Comment fonctionne le Prozac ? Est-ce un placebo ?

Publié le 

La fluoxétine est le composant principal d’un des plus célèbres antidépresseurs tels que le Prozac : un médicament consommé par plus de 40 millions de personnes dans le monde et qui aide à réduire les symptômes dépressifs. Cependant, comment fonctionne réellement le Prozac ?

Fonctionnement

La fluoxétine (le principe actif du Prozac) est un médicament inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine au niveau neuronal.

Contrairement aux autres antidépresseurs, le Prozac agit spécifiquement sur l’inhibition de la sérotonine, entraînant généralement peu d’effets secondaires graves.

 “La plupart des effets secondaires du Prozac sont légers et s’atténuent généralement une ou deux semaines après le début du traitement.”

On pourrait dire que la sérotonine est l’hormone du plaisir ou de l’humeur. Bien que initialement perçue comme un vasoconstricteur, elle a été considéré au fil du temps comme un neurotransmetteur et parmi ses multiples effets figure la “régulation de l’humeur”.


Voici une brève explication du rôle de la sérotonine au niveau cellulaire :

Les membranes cellulaires des neurones produisent des neurotransmetteurs qui vont être responsables de la communication d’informations entre neurones.

Parmi ces neurotransmetteurs, on y trouve la sérotonine.

Les médicaments inhibiteurs de la sérotonine comme le Prozac, empêchent la recapture en provoquant un blocus, de sorte que la sérotonine puisse rester plus longtemps dans l’organisme.

Ainsi, en inhibant la recapture, l’on augmente les niveaux de sérotonine et leurs effets bénéfiques sur le corps.

Le blocus

Le chlorhydrate de fluoxétine (principe actif du Prozac) produit une inhibition du processus de réabsorption de la sérotonine..

Cela permet ainsi d’augmenter les niveaux de sérotonine au niveau cellulaire.

Dans le même temps, la fluoxétine provoque une augmentation des niveaux de dopamine et de noradrénaline dans le cortex préfrontal, qui sont impliqués dans les processus d’humeur de l’individu.

La prise de Prozac favorise t-elle un comportement violent ou suicidaire ?

Quelques rumeurs suggèrent que Prozac pourrait favoriser un comportement violent ou suicidaire.

C’est absolument faux.

Le Prozac est l’un des médicaments les plus efficaces, car il a une faible toxicité sur le corps, ne crée pas de dépendance physique et les effets indésirables sont très faibles, voire nuls dans la plupart des cas (il y a toujours des exceptions).

Une manipulation de l’industrie pharmaceutique ?

Une autre des accusations portées à propos du Prozac est qu’il y aurait une manipulation de la part de l’industrie pharmaceutique concernant les études menées sur le médicament, afin de cacher, en partie, les effets secondaires possibles du Prozac.

En réalité, ces accusations sont également fausses.

Le Prozac est-il un placebo ?

La fluoxétine, le principe actif du Prozac, a été comparée à un placebo dans des études antérieures à sa commercialisation et l’efficacité du Prozac était bien supérieure.

“L’effet placebo est un effet positif dont la nature n’est pas pharmacologique mais psychologique, un effet psychologique qui vient du fait de se sentir traité et médicamenté. Lorsque, dans des études de recherche, des patients souffrant de dépression grave ont été traités avec des placebos (des études qui ne sont généralement plus réalisées pour des raisons déontologiques), il a été constaté des améliorations significatives chez environ 40% d’entre eux, résultat étonnamment élevé. Alors qu’avec les antidépresseurs, y compris le Prozac, l’amélioration est estimée à environ 75-80%, soit deux fois plus.”

Le Prozac empêche-t-il de se concentrer ?

Non.

À aucun moment le Prozac altère la concentration, puisque la capacité de raisonnement reste la même. Dans certains cas, il y a une même amélioration de l’attention en raison de ses effets indirects sur la dopamine.

La dépression est un trouble psychologique dans lequel des facteurs génétiques, biologiques et psychosociaux sont impliqués dans les altérations des neurotransmetteurs, des cytokines et des hormones.

On estime que plus de 15% des patients souffrant d’une forme de dépression finissent par se suicider. Nous pourrions donc dire que le Prozac a contribué à l’amélioration de la qualité de vie de millions de personnes.

Pour aller plus loin

Des lésions hépatiques possibles ont été rapportées chez des personnes prenant du Prozac, ainsi que des problèmes d’impuissance dus au blocage de la sérotonine, qui est également impliquée dans les processus d’hormones sexuelles ou du sommeil.

“Nervosité, nausée, bouche sèche, mal de gorge, somnolence, faiblesse, tremblement incontrôlable d’une partie du corps, perte d’appétit, perte de poids, modification du désir ou des capacités sexuelles, transpiration excessive sont quelques-uns des effets secondaires du Prozac.”

Cependant, au cours des dernières années, le Prozac a été significativement amélioré (le Prozac actuel n’a rien à voir avec le premier) grâce à un meilleur ciblage des cellules, ce qui permet la réduction des éventuels effets secondaires à long terme.

Quoi qu’il en soit, les médicaments ne sont pas des jouets et doivent toujours être pris sous conseil de votre médecin.

Lire aussi : 9 effets secondaires du Prozac

Lire aussi : Comment lutter contre la fatigue causée par les antidépresseurs ?

Articles populaires

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes contre une consommation excessive de viande rouge. Ces mises en garde concernent notamment le bœuf,...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire à votre peau ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.À quel point...

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus longtemps que les hommes.Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'espérance de vie moyenne à...

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...