combiné à des médicaments sur ordonnance et en vente libre. L’aspirine est un médicament couramment utilisé qui peut interagir négativement avec l’alcool.

L’aspirine appartient à une classe de médicaments appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (aussi appelés AINS). Ces médicaments diminuent l’inflammation et la douleur. L’aspirine ralentit également le processus de coagulation sanguine et peut être utilisée pour aider à prévenir la formation de caillots sanguins.

Bien que certains médicaments en vente libre puissent être pris avec de l’alcool, l’aspirine peut créer plusieurs effets secondaires négatifs et potentiellement mortels lorsqu’elle est mélangée à l’alcool. Les effets secondaires de l’alcool et de l’aspirine sont principalement liés aux effets similaires que les deux ont sur le foie, l’estomac et les intestins.

Effets secondaires du mélange d’aspirine et d’alcool

Plusieurs effets secondaires peuvent résulter du mélange d’alcool et d’aspirine. L’alcool à lui seul affecte négativement le foie et augmente le risque de plusieurs types de maladies du foie. L’aspirine à elle seule peut causer des dommages au foie, surtout lorsqu’elle est consommée en grande quantité, et peut également entraîner un risque accru d’hémorragie.

Lorsque l’alcool et l’aspirine sont combinés, les effets secondaires qui en résultent comprennent :

  • Toxicité accrue de l’aspirine et de l’alcool
  • Risque accru d’hémorragie dans l’estomac et les intestins
  • Risque accru de lésions hépatiques
  • Risque de dépendance à l’alcool (surtout en cas de consommation excessive d’alcool)

Ces effets secondaires peuvent être dangereux et, dans certaines circonstances, ils peuvent être mortels.

Toxicité de l’alcool et de l’aspirine

Le foie est un organe qui joue un rôle important dans la décomposition de l’alcool et de l’aspirine. Lorsque les deux substances sont utilisées en même temps, le foie ne peut pas les décomposer efficacement. En raison de ce facteur, lorsque l’alcool et l’aspirine sont utilisés ensemble, la quantité de chaque substance qui se retrouve dans le sang est plus élevée qu’elle ne le serait si une seule substance était utilisée.

La diminution de la capacité du foie à décomposer ensemble l’alcool et l’aspirine entraîne une augmentation de la toxicité de ces substances dans l’organisme, ce qui peut également entraîner :

  • Augmentation de la quantité d’alcool dans le sang
  • Augmentation du risque de surdosage (overdose)
  • Problèmes au volant, car le taux d’alcoolémie sera plus élevé pour un même nombre de verres.

Risque accru d’hémorragie interne

L’un des effets secondaires possibles de l’utilisation de l’aspirine est le risque de saignement dans l’estomac ou les intestins. L’utilisation conjointe d’alcool et d’aspirine augmente ce risque de saignement. Cette hémorragie interne peut être si petite qu’il n’est parfois pas possible de la déceler, mais elle peut entraîner la mort.

Risque accru de dommages au foie

L’alcool et l’aspirine peuvent causer des dommages au foie individuellement. Il est donc logique que le mélange d’alcool et d’aspirine augmente le risque de lésions hépatiques. Lorsque ces deux substances sont utilisées ensemble pendant une période prolongée, ces dommages peuvent devenir permanents et peuvent entraîner d’autres complications, voire la mort.

Points clés : Aspirine et alcool

Le mélange d’alcool et d’aspirine peut entraîner plusieurs effets secondaires indésirables. Ces effets secondaires comprennent :

  • Hémorragies dans l’estomac ou les intestins
  • Toxicité et lésions hépatiques
  • Augmentation du risque d’intoxication alcoolique
  • Risque de dépendance à l’alcool en cas de consommation excessive d’alcool

Il peut ne pas être dangereux pour certaines personnes de consommer de petites quantités d’alcool et d’aspirine ensemble de manière occasionnelle. Cependant, si vous souhaitez pouvoir consommer de l’alcool tout en prenant de l’aspirine, vous devriez d’abord discuter des risques et des effets secondaires possibles avec votre médecin pour voir ce qui est sécuritaire dans votre cas.

Articles populaires

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment...

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes...

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps...