Doit-on éviter l’alcool lorsqu’on prend de la prednisone (cortisone) ?

Publié le 

La prednisone est un corticostéroïde qui imite certaines hormones produites dans les glandes surrénales comme la cortisone. Les qualités anti-inflammatoires de la prednisone font qu’elle est souvent prescrite pour traiter diverses affections comme l’asthme et la bursite.

La prednisone inhibe également le système immunitaire. Elle est donc utile pour traiter les symptômes de certaines maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde (PR).

Vous vous demandez peut-être si vous pouvez encore boire un verre de vin ou une bière avec le dîner pendant que vous prenez de la prednisone. En général, si votre dose est faible et que vous n’utilisez pas la prednisone pour le traitement à long terme d’une maladie chronique comme la PR ou une insuffisance surrénalienne, un verre ou deux par jour devrait convenir.

Néanmoins, en discuter d’abord avec votre médecin est une bonne idée. Votre médecin connait vos antécédents médicaux et pourra répondre aux questions sur la façon dont la combinaison prednisone/alcool peut vous affecter spécifiquement.

Dans certains cas, cependant, la combinaison de prednisone et d’alcool peut être problématique.

Effets de l’alcool et de la prednisone

La prednisone a de nombreux effets secondaires, et certains d’entre eux peuvent être amplifiés par l’alcool.

Par exemple, les corticostéroïdes et l’alcool inhibent tous deux le système immunitaire. Lorsque votre système immunitaire est inhibé, il est plus difficile pour votre corps de combattre les infections. L’alcool et la prednisone rendent cette difficulté encore plus grande.

La prednisone peut également augmenter votre glycémie au-delà du seuil du diabète. Cet effet est plus probable chez les personnes qui sont déjà à risque de développer un diabète de type 2 ou qui prennent des stéroïdes depuis longtemps.

Prendre plus d’une ou deux boissons alcoolisées par jour pendant que vous prenez de la prednisone augmente encore plus votre risque de diabète de type 2. La raison est que l’alcool peut aussi augmenter votre taux de sucre dans le sang.

L’alcool et la prednisone peuvent irriter le tube digestif et causer des ulcères gastro-duodénaux. Combiner les deux peut vous causer des problèmes, surtout si vous êtes déjà sujet à des maux d’estomac.

La prednisone peut rendre les os minces et cassants, ce qui peut contribuer à l’apparition précoce de l’ostéoporose. La consommation excessive d’alcool pendant de longues périodes pendant que vous prenez de la prednisone peut augmenter le risque d’ostéoporose.

Prednisone et conseils sur l’hygiène de vie

Que vous buviez ou non, les effets secondaires de l’utilisation de stéroïdes peuvent être sévères. Suivez ces conseils pour atténuer certains des effets.

  • Prenez votre prednisone après un repas complet pour vous aider à vous protéger des effets nocifs qu’elle peut avoir sur votre système digestif. La prise d’antiacides peut également être utile.
  • Mangez de petits repas plusieurs fois par jour pour aider à maintenir votre glycémie stable. Manger selon un régime alimentaire diabétique peut aider à prévenir le diabète induit par les corticostéroïdes.
  • Mangez des repas raisonnables qui ne sont pas plus gros que ce que vous mangez normalement. Les corticostéroïdes peuvent vous empêcher de vous sentir rassasié. C’est peut-être la raison pour laquelle certaines personnes traités avec des corticostéroïdes prennent du poids.
  • Limitez votre consommation de sel pour prévenir la rétention d’eau. Le sel est caché dans les aliments en conserve, congelés et emballés. La prednisone peut affecter votre sens du goût et donner l’impression que tout semble fade, mais n’ajoutez pas de sel pour compenser.
  • Évitez les stimulants comme la caféine et la nicotine qui peuvent aggraver les troubles du sommeil. Les éliminer peut aider à soulager l’insomnie, qui est un effet secondaire courant de la prednisone.

Boire ou ne pas boire

Bien qu’un verre ou deux n’aient pas d’impact sur votre santé lorsque vous prenez de la prednisone, il est toujours préférable d’en parler d’abord à votre médecin.

La meilleure option pourrait être de cesser de consommer de l’alcool jusqu’à la fin de votre traitement.

Si vous êtes un buveur d’alcool régulier et que vous avez besoin de prendre des corticostéroïdes pour une maladie chronique, ce pourrait être une bonne occasion de discuter avec votre médecin des avantages concernant l’arrêt de la consommation d’alcool pour votre santé.

Soyez honnête au sujet de votre consommation d’alcool afin que votre médecin puisse vous donner des conseils utiles.

Articles populaires

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment est cancérigène" ou "manger cela cause le cancer", mais beaucoup d'entre nous ne savent pas...

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus longtemps que les hommes.Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'espérance de vie moyenne à...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...

Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides et comment les réduire ?

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à une alimentation saine, mais tous les consommateurs ne sont pas conscients de la quantité...