Kratom (mitragyna speciosa) et grossesse : Quel risque ?

Publié le : 

La prise de Kratom est-elle risquée pendant la grossesse ?

Il est très important pour les femmes enceintes de surveiller tout ce qui peut circuler dans leur organisme. En effet, le fœtus qui grandit en elles est affecté par tout ce qu’elles consomment, notamment au niveau de la diffusion de la barrière placentaire, très permissive.

Pour cette raison, il est recommandé aux femmes enceintes d’éviter de consommer des médicaments en vente libre, des médicaments sur ordonnance et des substances illégales. Cependant, cela peut s’avérer difficile pour les femmes qui ont une dépendance pour ces produits.

Le kratom est une substance dérivée d’un arbre tropical qui appartient à la famille du café. Originaire d’Asie du Sud-Est, il présente des effets stimulants. À fortes doses, il peut avoir des effets sédatifs. Il est classé comme un opiacé présentant des propriétés opioïdes. Il est de ce fait recommandé aux femmes d’éviter d’utiliser le kratom pendant leur grossesse.

Il est conseillé de consulter votre médecin avant d’utiliser toute substance pendant votre grossesse, y compris le kratom. Si vous consommez du kratom et que vous tombez enceinte, dites-le à votre médecin le plus tôt possible. Vous devrez réduire le kratom lentement, car cette substance peut produire des symptômes de sevrage si elle est brusquement arrêtée.

Les symptômes physiques associés au sevrage du kratom comprennent l’insomnie, une diminution de l’appétit, des nausées, des vomissements, des spasmes musculaires, des douleurs musculaires, de la transpiration, de la fièvre, des douleurs abdominales, de la diarrhée, des maux de tête, des bouffées de chaleur, des yeux et un nez humides, des hoquets et des tremblements.

D’autres symptômes psychologiques de sevrage comprennent l’anxiété, l’agitation, la tension, la colère, l’hostilité, l’agressivité, la tristesse, la confusion et les hallucinations.

La consommation quotidienne du kratom peut, en outre, entraîner une dépendance.

La prise de kratom peut-elle engendrer des malformations congénitales ?

Les effets du kratom sur les fœtus n’ont pas été largement étudiés. En raison de ce manque de recherche, les femmes enceintes ne devraient donc pas l’utiliser, quelle que soit sa forme. On ne sait pas si son utilisation pendant la grossesse peut causer des malformations congénitales chez le fœtus ou le nouveau-né.

Une autre raison pour laquelle les femmes devraient éviter l’utilisation de cet opioïde pendant leur grossesse est que le médicament reste très peu réglementé. Par conséquent, il pourrait y avoir des substances nocives inconnues dans différents types de produits à base de kratom. Pour minimiser le risque d’effets négatifs sur le fœtus et futur enfant, les femmes devraient donc l’éviter durant leur grossesse.

Par ailleurs, il est bon de noter que certaines recherches indiquent que l’utilisation d’opioïdes pendant la grossesse est dangereuse. Elle peut en effet produire les effets suivants chez le fœtus ou le nouveau-né : liquide excessif dans le cerveau du bébé, glaucome, trou dans la paroi abdominale, malformations cardiaques congénitales et spina-bifida.

Articles populaires

7 effets du chocolat noir sur la santé

La plupart d'entre nous n'ont pas besoin d'une raison...

La mayonnaise fait-elle vraiment grossir ?

La mayonnaise est un ingrédient essentiel dans les recettes...

Le chocolat blanc est-il bon pour la santé ?

Le chocolat blanc est composé de beurre de cacao,...

Les bienfaits du sport pour la santé

Pratiquer une activité physique régulière aide à rester en...