Savoir écouter est la base de la communication. Souvent, on ne prend pas conscience de l’importance de l’audition jusqu’à ce que celle-ci soit endommagée. Malheureusement, la perte de l’audition est difficile à récupérer, voire impossible. C’est pourquoi il faut rester attentif à son état et consulter sans attendre au moindre souci. D’où le dépistage auditif. Voici l’essentiel à savoir sur ce test de santé.

Définition d’un bilan auditif

Un dépistage auditif désigne une consultation clinique accompagnée d’une série d’examens complémentaires permettant d’évaluer le niveau auditif d’un individu. Le patient passe d’abord par un audiogramme. Ce principal examen vise à déterminer la capacité d’audition de chaque oreille. Suite à cela, le médecin ORL pourra définir le seuil de surdité éventuel. Est-il léger, modéré, sévère ou profond ? L’audiogramme sert également à identifier la source de la baisse de l’audition. En effet, plusieurs éléments peuvent être à l’origine de la perte de l’ouïe. À titre d’exemple, nous pouvons citer le problème congénital, la presbyacousie, le traumatisme auditif, les causes médicales (médicaments ototoxiques, maladie de Ménière…).

Comment tester votre audition ?

Pour effectuer votre bilan d’audition, vous devez vous rendre dans le centre auditif le plus proche de chez vous. Le site Mon-centre-auditif.com vous met en relation avec les centres auditifs de proximité. Après les avoir localisés, vous pouvez obtenir votre test auditif rapidement. Les centres partenaires vous accompagneront jusqu’à l’équipement par l’appareil le plus adapté à votre problème d’ouïe.

Un bilan d’audition peut durer jusqu’à une demi-heure environ selon les cas. L’audioprothésiste ou l’ORL va débuter par l’interrogatoire pour connaître avec précision les causes et le niveau de votre déficience auditive. Ensuite, il y a l’otoscopie ou l’examen du tympan et du conduit auditif externe. Le bilan se poursuit par l’audiométrie ou l’évaluation de l’audition. Cette étape se fera dans un endroit calme, dans une cabine insonorisée ou bien au moyen d’un casque.

Après le dépistage auditif, deux principales possibilités sont envisageables. Puisque le niveau d’audition est déterminé, vous aurez droit au traitement nécessaire. Soit par appareillage, soit par le traitement de la maladie à l’origine de votre perte de l’ouïe.

Quand réaliser un dépistage auditif ?

Une baisse auditive n’arrive pas par hasard ou du jour au lendemain. Dans la plupart des cas, les personnes âgées sont plus sujettes à cette déficience. Mais ce n’est pas pour autant que les plus jeunes sont épargnés. La pollution sonore et le stress auditif sont les causes fréquentes des problèmes d’ouïe chez les moins de 50 ans.

Ainsi, un test d’audition peut être effectué à tout âge. Il existe des symptômes que vous ne devez pas négliger. Parmi ceux-ci, il y a les sifflements ou bourdonnements dans l’oreille et la difficulté d’audition lors des conversations téléphoniques. Faire répéter vos interlocuteurs lors des discussions en direct pourra être un autre signe à ne pas négliger. L’otite est également une bonne raison de consulter.

La surdité affecte le quotidien des personnes qui en souffrent. Le handicap est au niveau physique, mental et social. Souvent, le premier réflexe chez un individu malentendant est de se mettre à l’écart de son entourage. Il va s’isoler. Il ressentira alors de la fatigue, du stress, de l’hypertension, des troubles d’attention… Il pourra être sujet à la dépression et perdre confiance en lui. Afin de prévenir ou limiter le plus possible ces soucis, ne prenez pas votre temps pour consulter.

Catégories : Santé

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Umvie.com est composée de rédacteurs indépendants sélectionnés pour leur capacité à communiquer des informations complexes de manière claire et utile.