L’alcool peut-il provoquer une gastrite ?

Publié le : 

L’alcool peut avoir des effets importants à de multiples niveaux dans l’organisme, ce qui en fait une substance complexe. Votre appareil digestif est généralement la première ligne de défense que votre corps utilise pour se protéger contre les toxines étrangères, y compris l’alcool.

L’appareil digestif correspond généralement à toute la longueur de votre tube digestif, y compris la bouche, l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin et le colon. Cependant, la gastrite est une condition spécifique à votre estomac.

La gastrite se produit lorsque la paroi interne de l’estomac s’irrite (gonflements) et devient sensible. L’alcool cause souvent ce problème en irritant la paroi de l’estomac et en endommageant les cellules avec lesquelles il entre en contact.

Avec le temps, l’alcool peut interférer avec la production naturelle d’ions bicarbonate qui protègent vos cellules gastriques de l’environnement difficile présent dans l’estomac. Sans ces ions protecteurs, l’environnement acide peut altérer les membranes cellulaires des cellules gastriques et affecter la santé des cellules.

Au fur et à mesure que les couches cellulaires s’érodent, cette érosion expose des couches plus profondes de cellules qui ne sont pas protégées de l’environnement acide de l’estomac, ce qui peut enclencher un processus inflammatoire.

Quelles sont les autres causes de la gastrite ?

Bien que l’alcool puisse causer la gastrite, il est important de savoir qu’il existe de nombreuses autres causes potentielles. Certaines de ces causes incluent :

  • Reflux biliaire : Le reflux biliaire est difficile à distinguer du reflux gastrique et présente plusieurs des mêmes symptômes. Si vous ressentez des douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen, des nausées, des brûlures d’estomac fréquentes et d’autres symptômes gastriques en l’absence de consommation d’alcool, cela peut être un signe de reflux biliaire ou de reflux gastrique grave et peut-être de reflux gastro-oesophagien (RGO).
  • Vomissements chroniques : Les vomissements chroniques provoquent une irritation prolongée de la paroi de l’estomac, entraînant souvent une gastrite chronique. Le processus de vomissement expose votre œsophage à des niveaux élevés d’acide. En général, la gastrite survient près de la zone entre l’estomac et l’œsophage, ou sphincter œsophagien inférieur.
  • Infection à Helicobacter Pylori (H. pylori) : H. pylori est une cause fréquente d’ulcères d’estomac. L’infection à H. pylori peut imiter plusieurs des symptômes de la gastrite alcoolique. De plus, la gastrite alcoolique chronique peut faciliter la contraction d’une infection à H. pylori. Par conséquent, il est important de consulter votre médecin si vous présentez les symptômes décrits.
  • Médicaments : Plusieurs médicaments peuvent affaiblir la paroi de l’estomac, mais les plus courants sont les stéroïdes et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Les stéroïdes oraux sont couramment prescrits pour les complications de l’asthme ou les troubles endocriniens. La prise de ces médicaments avec de l’alcool peut augmenter le risque de gastrite alcoolique aiguë.
  • Autres infections : H. pylori est le pathogène gastrique le plus courant, mais d’autres microorganismes moins courants comme les virus et d’autres bactéries peuvent s’installer dans votre estomac et affaiblir sa paroi interne. Les agents pathogènes peuvent libérer des toxines qui décomposent vos cellules pour les utiliser comme nourriture.

Qu’est-ce que la gastrite alcoolique ?

La gastrite alcoolique peut prendre deux formes différentes : aiguë ou chronique. La gastrite alcoolique aiguë est temporaire et les vomissements, une sensation de brûlure avec l’alcool et la douleur générale l’accompagnent souvent. Comme l’alcool a des effets analgésiques légers et peut altérer le jugement, certains symptômes ne se font sentir que le lendemain.

La gastrite alcoolique chronique est la dégradation à long terme de la muqueuse de l’estomac. Cette dégradation se produit par le même processus que la gastrite alcoolique aiguë, mais les symptômes sont souvent un peu différents. Chez les personnes qui consomment régulièrement de l’alcool, elles n’éprouvent généralement pas les symptômes d’une gastrite aiguë car, avec le temps, l’alcool diminue leur sensibilité aux nausées et aux vomissements.

Si elle n’est pas traitée, la gastrite alcoolique chronique peut entraîner des ulcères récurrents, des dommages au foie, au pancréas et à l’estomac.

Causes de la gastrite alcoolique

La cause de la gastrite alcoolique est simple : l’ingestion d’alcool. Cependant, savoir si vous souffrez de gastrite est complexe. Parce que chacun métabolise l’alcool différemment et parce que les cellules de l’estomac sont toutes différentes, la gastrite a un impact qui est différent selon les personnes.

Certaines personnes peuvent boire un verre ou deux d’alcool et ressentir une sensation de brûlure intense à chaque fois. D’autres personnes peuvent boire de grandes quantités d’alcool pendant de nombreuses années sans jamais souffrir de gastrite. Cette différence selon les personnes est la raison pour laquelle il est important de discuter de tout symptôme notable (surtout si vous buvez de l’alcool) avec votre médecin.

Symptômes de la gastrite alcoolique

  • Douleurs abdominales : Cette douleur peut se manifester à la fois dans les cas de gastrite aiguë et chronique.
  • Ballonnements abdominaux : Les ballonnements peuvent être un signe que votre estomac ne digère pas correctement, les ballonnements peuvent être présents dans la gastrite aiguë et chronique.
  • Selles noires et goudronneuses : Bien qu’il ne s’agisse pas toujours d’une urgence médicale, il s’agit d’un problème médical parfois grave. Des selles noires et goudronneuses indiquent un saignement quelque part le long de votre tube digestif, mais le saignement n’est pas actif actuellement. Si vous avez des selles rouges, vous avez un saignement actif et il s’agit d’une urgence médicale.
  • Le hoquet : Il s’agit d’un symptôme non spécifique, le hoquet en lui-même ne signifie pas grand-chose. Cependant, si vous avez le hoquet avec quelques-uns de ces autres symptômes, ils peuvent être associés à une gastrite alcoolique.
  • Indigestion : Les cellules muqueuses endommagées ne peuvent pas digérer la nourriture aussi bien qu’un estomac en bonne santé. Dans des conditions normales, vos cellules de l’estomac produisent des enzymes qui aident à digérer vos aliments. Si elles ne peuvent pas le faire, vous pouvez ressentir des symptômes d’indigestion.
  • Perte d’appétit : Ce symptôme est un symptôme courant de gastrite alcoolique chronique.
  • Nausées ou maux d’estomac récurrents : Ce sont des symptômes courants de la gastrite chronique.
  • Vomissements de sang : Ce symptôme est une urgence médicale. Des vomissements de sang indiquent qu’il y a un saignement quelque part dans votre tube digestif supérieur. Appelez immédiatement les urgences si vous ressentez ce symptôme.

Diagnostic et traitement

Votre médecin peut généralement diagnostiquer la gastrite mais dans certains cas il peut aussi vous envoyer consulter un spécialiste en gastro-entérologie. Un gastro-entérologue effectue habituellement une endoscopie (il s’agit d’un tube muni d’une caméra qui est insérée par la bouche dans l’estomac pour examiner la paroi gastro-intestinale et aider à poser un diagnostic).

Si nécessaire, une biopsie peut être pratiquée, au cours de laquelle un morceau de tissu est prélevé pour analyse. Une analyse des selles à la recherche de sang fécal peut également être effectuée, il s’agit d’analyser un échantillon de selles où le médecin recherche la présence de sang.

De plus, votre sang peut être prélevé pour éliminer d’autres conditions (infection à H. pylori) ou pour dépister la présence de symptômes à long terme comme l’anémie.

Le traitement comprendra probablement l’arrêt de la consommation d’alcool. La consommation continue d’alcool endommage la paroi de l’estomac et peut entraîner des complications à long terme comme le cancer de l’estomac. On peut vous administrer des antiacides (inhibiteurs de la pompe à protons, inhibiteurs des récepteurs H2 ou antiacides directs) pour minimiser les dommages permanents et prévenir d’autres dommages.

Les modifications du mode de vie, comme éviter les aliments épicés et acides, peuvent aussi aider à réparer la muqueuse gastro-intestinale au fil du temps.

Articles populaires

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes...

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps...