Quand peut-on donner du gluten à un bébé ?

Publié le 

Les nourrissons dont un parent au premier degré (parent ou frère ou sœur) est atteint de la maladie coeliaque et qui sont porteurs d’un gène à risque (DQ2 ou DQ8) courent un risque plus élevé de développer la maladie auto-immune provoquée par les aliments contenant du gluten.

De nombreux parents, en particulier ceux qui ont des antécédents familiaux de maladie coeliaque, sont naturellement préoccupé par l’idée d’introduire du gluten dans l’alimentation de leur enfant.

Il y a quelques années, la communauté médicale pensait qu’il pourrait y avoir une ” fenêtre ” idéale pour introduire le gluten dans l’alimentation des nourrissons afin de réduire le risque de développer la maladie coeliaque.

Cependant, des recherches récentes montrent que ce n’est pas le cas. De plus, bien que l’allaitement maternel présente de nombreux avantages pour le nourrisson, rien ne prouve qu’il prévient ou protège contre le développement de la maladie coeliaque chez les enfants à risque.

Par conséquent, il est actuellement recommandé que le gluten soit introduit dans l’alimentation du nourrisson après l’âge de quatre mois, même si l’on sait que l’enfant présente un risque accru de développer la maladie coeliaque. Néanmoins, chaque bébé étant différent, il est recommandé de demander conseil à votre pédiatre avant de lui donner du gluten.

Cette recommandation s’appuie principalement sur les données recueillies dans le cadre de deux études qui ont suivi des ” nourrissons à risque “, qui sont définis comme étant ceux dont un parent au premier degré a reçu un diagnostic de maladie coeliaque et qui ont une prédisposition génétique à développer cette maladie.

Ces études, publiées dans la revue médicale américaine ” New England Journal of Medicine ” en octobre 2014, ont suivi le moment de l’introduction du gluten chez les nourrissons à risque de développer la maladie coeliaque afin de voir comment elle affecte le développement de la maladie.

Une étude a suivi environ 500 nourrissons en Italie et a révélé que l’introduction du gluten à l’âge de 12 mois, comparativement à l’âge de 6 mois, retardait mais n’empêchait pas le développement de la maladie coeliaque. Dans cette étude, le même nombre de nourrissons dans chaque groupe ont développé la maladie coeliaque à l’âge de cinq ans.

Dans le cadre de travaux distincts, une étude de PreventCD a suivi 944 nourrissons à risque et a examiné si l’introduction de petites quantités de gluten à l’âge de 4 à 6 mois pourrait s’avérer protectrice contre la maladie coeliaque en habituant le système immunitaire.

Encore une fois, cette étude n’a révélé aucune différence dans la fréquence de la maladie coeliaque entre les nourrissons qui ont reçu cette petite quantité de gluten et ceux qui n’en ont pas reçu. Un nombre semblable de nourrissons des deux groupes ont développé la maladie coeliaque à l’âge de trois ans.

Depuis la publication de ces études, d’autres recherches ont permis d’évaluer si la quantité de gluten introduite au début de la vie d’un bébé est importante.

Une étude portant sur des enfants suédois a révélé que la quantité de gluten consommée au cours des deux premières années de la vie augmentait de deux fois le risque de maladie coeliaque chez les enfants génétiquement à risque.

Cependant, une analyse portant sur les nourrissons à risque élevé de maladie coeliaque a révélé que la quantité de gluten consommé entre 11 et 36 mois n’avaient aucune influence sur le risque de développer la maladie coeliaque.

En fin de compte, il n’y a pas de moment optimal pour donner du gluten à un bébé, bien qu’en donner avant l’âge de quatre mois soit associé à un risque accru de maladie coeliaque.

Il n’existe pas de quantité ou de type idéal connu de gluten à donner aux bébés.

Il n’a pas été démontré que l’allaitement maternel protège contre le développement de la maladie coeliaque.

Pour limiter la possibilité de contamination croisée chez les personnes atteintes de la maladie coeliaque, il suffit de se laver soigneusement les mains.

Bien que le fait de ne jamais introduire de gluten dans l’alimentation d’un nourrisson préviendrait le développement de la maladie coeliaque, il est important de noter que même les nourrissons les plus à risque (ceux qui ont deux copies de HLA DQ2) ont 75 % de chances de ne pas développer la maladie coeliaque avant 5 ans.

Par conséquent, jusqu’à ce que la communauté médicale ait des preuves supplémentaires pour guider l’introduction et l’ingestion de gluten chez les enfants à haut risque, le meilleur conseil reste de les laisser manger des aliments contenant du gluten au moins de temps en temps.

Lire aussi : 14 aliments que vous ne devriez jamais donner à un bébé

Articles populaires

Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides et comment les réduire ?

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à une alimentation saine, mais tous les consommateurs ne sont pas conscients de la quantité...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire à votre peau ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.À quel point...

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus longtemps que les hommes.Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'espérance de vie moyenne à...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment est cancérigène" ou "manger cela cause le cancer", mais beaucoup d'entre nous ne savent pas...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....