Alcool au début de la grossesse : Quel risque ?

Publié le : 

Si vous venez d’apprendre que vous être enceinte, vous avez peut-être bu de l’alcool en début de grossesse sans le savoir.

La plupart des chercheurs et des médecins pensent qu’il n’y a pas de quantité sécuritaire d’alcool à consommer pendant la grossesse.

Bien que vous puissiez vous sentir nerveuse à l’idée de dire à votre médecin que vous avez bu sans le savoir pendant votre grossesse, il est toujours préférable de lui en parler pour vous assurer de comprendre les risques, ou peut-être simplement pour vous aider à apaiser vos inquiétudes.

Ne paniquez pas

L’une des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes essaient de planifier leur grossesse à l’avance est d’essayer d’éviter l’exposition accidentelle à des substances comme l’alcool en début de grossesse.

Bien que le premier trimestre soit une période importante pour le développement du bébé et que les chercheurs aient conclu qu’il n’y a pas de quantité sécuritaire d’alcool que l’on puisse consommer pendant la grossesse, la recherche suggère également qu‘il est peu probable que l’alcool en début de grossesse présente un risque important.

En effet, une étude réalisée en 2013 a examiné divers niveaux de consommation d’alcool avant la 15ème semaine de gestation et n’a pas établi de lien entre la consommation d’alcool et la survenue de problèmes lors de la grossesse.

De même, une étude publiée en 2012 dans le British Journal of Obstetrics and Gynaecology n’a pas trouvé d’effets majeurs d’une consommation faible à modérée d’alcool pendant la grossesse après avoir observé les enfants nés de ces grossesses une fois âgés de cinq ans.

Comprendre les risques

Bien qu’il soit possible que la consommation de petites quantités d’alcool n’ait pas d’effets néfastes sur votre bébé, il est formellement déconseillé de boire de l’alcool intentionnellement durant la grossesse.

Le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) est l’un des plus grands risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse, il s’agit d’une affection chez les enfants qui peut entraîner des lésions cérébrales et des problèmes de croissance.

Ce syndrome peut entraîner des incapacités physiques et mentales, des troubles du système nerveux central et divers troubles du comportement. Bien qu’il n’existe pas de remède à cette condition, on peut la prévenir en évitant l’alcool pendant la grossesse.

Conclusion

En fin de compte, les médecins s’accordent à dire que le meilleur conseil reste de planifier sa grossesse.

Évitez l’alcool lorsque vous essayez de concevoir, même si ce n’est que juste après l’ovulation. Cela peut vous aider à vous détendre et à ne pas vous inquiéter d’une exposition potentielle.

Cependant, ne vous en voulez pas si vous avez bu quelques verres au cours des premières semaines de grossesse sans savoir que vous étiez enceinte. En cas de doute, parlez à votre fournisseur de soins de santé de ce que vous pouvez faire pour atténuer vos inquiétudes pendant le reste de votre grossesse.

Articles populaires

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment...

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière...

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes...