Vaccin et diabète : Existe-t-il des vaccins recommandés pour les diabétiques ?

Publié le 

Comme le diabète réduit la capacité du système immunitaire à combattre certaines infections, différents centres et associations spécialisées insistent sur l’importance de faire vacciner les personnes atteintes de diabète.

Quels sont les vaccins les plus recommandés ? Existe-t-il un vaccin contre le diabète ? C’est à ces questions que nous allons tenter de répondre dans cet article.

Note : des sources officielles et des publications scientifiques sur le sujet ont été consultées lors de la rédaction de cet article.

5 Vaccins à ne pas manquer en cas de diabète

On sait que les personnes atteintes de diabète sont confrontées à un risque accru de contracter certaines infections et de développer de graves problèmes qui peuvent être évités par la vaccination. Il s’agit d’affections courantes comme le rhume et la grippe, et d’affections graves comme la pneumonie, l’hépatite B, le tétanos et le zona.

Selon le Center for Disease Control and Prevention (CDC) et l’American Association for Diabetes Educators, les diabétiques doivent s’assurer de discuter de cette question avec leur médecin afin de recevoir le plan de vaccination le plus approprié.

Non seulement les personnes atteintes de diabète sont plus exposées à de graves complications, voire à la mort, en présence de certaines infections, mais elles ont aussi tendance à avoir plus de difficultés à contrôler leur taux de sucre dans le sang.

Dans l’ensemble, voici les 5 vaccins les plus recommandés pour les personnes atteintes de diabète :

1. vaccin contre la grippe

Se faire vacciner est le meilleur moyen de prévenir cette infection respiratoire très contagieuse.

Les personnes atteintes de diabète peuvent développer des complications de santé assez graves, notamment une augmentation du taux de sucre dans le sang, une pneumonie, une bronchite, des infections des sinus, des otites, une hospitalisation et même la mort dans les cas graves.

Il est recommandé de recevoir une dose chaque automne, ou chaque hiver, pour assurer votre protection et celle de votre famille.

2. le vaccin dcaT
Ce vaccin est l’un des plus importants, car il protège contre trois maladies graves causées par des bactéries : le tétanos, la diphtérie et la coqueluche. Le tétanos provoque des douleurs et des raideurs musculaires ; il est considéré comme une maladie mortelle.

La diphtérie peut entraîner des problèmes respiratoires, une insuffisance cardiaque, une paralysie et même la mort.

La coqueluche, en revanche, se caractérise par de fortes quintes de toux, un essoufflement, des vomissements et des troubles du sommeil.

Le vaccin dcaT devrait être fait tous les dix ans.

Si vous êtes diabétique et que vous n’avez pas reçu de doses de dcaT au cours de votre vie, contactez votre médecin.

3. vaccin contre les infections à pneumocoques
Le diabète augmente le risque de décès dû aux infections à pneumocoques, qu’il s’agisse d’une infection des poumons (pneumonie), du sang (bactériémie), des oreilles, du cerveau ou de la moelle épinière (méningite). La recommandation est que les diabétiques reçoivent le vaccin antipneumococcique une fois avant l’âge de 65 ans, et deux autres doses après cela.

4. Vaccin contre l’infection par le virus du zona
Ce vaccin empêche la propagation du virus de l’herpès zoster, également connu sous le nom de zona. Elle peut généralement provoquer une éruption cutanée douloureuse et durable, ou causer la varicelle. Si vous êtes diabétique et que vous avez 50 ans ou plus, vous devez vous faire vacciner contre le zona.

Comme le virus reste dans l’organisme, certaines personnes peuvent développer l’éruption du zona des années après avoir eu la varicelle. Beaucoup souffrent de ce que l’on appelle la névralgie post-herpétique, un terme désignant une douleur qui persiste pendant des mois, voire des années, après la disparition de l’éruption.

5. Vaccin contre l’hépatite B
Différentes sources avertissent que les personnes atteintes de diabète (type 1 ou 2) sont plus susceptibles d’être infectées par le virus de l’hépatite B, car celui-ci peut être transmis par le partage de glucomètres et d’autres appareils. Les personnes atteintes d’une infection chronique peuvent développer de graves complications, telles que la cirrhose et le cancer du foie. Ce vaccin est recommandé aux personnes diabétiques de moins de 60 ans (19-59 ans).

Quels autres vaccins devrais-je envisager ?

Bien que les vaccins énumérés ci-dessus soient les plus importants du point de vue du diabète, il est également utile de se faire vacciner contre :

  • Rougeole, oreillons et rubéole
  • Hépatite A

Les femmes souffrant de diabète gestationnel peuvent-elles être vaccinées ?

Cela dépend du vaccin. En général, toutes les femmes enceintes doivent être vaccinées contre :

  • La grippe. Cela peut être fait à n’importe quel trimestre de la grossesse.
  • Tétanos, diphtérie et coqueluche. De préférence entre 27 et 36 semaines de gestation.
  • Hépatite B. Recommandé uniquement si la femme enceinte est à haut risque d’infection. Trois doses sont nécessaires pour obtenir l’immunité, les deuxième et troisième doses étant administrées respectivement 1 et 6 mois après la première dose.

Les femmes souffrant de diabète gestationnel ne devraient pas être vaccinées contre :

  • Hépatite A
  • Herpès zoster ou varicelle
  • Rougeole, oreillons et rubéole
  • Infections à pneumocoques
  • Le papillomavirus humain
  • Polio

Remarque : aucun de ces vaccins n’est recommandé pour les femmes enceintes ; leur utilisation pourrait mettre en danger la grossesse ou provoquer des malformations chez le fœtus.

Est-il vrai qu’il existe un vaccin contre le diabète ?

Pas exactement. Ces dernières années, nous avons constaté une augmentation du nombre d’études et de recherches pour progresser dans ce domaine, mais la vérité est qu’il n’existe toujours pas de vaccin contre le diabète.

L’une des découvertes les plus prometteuses provient d’un vaccin que l’humanité utilise depuis des centaines d’années, le BCG ou Bacillus Calmette-Guerin. Ce n’est rien de moins qu’un vaccin contre la tuberculose.

Différentes études ont observé un lien étroit entre ce vaccin et la prévention du diabète, en particulier le diabète de type 1. Ce constat a suscité de nombreuses attentes, non seulement dans la communauté scientifique, mais aussi dans la population.

Il est prouvé que la vaccination contre la tuberculose contribue à une meilleure prévention de la maladie chez les enfants et les jeunes, ainsi qu’à un meilleur contrôle des niveaux de glucose chez les diabétiques adultes. Les chercheurs pensent que le vaccin BCG a la capacité de moduler la réponse auto-immune, empêchant le système immunitaire d’attaquer les cellules pancréatiques qui produisent l’insuline.

Une étude récente menée aux États-Unis par le Massachusetts General Hospital et la Harvard Medical School a confirmé le potentiel du vaccin BCG chez les patients atteints de diabète de type 1 à long terme. Il a été rapporté que les personnes participant à l’étude ont pu réduire leur glycémie à des niveaux proches de la normale pendant plus de 5 ans, sans devoir être revaccinées. En outre, elles ont pu réduire leur consommation totale d’insuline d’environ 1/3.

Mais ce n’est pas le seul vaccin qui a été lié au traitement du diabète. D’autres résultats indiquent que la vaccination précoce contre les rotavirus, une cause fréquente de gastro-entérite infantile, pourrait jouer un rôle dans la prévention du diabète de type 1.

Bien que le développement de la maladie puisse être influencé par d’autres facteurs, il a été observé que les infections au rotavirus causent des dommages aux cellules productrices d’insuline et augmentent ainsi le risque de développer un diabète de type 1 plus tard dans la vie.

Bien que nous ne puissions pas encore parler d’un vaccin pour prévenir ou guérir le diabète, cela ne signifie pas que vous ne pouvez rien faire pour limiter votre risque ou gérer la maladie de manière saine :

  • Restez actifs. Faites au moins 30 minutes d’activité physique 5 fois par semaine ou plus.
  • Mangez sainement et de manière équilibrée. Mangez beaucoup de légumes, de céréales complètes et de fruits frais. Veillez à consommer beaucoup d’aliments riches en fibres, en protéines maigres, en vitamines, en minéraux, en antioxydants et en graisses saines.
  • Maîtrisez les problèmes de santé. Visitez votre médecin régulièrement et faites-vous examiner chaque année.

Nous espérons que l’article vous a été utile et que vous l’avez aimé. Notez que les informations contenues dans cet article peuvent devenir obsolètes à tout moment en fonction de l’évolution de la recherche scientifique. Consultez votre médecin pour connaître le plan de vaccination le plus approprié pour vous.

Pour aller plus loin…

Pour en apprendre plus sur le diabète, nous vous invitons à lire nos autres articles sur le sujet :

Références et ressources :
  • CDC’s Vaccine Information for Adults with Diabetes. (s. d.). Consulté le 16 mars 2020, à l’adresse https://www.cdc.gov/vaccines/adults/rec-vac/health-conditions/diabetes/infographic/index.html
  • Vaccine Resources. (s. d.). Consulté le 16 mars 2020, à l’adresse https://www.diabeteseducator.org/living-with-diabetes/Tools-and-Resources/vaccine-resources
  • Flu and Pnemonia Shots | ADA. (s. d.). Consulté le 16 mars 2020, à l’adresse https://www.diabetes.org/diabetes/medication-management/flu-and-pnemonia-shots
  • Is It Safe to Get Vaccinations During Pregnancy? (s. d.). Consulté le 16 mars 2020, à l’adresse https://www.webmd.com/baby/pregnancy-is-it-safe-to-get-vaccinations#1
  • Kühtreiber, W. M. (s. d.). Long-term reduction in hyperglycemia in advanced type 1 diabetes: the value of induced aerobic glycolysis with BCG vaccinations. Consulté le 16 mars 2020, à l’adresse https://www.nature.com/articles/s41541-018-0062-8
  • Rotavirus Infections and Development of Type 1 Diabetes: An … : Journal of Pediatric Gastroenterology and Nutrition. (s. d.). Consulté le 16 mars 2020, à l’adresse https://journals.lww.com/jpgn/fulltext/2007/08000/Rotavirus_Infections_and_Development_of_Type_1.3.aspx
  • Vaccine therapies for the prevention of type 1 diabetes mellitus. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 16 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12956615
Publicité