5 bienfaits de l’huile de noix de coco pour les diabétiques

Publié le 

Considérée comme une révélation pour le monde de la médecine naturelle, de la beauté et de la cuisine, l’huile de noix de coco (aussi appelée huile de coco) est devenue l’un des ingrédients les plus acclamés pour ses incroyables propriétés. Ses bienfaits pour la santé ont par exemple été associés à la prévention et au traitement de multiples maladies, dont le diabète.

Cependant, en raison de sa composition éminemment grasse, la question de savoir si les diabétiques doivent ou non consommer de l’huile de noix de coco fait toujours l’objet d’une controverse.

Dans cet article, nous allons faire la lumière sur cette question et discuter de ce que la recherche scientifique en dit.

Quelle est la qualité de l’huile de noix de coco ?

Avant d’essayer de répondre à cette question, il convient de parler un peu de l’origine et des propriétés nutritionnelles de cette huile.

L’huile de noix de coco est produite à partir de la chair des noix de coco mûres. Il existe différentes méthodes d’extraction ; elle peut être pressée à froid ou extrait à l’aide de chaleur et de solvants tels que l’hexane.

Un fait intéressant à savoir est que l’huile de noix de coco est unique en raison de son point de fusion : 24 C. Cela lui permet d’être liquide à température ambiante, mais solide à basse température.

On la trouve généralement dans les supermarchés et les magasins sous forme de graisse solide.

Propriétés nutritionnelles de l’huile de noix de coco

L’huile de noix de coco est purement grasse, elle ne contient ni glucides ni protéines, et étant une graisse solide sans teneur en eau, elle est plus calorique en volume que les autres types de graisses.

Elle contient 91% de graisses saturées, 6% de graisses mono-insaturées et 3% de graisses polyinsaturées. Bien que 91% de graisses saturées semblent très élevées, une grande partie est constituée d’acide laurique, dont sont issus de nombreux bienfaits pour la santé.

C’est précisément la teneur en graisses saturées qui est à l’origine de la controverse autour de l’huile de noix de coco.

Ces graisses ont été historiquement diabolisées comme étant le pire type de graisse pour la santé, car elles semblent obstruer les artères et entraîner des maladies cardiaques.

Toutefois, les études actuelles indiquent que ces allégations ne sont peut-être pas aussi valables qu’on le croit, car toutes les graisses saturées ne sont pas identiques.

Comme mentionné ci-dessus, l’huile de noix de coco est principalement composée d’acide laurique, un triglycéride à chaîne moyenne, et c’est là qu’intervient le fait essentiel : notre corps métabolise les graisses à chaîne moyenne très différemment des acides gras à chaîne longue ou courte, car elles vont directement au foie pour y être traitées. C’est un grand avantage pour notre santé, en particulier pour les personnes atteintes de diabète.

Il convient de noter que contrairement aux huiles végétales et aux huiles de graines (telle que l’huile de tournesol), l’huile de coco reste très stable à haute température, n’est pas sensible à la lumière et ne s’abîme pas facilement (oxydation) ; les huiles oxydées sont connues pour être nocives et peuvent entraîner le développement de diverses maladies.

De manière surprenante, la recherche scientifique a montré que les populations qui consomment de grandes quantités d’huile de noix de coco (représentant 30 à 60 % de leurs calories) ont des taux très faibles de maladies cardiaques.

Quels sont les avantages de l’utilisation de l’huile de noix de coco pour le diabète ?

Les principaux avantages de l’huile de noix de coco pour les diabétiques sont :

  • Comme elle ne contient ni glucides ni protéines, l’huile de coco n’augmente pas le taux de sucre dans le sang.
  • Bien que cette huile soit riche en calories, ses acides gras à chaîne moyenne contribuent à accélérer le métabolisme et à favoriser la perte de poids, en particulier la graisse abdominale qui est en corrélation avec le diabète de type 2. Il a été démontré que la consommation de 1 ou 2 cuillères à soupe d’huile de noix de coco par jour augmente le métabolisme de 5 %, ce qui se traduit par environ 120-150 calories en moins par jour.
  • Une fois que le corps a métabolisé l’huile de noix de coco, les cétones produites peuvent aider à calmer l’appétit et à diminuer les envies de fumer. Il a été démontré que dans les régimes alimentaires riches en graisses, la consommation de graisses à chaîne moyenne favorise l’apport de moins de calories par rapport aux régimes basés sur les acides gras à longue chaîne.
  • Malgré sa forte teneur en graisses saturées, l’huile de noix de coco s’est révélée efficace pour réduire le cholestérol LDL, le cholestérol total et les triglycérides, tout en augmentant le cholestérol HDL. Elle a également un effet antioxydant et anti-inflammatoire sur l’organisme.
  • L’acide laurique contenu dans l’huile de noix de coco est excellent pour les personnes atteintes de diabète en raison de sa capacité à tuer les bactéries, les levures et les champignons pathogènes. On sait que les diabétiques sont susceptibles de développer des infections causées par ces agents pathogènes. En outre, elles souffrent souvent d’une peau sèche ou craquelée, problème qui peut également être résolu par l’huile de coco grâce à son pouvoir hydratant et à son action régénératrice sur la peau.
  • L’huile de noix de coco est également utile pour traiter les problèmes dentaires tels que la gingivite et autres infections buccales. Prendre une cuillerée d’huile (en secouant l’huile de coco dans la bouche et entre les dents, puis en la recrachant et en la rinçant) est efficace pour éliminer les bactéries dans cette zone.
  • Enfin, les acides gras à chaîne moyenne présents dans l’huile de noix de coco semblent être efficaces pour promouvoir la bonne santé du cerveau et protéger contre les dommages causés par des maladies telles que la maladie d’Alzheimer.

Comment consommer de l’huile de coco quand on est diabétique ?

Bien qu’il s’agisse d’une huile exceptionnelle et saine, elle doit être consommée avec modération dans le cadre d’une alimentation équilibrée. 1 ou 2 cuillerées d’huile de coco par jour suffisent.

La variante la plus recommandée est l’huile de noix de coco vierge pressée à froid, car elle offre des avantages nutritionnels plus importants. Son goût délicieux et sa grande stabilité en font l’huile idéale pour faire sauter les légumes, cuire les œufs, faire de la pâte maison, entre autres recettes.

Pour aller plus loin…

Pour en apprendre plus sur le diabète, nous vous invitons à lire :

Références et ressources :
  • Apparent absence of stroke and ischaemic heart disease in a traditional Melanesian island: a clinical study in Kitava. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 24 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8450295
  • Thermic effect of medium-chain and long-chain triglycerides in man. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 24 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3532757
  • Kubala Ms, R. J. D. (s. d.). Can Coconut Oil Help You Lose Weight? Consulté le 24 mars 2020, à l’adresse https://www.healthline.com/nutrition/can-coconut-oil-help-you-lose-weight
  • The effects of a low-carbohydrate ketogenic diet and a low-fat diet on mood, hunger, and other self-reported symptoms. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 24 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17228046
  • Beneficial effects of virgin coconut oil on lipid parameters and in vitro LDL oxidation. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 24 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15329324
  • Influence of virgin coconut oil on blood coagulation factors, lipid levels and LDL oxidation in cholesterol fed Sprague–Dawley rats. (s. d.). Consulté le 24 mars 2020, à l’adresse https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1751499107000431
Publicité