Avoine : Bienfaits, effets indésirables, contre-indications et utilisation

Publié le : 

L’avoine n’a pratiquement pas besoin d’être présentée, mais pour vous donner une idée, vous avez seulement besoin de 3 cuillères à soupe par jour ou d’une demi-tasse de thé de farine d’avoine afin de réguler le cholestérol et de maintenir un bon taux de sucre dans le sang. En outre, la farine d’avoine permettrait de renforcer les défenses immunitaires et prévenir les tumeurs.

L’avoine est souvent recommandée par les nutritionnistes. La farine d’avoine fut l’un des premiers aliments à recevoir le titre d’aliment fonctionnel car, en plus de fournir des substances essentielles à l’organisme, elle est capable de prévenir certaines maladies.

Avantages prouvés scientifiquement de l’avoine au sein de notre organisme

Riche en fibres, la farine d’avoine est un élément indispensable de ceux qui souhaitent maîtriser leur glycémie. Cela est possible parce que cette céréale aide à éviter la surcharge de glucose et d’insuline, l’hormone qui apporte les composés du sucre aux cellules. Sa fibre permet au glucose d’être absorbé lentement et progressivement, ce qui régule à son tour la libération d’insuline.

Il n’est par ailleurs pas surprenant que les céréales soient un puissant allié pour les personnes atteintes de diabète de type 2 puisque leurs fibres réduisent les pics de glucose dans le sang.

Les avantages de l’avoine semblent infinis. C’est en effet un allié puissant dans la prévention des tumeurs, ce potentiel étant précisément dû à ses fibres héroïques, qui agissent en première ligne de défense de l’intestin. Elles sont importantes pour l’élimination des composés cancérogènes formés par notre propre corps lors du processus de digestion des graisses.

L’avoine est en outre une céréale qui augmente le volume des matières fécales, ce qui facilite leur expulsion.

Mais ce n’est pas tout. En effet, les scientifiques connaissent déjà son action anticancéreuse grâce aux effets du bêta-Glucane. Ces polysaccharides jouent un rôle extraordinaire dans notre système immunitaire. Les chercheurs ont découvert que ce type de fibres améliore l’action du système immunitaire, ce qui aide à réduire le risque d’infection.

Les polysaccharides modulent également les cellules immunitaires impliquées dans les processus inflammatoires, ce qui signifie que ce nutriment aide à prévenir l’inflammation chronique (inflammation qui favorise le développement de diverses maladies).

L’avoine contient également des vitamines, des antioxydants et des minéraux capables d’éliminer les radicaux libres qui endommagent les cellules.
De plus, elle agit comme un protecteur d’ADN réduisant le risque de mutation d’un gène qui pourrait modifier sa structure et ainsi engendrer des tumeurs.

Conseils simples pour votre consommation habituelle

Les nutritionnistes recommandent de consommer au moins trois cuillères à soupe de son d’avoine par jour, soit l’équivalent d’une demi-tasse de thé. Il est possible de le saupoudrer sur les salades de fruits et de laitue ou de l’inclure dans la pâte à tarte, le pain ou les craquelins. Au lieu de cela, vous pouvez aussi remplacer le son d’avoine par quatre cuillères à soupe de flocons d’avoine biologiques.

L’excès d’insuline favorise également la formation de dépôts adipeux. Consommer de la papaye, de la banane ou de la farine d’avoine le matin empêchera la faim de revenir rapidement, ce qui vous aidera à lutter contre le surpoids ou l’obésité.

Flocons d’avoine

Le flocon d’avoine est crée en pressant le grain d’avoine, ce qui permet de conserver tous les nutriments essentiels de ce dernier. Nous pouvons le saupoudrer sur des fruits, des salades et des yaourts.

Son d’avoine

Le son d’avoine vient de la couche externe du grain et a donc la plus forte concentration de fibres de bêta-glucane. Il peut être saupoudré sur les repas, les jus de fruits , la pâte à pain, les gâteaux, les biscuits, etc.

Farine d’avoine

La farine d’avoine est généralement obtenue à partir de la partie interne du grain et perd donc une partie de la fibre. Elle est en outre principalement utilisée dans les pains, les gâteaux et les crêpes. Grâce à ses éléments nutritifs, elle constitue une alternative plus saine à la farine de blé, malgré la teneur élevée en gluten présente dans les deux.

Composition de l’avoine

Fibres

L’avoine contient deux versions de fibres : insolubles, qui confèrent une consistance aux matières fécales ; et solubles, riches en bêta- glucane, qui, lorsqu’elles sont fermentées dans l’intestin, le protège et font baisser le cholestérol.

Vitamines

L’avoine est un bastion de vitamines B, telles que la niacine (vitamine B3) et la thiamine (vitamine B1), essentielles au maintien de la santé mentale et de l’énergie du corps. En outre, elle contient de la vitamine E, dont les antioxydants préviennent les dommages aux cellules causés par les radicaux libres.

Minéraux

L’avoine contient du zinc, du silicium qui est un minéral important dans la production de collagène (substance responsable de la fermeté et de l’élasticité de la peau, des ongles et des cheveux, que les femmes et les hommes commencent à perdre à partir de trente ans), du sélénium, du fer, du magnésium, du cuivre et du phosphore.

Protéines

L’avoine est l’un des grains ayant la plus haute valeur protéique, fournissant des nutriments essentiels pour divers tissus et fonctions du corps.

La recherche et les découvertes autour de l’avoine

Centre d’attention des chercheurs, des études sont menées pour élucider son caractère si spécifique. L’avoine est en effet polyvalente car elle peut être mélangée avec des salades de fruits ou des feuilles, des pâtes à pain, des biscuits, des jus de fruits, et plus encore.

Parmi ses nutriments, l’un détient une importance particulière : le bêta-glucane, qui, nous l’avons vu, après fermentation dans le gros intestin, est responsable, entre autres avantages, de la création de molécules agissant dans la lutte contre les micro-organismes nuisibles et réduisant également le cholestérol.
Non seulement elles inhibent les matières grasses, mais elles en diminuent également l’absorption. C’est pourquoi on dit que l’avoine est “l’amie des artères”.

Effets secondaires et contre-indications

Le son d’avoine est connu pour produire des gaz intestinaux.
De très rares cas de dermatite de contact (démangeaisons cutanées au contact du son d’avoine) ont été rapportés chez des personnes sensibles.

AVERTISSEMENT : Les coeliaques (individus intolérants à l’ingestion de gluten) doivent éviter de consommer de l’avoine car le grain contient du gluten. Il existe également une variété sans gluten. Recherchez-le dans les magasins de produits naturels ou achetez-le facilement sur des sites en ligne spécialisé.

Articles populaires