Méthadone pendant la grossesse : Quel risque ?

Publié le : 

Est-il risqué de prendre de la méthadone pendant la grossesse ?

La méthadone est un type de médicament opioïde utilisé pour prévenir les symptômes de sevrage et traiter la dépendance aux opiacés. La méthadone est principalement administrée aux personnes souffrant d’une dépendance à l’héroïne.

De nombreuses femmes enceintes consomment des opioïdes comme l’héroïne pendant leur grossesse, ce qui provoque souvent des fausses couches, des naissances prématurées et certaines malformations congénitales. Le partage d’aiguilles d’héroïne peut également causer des transmissions de maladies par le sang.

Bien que la méthadone présente un risque potentiel de syndrome de sevrage néonatal, qui survient lorsqu’un bébé naît avec une dépendance aux opioïdes, elle est beaucoup plus sûre que l’héroïne.

Trouver le bon plan de traitement pour la mère peut prévenir les risques futurs pour sa santé et celle du fœtus.

Risques associés à la prise de méthadone pendant la grossesse

La clé de l’utilisation de la méthadone pendant la grossesse est de la prendre en petites doses. Les médecins prescrivent généralement un plan de traitement aux femmes enceintes et surveillent leur posologie pour prévenir les effets indésirables sur le fœtus.

Les effets de la méthadone sur le fœtus varient. Il est important qu’une femme enceinte qui prend de la méthadone suive attentivement les instructions de son médecin.

Si les doses de méthadone sont trop élevées, le bébé peut en devenir dépendant, ce qui peut causer des symptômes de sevrage après la naissance.

D’autre part, un manque de méthadone peut entraîner chez la mère des symptômes intenses de sevrage, ce qui est non seulement nocif pour elle mais aussi pour le fœtus.

La surveillance de l’usage de la méthadone pendant la grossesse est essentielle au cours du troisième trimestre, car les besoins métaboliques de la mère augmentent et le fœtus est dans sa phase finale de développement, ce qui le rend plus susceptible de ressentir des symptômes de sevrage.

Bébés nés dépendants de la méthadone

Si un nouveau-né naît avec une dépendance à la méthadone, il a tendance à présenter des symptômes de sevrage dans les 48 premières heures. La gravité, cependant, dépend de la dose de méthadone pendant la grossesse.

Les bébés qui ont été exposés à la méthadone durant la grossesse peuvent :

  • Ressentir des symptômes gastro-intestinaux, avoir une prise de poids lente, difficulté à prendre le sein (pour les mères qui allaitent) et parfois vomissements et déshydratation.
  • Avoir des symptômes du système nerveux central tels que l’irritabilité, l’agitation et troubles du sommeil.
  • Symptômes respiratoires tels que bâillements et éternuements fréquents, respiration rapide et nez bouché.

Des convulsions peuvent également survenir si la maman prend régulièrement de fortes doses de méthadone durant la grossesse. La prise d’autres opioïdes avec de la méthadone pendant la grossesse augmente les risques de convulsion chez le nouveau-né.

Articles populaires

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus...

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment...

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire...