Les emballages alimentaires sont partout, après avoir évité le plastique, il est important de choisir un tissu certifié conforme pour protéger nos aliments. Quand il s’agit de choisir la matière qui sera en contact prolongé avec la nourriture, il ne faut pas lésiner sur la qualité. Voici pourquoi dans ce billet.

Emballages alimentaires et dangers sanitaires

Emballer sainement nos aliments c’est limiter les risques de contamination et conserver la qualité de ce que nous mangeons. En réalité, la plupart des emballages alimentaires communs sont une solution peu fiable à la question de conservation et de protection des aliments. Le contact de ces matériaux avec les aliments provoque divers mécanismes dangereux pour la santé dont les principaux sont :

  • La migration ;
  • La sorption ;
  • La perméation.

Si ces mécanismes ne sont pas possibles avec les tissus certifiés conformes, ils sont récurrents avec les tissus nocifs. Si vous souhaitez en savoir plus sur les tissus alimentaires certifiés, adressez-vous à un professionnel qui saura vous garantir la conformité de ses produits. La migration désigne le transfert de constituants du matériau utilisé vers l’aliment. Il peut s’agir de composés néoformés ou d’additifs dangereux pouvant causer plusieurs maladies cancérigènes ou cardio-vasculaires.

La sorption traduit un processus d’absorption des composants essentiels de l’aliment emballé. Ceci cause une détérioration de l’emballage et de l’aliment qui perd ses qualités nutritives.

La perméation est une résultante de la sorption. Une fois l’emballage altéré, les substances volatiles sont alors en mesure d’entrer en contact avec l’aliment et le contaminer. Ce mécanisme est surtout très dangereux lorsque le tissu ayant servi à la fabrication du contenant est imbibé de pesticides.

Emballages alimentaires : l’impact des composants nuisibles sur l’organisme

Le danger avec les emballages non certifiés émane des additifs qui servent à leur conception. Ces tissus ne respectent pas les règles de non-migration et d’alimentarité. Même lorsque les emballages sont faits de tissus bio, cela ne suffit pas du tout pour les faire entrer en contact avec des aliments. Il faut d’abord qu’ils soient testés en laboratoire et déclarés conformes aux normes de non-migration.

Au nombre des substances nuisibles affectant la fiabilité des emballages, vous retrouverez principalement le bisphénol A, l’aluminium, les phtalates, les hydrocarbures, les microplastiques et les composés néoformés. Ce sont des composants présents dans la plupart des contenants alimentaires que vous utilisez et qui ont un effet toxique sur l’organisme.

Dans cette liste, le bisphénol A est connu comme étant un perturbateur endocrinien attesté. Il affecte la fertilité masculine et féminine. Quant aux composés néoformés, leur nature est encore bien plus inquiétante. Ce sont des éléments absents de l’emballage de départ, mais qui apparaissent à la suite de réactions chimiques entre l’aliment et l’emballage. Afin de s’assurer qu’il n’y ait pas d’effet cocktail entre tous les éléments, opter pour un tissu spécialement conçu pour la conservation des aliments et certifié est la meilleure option.

Le risque encouru en négligeant la certification des tissus alimentaires utilisés pour la conception des emballages n’est pas des moindres. Il est donc important pour préserver votre santé et protéger l’environnement d’opter pour l’usage de tissus alimentaires testés en laboratoire et approuvés.

Catégories : Nutrition

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Umvie.com est composée de rédacteurs indépendants sélectionnés pour leur capacité à communiquer des informations complexes de manière claire et utile.