Qu’est-ce qu’une foncière cotée ? (REIT, SIIC, FPI)

Publié le : 

Une foncière cotée (aussi appelée REIT, SIIC ou FPI) est une société qui possède, exploite ou finance des biens immobiliers générant des revenus.

Les foncières cotées offrent à tous les investisseurs la possibilité de posséder des biens immobiliers de valeur, d’accéder à un revenu basé sur les dividendes tout en bénéficiant d’une appréciation du capital. Les foncières cotées aident également les villes à se développer et à prospérer.

Les foncières cotées permettent à quiconque d’investir dans des portefeuilles d’actifs immobiliers de la même manière que dans d’autres secteurs, que ce soit par l’achat d’actions d’une société individuelle ou par le biais d’un fonds commun de placement ou d’un fonds négocié en bourse (FNB).

Les actionnaires d’une foncière cotée gagnent une part des revenus générés par un investissement immobilier sans avoir à acheter, gérer ou financer un bien immobilier.

Quels actifs possèdent les foncières cotées ?

Au total, les foncières cotées de tous types possèdent collectivement plus de 3 billions d’euros d’actifs bruts en Europe et aux États-Unis, les foncières cotées en bourse détenant plus de 2 billions d’euros d’actifs, ce qui représente plus de 500 000 biens immobilier. Les foncières cotées en Europe et aux États-Unis ont une capitalisation boursière de plus de 1 billion d’euro.

Les foncières cotées investissent dans un large éventail de types de biens immobiliers, comme des bureaux, des immeubles à appartements résidentiel, des entrepôts, des centres commerciaux, des hôpitaux, des centres de données, des infrastructures et des hôtels.

La plupart des foncières cotées se concentrent sur un type de propriété particulier, mais certaines détiennent plusieurs types de propriétés dans leurs portefeuilles. 

Que font les foncières cotées pour gagner de l’argent ?

La plupart des foncières cotées fonctionnent selon un modèle économique simple et compréhensible : en louant et en percevant un loyer sur ses biens immobilier, la société génère un revenu qui est ensuite versé aux actionnaires sous forme de dividendes.

Les foncières cotées doivent généralement verser au moins 90% de leur revenu imposable à leurs actionnaires (la plupart en distribuent 100%). À leur tour, les actionnaires paient l’impôt sur ces dividendes.

Les foncières cotées hypothécaires (ou mREITs) ne possèdent pas directement d’immobilier, mais financent des emprunts immobilier et tirent un revenu des intérêts sur ces investissements.

Pourquoi investir dans les foncières cotées ?

Les foncières cotées ont toujours produit des rendements totaux compétitifs, basés sur un revenu de dividendes élevé et stable et une appréciation du capital à long terme.

Leur corrélation relativement faible avec d’autres actifs en fait également un excellent moyen de diversification, qui peut aider à réduire le risque global du portefeuille et à augmenter les rendements.

Quelle a été la performance des foncières dans le passé ?

Les bons résultats obtenus par les foncières cotées en matière de dividendes fiables et en croissance, combinés à l’appréciation du capital à long terme et à la hausse des cours des actions, ont procuré aux investisseurs un rendement total attrayant pour la plupart des périodes au cours des 50 dernières années par rapport au marché boursier au sens large, ainsi qu’aux obligations.

Quels sont les différents types de foncières ?

  • Foncière cotée classique (ou Equity REIT) – Il s’agit des foncières cotés qui possèdent ou exploitent des immeubles générant des revenus.
  • Foncière cotée hypothécaire (ou mREIT) – Elles financent des biens immobiliers en achetant ou en créant des dettes hypothécaires et en tirant un revenu des intérêts générés par ces investissements.
  • Foncière non cotée – Les foncières non cotées fonctionnent de la même manière que les autres foncières cotées, mais elles ne se négocient pas en bourse.
  • SCPI – Les SCPI (société civile de placement immobilier) sont des foncières spécifiques à la France. Elles ne sont pas cotées en bourse et ne sont pas fiscalisées de la même manière.

Comment puis-je investir dans les foncières cotées ?

Un particulier peut acheter des actions d’une foncière cotée via un courtier en bourse, tout comme les autres actions publiques. Les investisseurs peuvent également acheter des actions d’un fonds commun de placement immobilier (FCPI) ou d’un fonds négocié en bourse (FNB). 

Un courtier, un gestionnaire en patrimoine ou un planificateur financier peut vous aider à analyser vos objectifs financiers et vous recommander des investissements appropriés en foncière cotée.

Comment une entreprise peut-elle être qualifiée de foncière cotée ?

Bien que cela diffère selon les pays, pour être admissible au statut de foncière cotée une société doit généralement :

  • Investir au moins 75% de son actif total dans l’immobilier
  • Tirer au moins 75% de son revenu brut de loyers provenant de biens immobiliers, d’intérêts sur des emprunts hypothécaires finançant des biens immobiliers ou de ventes de biens immobiliers
  • Payer au moins 90% de son revenu imposable sous forme de dividendes aux actionnaires chaque année
  • Être une entité imposable en tant que société
  • Être géré par un conseil d’administration ou des fiduciaires
  • Avoir un minimum de 100 actionnaires
  • Ne pas avoir plus de 50% de ses actions détenues par cinq personnes ou moins

Articles populaires

La mayonnaise fait-elle vraiment grossir ?

La mayonnaise est un ingrédient essentiel dans les recettes...

Le chocolat blanc est-il bon pour la santé ?

Le chocolat blanc est composé de beurre de cacao,...

Les bienfaits du sport pour la santé

Pratiquer une activité physique régulière aide à rester en...