Entraînement intensif, nutrition, compétitions, transport… Ce ne sont que quelques exemples parmi la longue liste de circonstances influençant le bien-être du cheval. Qu’il s’agisse d’un jeune cheval, d’un cheval âgé ou d’un cheval sportif, il est important de surveiller régulièrement ses conditions physiques. En ce sens, il est indispensable de procéder régulièrement à un bilan locomoteur afin de lui offrir une carrière sportive saine et durable.

L’examen locomoteur est un élément important de la santé du cheval

La condition physique d’un cheval ne se limite pas seulement à son endurance cardiovasculaire. L’état musculaire, l’état des organes, les os et le rythme cardiaque du cheval conditionnent aussi son état physique général. L’examen locomoteur constitue ainsi une étape incontournable pour connaître la santé du cheval. Sur le site www.michaeldancot.com, vous verrez qu’il existe des vétérinaires équins spécialistes en locomotion.

Au cours de cet examen, le cheval est examiné dans son intégralité. Pour ce faire, le spécialiste en locomotion récolte le plus de renseignements auprès du propriétaire du cheval. Des informations de la part de son entraîneur, de son cavalier, de son kinésithérapeute et de son dentiste seront aussi les bienvenues pour établir un bon diagnostic. À l’issue de la collecte de données, l’examen locomoteur permet d’orienter les recherches autour d’éventuelles anomalies. Cette approche pluridisciplinaire est indispensable pour identifier les problèmes dans les meilleurs délais.

cheval vétérinaire équin spécialiste locomotion

Le bilan locomoteur, un outil précieux pour maintenir votre cheval en bonne santé

Le bilan locomoteur permet de prévenir et surtout d’anticiper les problèmes de santé du cheval. Au cours du bilan locomoteur, le cheval subit en effet une batterie d’examens.

Le bilan sanguin

Le bilan sanguin permet d’évaluer les quantités sanguines de globules rouges et de globules blancs. Il aide aussi à déterminer le niveau d’hydratation par la numération formule. La biochimie, quant à elle, permet de mesurer la créatine kinase relative à la fonction musculaire.

L’imagerie

L’imagerie englobe l’échographie, la radiographie, l’IRM, les endoscopes et le scanner. L’échographie permet d’identifier les éventuelles pathologies locomotrices. Les plus courantes sont l’arthrose, les œdèmes, les tendinites, les abcès et les bursites. La radiographie identifie les pathologies osseuses, cardio-respiratoires et locomotrices. L’endoscopie sert à voir les problèmes au niveau de l’appareil respiratoire et de l’appareil digestif du cheval. Enfin, l’IRM et le scanner s’avèrent efficaces pour identifier des problèmes au niveau de l’appareil locomoteur.

Les tests spécifiques

Après les batteries d’examen, des tests spécifiques sont à faire sur le cheval dans le but d’identifier certaines pathologies courantes. Parmi les tests spécifiques en rapport avec les pathologies locomotrices, vous pouvez inclure :

  • le test de la hanche (maladie du naviculaire),
  • le test de la pince à pied (abcès des pieds ou fourbures),
  • le test de flexion des membres (tendinites ou arthroses),
  • le test de proprioception (la perception de son corps dans l’espace),
  • le test de déséquilibre (on lui tire la queue sur le côté),
  • le test des mouvements complexes.

Il incombe au vétérinaire spécialiste de la locomotion de déterminer exactement les types de tests spécifiques à réaliser sur le cheval.

En définitive, les tests locomoteurs sont indispensables pour connaître l’état de santé d’un cheval. Il faudra toutefois faire appel à un vétérinaire équin spécialiste de ce type de prestation pour un diagnostic fiable et avéré.

Catégories : Animaux

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Umvie.com est composée de rédacteurs indépendants sélectionnés pour leur capacité à communiquer des informations complexes de manière claire et utile.