Différences entre l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde

Publié le : 

L’arthrose est l’affection chronique la plus courante des articulations. La polyarthrite rhumatoïde (PR) est le troisième type d’arthrite le plus fréquent.

Il existe de nombreuses similitudes entre l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde, comme la douleur et l’inflammation articulaires. Cependant, l’arthrose est définie comme une raideur articulaire causée par la perte de cartilage entre les articulations en raison de l’usure, tandis que la polyarthrite rhumatoïde est causée par une attaque auto-immune des articulations.

Arthrose et polyarthrite rhumatoïde

L’arthrose se présente habituellement de façon asymétrique, ce qui signifie qu’un seul côté du corps peut parfois être affecté. Un symptôme courant de l’arthrose est la raideur matinale des articulations dans les minutes qui suivent le réveil.

La polyarthrite rhumatoïde se manifeste habituellement par un gonflement articulaire symétrique qui persiste longtemps, bien que ce ne soit pas toujours le cas, surtout lorsque la maladie en est à ses débuts.

Des malformations de la main peuvent survenir dans les cas graves de polyarthrite rhumatoïde, ce qui fait que les doigts pointent dans des directions différentes. La polyarthrite rhumatoïde affecte non seulement les articulations, mais peut aussi causer une inflammation pulmonaire qui entraîne un essoufflement.

Il est important de différencier une maladie de l’autre, car les options de traitement disponibles pour l’arthrose sont différentes de celles de la polyarthrite rhumatoïde.

Traitement

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde comprend habituellement un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) pour aider à réduire les symptômes de douleur et d’inflammation.

Éventuellement, un traitement supplémentaire sera nécessaire pour réduire la réponse auto-immune. Un antirhumatismal modificateur de la maladie (ARMM) est un bon choix pour cette indication, et les options disponibles comprennent le méthotrexatel’hydroxychloroquine, la sulfasalazine et le leflunomide.

L’utilisation concomitante d’un ARMM et d’un AINS devrait aider à réduire les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde, mais si cette association thérapeutique n’est pas adéquate, l’ajout d’un médicament biologique pourrait être envisagé.

Les agents biologiques adalimumab (Humira), étanercept (Enbrel) et tocilizumab (Actemra) sont indiqués pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Les corticostéroïdes comme la méthylprednisolone peuvent également être utilisés pour réduire l’inflammation.

Lorsqu’on traite l’arthrose, il est important de considérer l’exercice physique comme faisant partie du traitement, car des études ont démontré qu’une simple séance de marche à pied peut aider à soulager la douleur et à réduire la raideur articulaire.

La perte de poids peut également jouer un rôle essentiel dans la réduction des symptômes de l’arthrose, car elle peut réduire la pression sur les articulations, qui se frotte moins sur les os.

Les analgésiques comme le paracétamol et les AINS peuvent être utilisés pour aider à réduire la douleur liée à l’arthrose. La capsaïcine appliquée sur la peau peut parfois être utilisée comme solution de rechange ou en complément d’un traitement médicamenteux.

Les injections de corticostéroïdes peuvent également être utilisées pour aider à réduire temporairement la douleur et l’inflammation. En général, un régime alimentaire approprié et l’exercice physique peuvent aider à réduire la gravité de l’arthrose.

Articles populaires