Problèmes de santé chez les bébés très prématurés

Un bébé prématuré est un bébé né avant 37 semaines de gestation. Étant donné que les bébés grandissent rapidement pendant la grossesse, un bébé prématuré né trois ou quatre mois plus tôt est très différent de celui qui est né trois ou quatre semaines avant. C’est pourquoi les médecins utilisent souvent la terminologie suivante pour distinguer différents types de bébés prématurés :

 
Micro prématuréFait référence à un bébé qui est né avant 26 semaines de gestation
Bébé très prématuréFait référence à un bébé qui est né entre 27 et 30 semaines de gestation
Bébé modérément prématuréFait référence à un bébé né entre 31 et 34 semaines de gestation
Bébé peu prématuréFait référence à un bébé qui est né entre 34 et 37 semaines de gestation
 

Cet article portera principalement sur les bébés très prématurés, c’est-à-dire les bébés nés entre 27 et 30 semaines de gestation.

 

Taux de survie 

La bonne nouvelle est que plus de 95% des bébés très prématurés survivent. Bien que ces bébés puissent faire face à de graves problèmes de santé, la plupart d’entre eux se remettent de leur naissance prématurée avec peu de conséquences à long terme.

 

À quoi ressemble un bébé très prématuré?

Si vous rendez visite à un bébé très prématuré dans une unité de soins intensifs néonatals (USIN), vous serez peut-être surpris de la petite taille de votre bébé. Un bébé né à 27 semaines ne pèse que 1 kilogrammes environ. un bébé né à 30 semaines pèse environ 1,4 kilogramme. Les bébés très prématurés ont une peau mince avec des veines visibles. De nombreux équipements médicaux peuvent les aider, notamment :

  • Assistance respiratoire : La plupart des bébés très prématurés ont besoin d’assistance respiratoire après la naissance. Un bébé très malade peut nécessiter une ventilation mécanique. D’autres bébés très prématurés peuvent avoir besoin d’un appareil à pression positive continue ou d’une canule nasale.
  • Alimentation par intraveineuses : en raison de leur système digestif immature, les bébés très prématurés sont nourris au début par des intraveineuses et sont habitués lentement à boire du lait maternel ou maternisé. Les intraveineuses peuvent provenir du moignon du cordon ombilical (cathéters ombilicaux).
  • Intubation nasogastrique : avant environ 33 semaines de gestation , les bébés ne peuvent pas téter, avaler et respirer en même temps. Les bébés très prématurés sont nourris par une sonde qui va du nez ou de la bouche à l’estomac.
  • Équipement de surveillance : Les bébés très prématurés portent des autocollants sur la poitrine ou sur les poignets pour que l’on puisse surveiller leur rythme cardiaque, leur rythme respiratoire et leur saturation en oxygène.
 

Problèmes de santé

Un bébé très prématuré peut avoir plusieurs problèmes de santé. Voici certains des problèmes les plus courants :

 
  • Syndrome de détresse respiratoire (SDR) : Environ 70% à 85% des bébés très prématurés ont besoin d’un traitement pour le SDR. La détresse respiratoire est traitée avec un soutien respiratoire ou un traitement médicamenteux.
  • Persistance du canal artériel : Près de la moitié des bébés nés à 27 semaines et 17% des bébés nés entre 29 et 30 semaines sont nés avec une persistance du canal artériel. Le canal artériel est un vaisseau sanguin, il fait circuler le sang dans les poumons du fœtus. Bien qu’une persistance du canal artériel soit normal chez le fœtus, ce vaisseau sanguin devrait se fermer à la naissance. Des médicaments ou une intervention chirurgicale peuvent être utilisés pour le fermer.
  • Septicémie : les prématurés ayant un système immunitaire immature, ils sont plus sensibles aux infections que les bébés non prématurés. Environ 25% des bébés très prématurés ont besoin de médicaments pour traiter une infection.
  • Apnée de la prématurité : leur système nerveux étant immature, les prématurés peuvent avoir des périodes d’apnée ou de bradycardie.
  • Anémie : L’anémie (manque de globules rouges) est fréquente chez les prématurés. L’anémie se manifeste le plus souvent chez les bébés nés avant 32 semaines. Elle peut être traitée avec des suppléments de fer, des transfusions sanguines ou des médicaments.
 
  • Hémorragie intraventriculaire (IVH) : Les prématurés ont des vaisseaux sanguins fragiles, en particulier dans le cerveau. Si ces vaisseaux se brisent, du sang peut se répandre dans les ventricules du cerveau. Environ 10% des bébés très prématurés ont une hémorragie intraventriculaire grave.
  • Entérocolite nécrosante : Dans cette maladie, les doublures des intestins sont infectées et commencent à mourir. Il s’agit d’une maladie grave qui est traitée avec des médicaments ou une intervention chirurgicale. Heureusement, seul un petit nombre (environ 5%) des bébés très prématurés souffrent de NEC.
 

Problèmes de santé potentiels à long terme 

La plupart des bébés très prématurés se remettent d’une naissance prématurée avec peu de conséquences à long terme. Malgré tout, les problèmes de santé à long terme les plus courants chez les très prématurés sont les suivants :

 
  • Apnée de la prématurité : La plupart des bébés très prématurés en guérissent assez rapidement lors de leur prise en charge à l’unité de soins intensifs néonatals, mais d’autres ont encore des épisodes d’apnée après leur retour à la maison. Ces bébés peuvent éventuellement rentrer chez eux avec un appareil respiratoire pour s’assurer de maintenir leur rythme cardiaque et respiratoire.
  • Maladie pulmonaire chronique : Environ 33% des bébés très prématurés ont besoin d’oxygène après la sortie de leur unité de soins intensifs et beaucoup souffrent d’asthme ou d’autres maladies respiratoires lorsqu’ils sont jeunes enfants.
  • Retard de développement : bien que les troubles cognitifs graves soient rares chez les très prématurés, les retards de développement et les problèmes à l’école sont plus fréquents. Environ 33% des bébés très prématurés ont besoin d’aide à l’école à mesure qu’ils grandissent.
 

Comment puis-je améliorer la santé de mon bébé très prématuré ?

En tant que parent, vous pouvez faire beaucoup de choses pour aider votre bébé :

  • Demandez des soins prénatals précoces : des soins prénatals précoces et réguliers peuvent aider les mères à réduire les risques d’accouchement prématuré.
  • Tirez le lait maternel : Même si les mères ne prévoient pas d’allaiter, tirer lait maternel (même pour une courte période) peut aider à améliorer la santé des bébés très prématurés.
  • Essayez les soins kangourou : les soins kangourou peuvent aider les bébés prématurés à grandir et à mûrir. Cela consiste à tenir le bébé (qui porte alors seulement une couche) peau contre peau au niveau de la poitrine, afin de le maintenir au chaud et en sécurité.
Dernière mise à jour de l'article le
L'équipe d'experts qualifiés de Umvie.com
Les experts qualifiés de Umvie.com sont des rédacteurs et experts qualifiés dans leur domaine. Ils sont spécialement sélectionnés pour leurs connaissances approfondies et leur expérience, ainsi que pour leur capacité à communiquer des informations complexes de manière claire et utile.