Les papillons jouent un rôle important dans la nature en intervenant dans la pollinisation. Parmi cette grande variété, le monarque fait partie des plus connus. Toutefois, notre connaissance sur cette espèce reste limitée. On vous en dit plus.

Quelle est la répartition des papillons monarques ?

De son nom scientifique Danaus plexippus, le monarque est une espèce originaire d’Amérique du Nord. On le retrouve principalement dans les zones géographiques où pousse la plante dont ils se nourrissent le plus : l’asclépiade. Dans des proportions moindres que sur le continent nord-américain, on peut le trouver à d’autres endroits de la planète tels que dans les îles Caraïbe, à Hawaï, mais aussi en Australie, en Nouvelle-Zélande, dans les Philippines ainsi que dans le sud de l’Espagne et le nord du Maroc.

Espèce iconique et magnifique, le papillon monarque est naturellement devenu une source d’inspiration pour les créateurs ainsi qu’un motif de décoration et de mode prisé de par le monde. Vous pouvez par exemple visiter revedepapillon.fr pour en apprendre plus sur le thème du papillon et découvrir des créations de mode inspirées de cet insecte unique qu’est le monarque.

Il faut le rappeler, le monarque est un lépidoptère. Son cycle de vie possède donc 4 étapes : l’œuf, la chenille, la chrysalide et l’imago ou papillon.

Pourquoi et comment les papillons monarques migrent-ils ?

Ces papillons effectuent une migration pour le moins surprenante. En effet, ces derniers sont capables de parcourir des étendues continentales pour bénéficier d’un climat toujours optimal et ainsi échapper à la rigueur des hivers. Les monarques sont classés en deux grandes catégories : ceux de l’ouest des Rocheuses qui passent l’automne et l’hiver au sud de la côte pacifique américaine et ceux de l’est des Rocheuses qui hibernent dans les montagnes du Mexique.

Pendant leur voyage, les monarques profitent des vents favorables et des courants aériens pour parcourir près de 200 km en une journée. Ils voyagent sur des milliers de kilomètres chaque année. La migration du monarque se fait en quatre générations.

Tout d’abord, les monarques réduisent l’intensité de leur activité métabolique pour survivre au froid et prolonger leur espérance de vie. Ils restent donc en diapause d’octobre à Mars. Alors que les monarques de l’ouest se regroupent dans les bosquets le long de la côte Californienne, ceux de l’est préfèrent les forêts des montagnes du centre du Mexique. Ces insectes se réfugient alors par milliers dans les arbres, en restant très proches les uns des autres afin de garder une température idéale pendant la saison fraîche.

Une fois la période de l’hiver passée, nos papillons entament leur migration vers le nord. Ceux de l’est remontent dans un premier temps vers le Texas. Durant leur périple, les monarques ayant hiberné donnent naissance à une première génération d’insecte entre mars et avril. Une seconde naîtra entre mai et juin, toujours pendant cette ascension. Enfin, une troisième verra le jour entre juillet et août. Comme les générations avant elle, elle suivra son cycle de développement pour ensuite atteindre la destination finale de sa migration: le nord des États-Unis et le sud du Canada!

En ce qui concerne les monarques de l’ouest, ils partent de la Californie vers avril à la recherche de milieux plus frais. Certains migreront vers les nord-ouest des États-Unis, plus précisément vers le sud de l’état de Washington, alors que d’autres iront se loger dans les Rocheuses.

La quatrième et dernière génération voit le jour entre septembre et octobre. Elle possède la particularité d’avoir une corpulence plus importante et une espérance de vie supérieure. Lorsque l’automne revient, cette génération entame une migration vers le sud afin de retrouver la douceur des forêts du Mexique et de la côte Californienne. C’est donc le retour du monarque dans ses résidences hivernales! Le cycle migratoire est complet et la boucle est ainsi bouclée!

On constatera ainsi avec étonnement que la migration du monarque possède la particularité d’être “asymétrique”: la montée des monarques vers le nord s’effectue en trois générations, alors que leur retour vers le sud se fait en une seule! Cette migration multigénérationnelle si particulière et cette capacité du monarque à s’orienter avec une précision hors du commun demeurent une source de questionnement et de fascination au sein de la communauté scientifique. La nature continuera toujours de nous surprendre…

Catégories : Animaux

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Umvie.com est composée de rédacteurs indépendants sélectionnés pour leur capacité à communiquer des informations complexes de manière claire et utile.