Moringa et diabète : Bienfaits, risques et conseils

Publié le 

Manger correctement, maintenir un style de vie actif et suivre un traitement médical sont trois piliers fondamentaux dans la vie de tout diabétique.

Dans cet article, nous allons nous intéresser au moringa oleifera, une plante d’origine asiatique très appréciée pour ses propriétés nutritionnelles et médicinales.

Différentes études ont rapporté que les composés présents dans les feuilles, les graines et les tiges du moringa exercent un effet régulateur sur les niveaux de glucose et d’insuline dans le sang, d’où leur consommation qui pourrait être très favorable aux personnes atteintes de diabète.

Quels sont les avantages du moringa pour le diabète ?

Pour commencer, le moringa est considéré comme l’une des plantes les plus nutritives de la planète.

Sa haute teneur en vitamines, minéraux et composés actifs en a fait une bonne alternative pour freiner la malnutrition dans de nombreux endroits. Mais quel est l’effet du moringa qui le rend si spécial pour le diabète ?

Selon les preuves scientifiques, voici les principaux bénéfices qu’un diabétique peut obtenir avec la consommation de moringa :

Il fait baisser le taux de glucose sanguin

De nombreuses études humaines et animales ont indiqué que les composés présents dans les feuilles et les graines de moringa aident à réduire la glycémie, augmentent la sensibilité à l’insuline et améliorent la tolérance au glucose. Ces effets ont été attribués à la présence du flavonoïde quercétine, de l’acide chlorogénique et des composés isothiocyanates.

Il a également été observé que la consommation de moringa peut avoir des avantages supplémentaires importants, tels que la réduction du cholestérol, la perte de poids et l’amélioration de la circulation sanguine.

Il est riche en antioxydants

L’activité antioxydante des graines de moringa aide à combattre les dommages oxydatifs causés par les radicaux libres dans les cellules, favorise un meilleur contrôle du diabète et diminue le risque de développer des complications.

Il a un pouvoir anti-inflammatoire

On a également constaté que le moringa aide à combattre l’inflammation dans l’organisme.

En principe, l’inflammation est une réponse naturelle à une infection ou à une blessure, mais on sait qu’elle peut entraîner le développement de diverses maladies chroniques (diabète, cancer, maladie cardiaque, colite, arthrite, etc.) si elle est maintenue sur une longue période.

Favorise une bonne santé et renforce le système immunitaire

Le moringa, en particulier ses graines, a une excellente valeur nutritive.

Elles sont riches en vitamines (groupe A, C, B), en minéraux (zinc, calcium, fer, magnésium), en graisses monoinsaturées (acide oléique ou oméga 9), en autres graisses saines (oméga 3 et 6), en protéines et en fibres, des nutriments essentiels qui aident à renforcer le système immunitaire, à réguler la production de glucose et d’insuline, à combattre les dommages causés par les radicaux libres et à maintenir une meilleure santé générale.

Comment utiliser le moringa pour le diabète de type 2 ?

Le moringa peut être consommé de plusieurs façons. Voici un résumé des options les plus populaires et les plus efficaces :

Graines de Moringa

C’est l’une des formes de consommation les plus recommandées pour les personnes atteintes de diabète. Elles sont faciles à intégrer dans le régime alimentaire et offrent tous les avantages mentionnés ci-dessus.

Une étude menée en 2014 a examiné les effets possibles de l’administration de graines de moringa sur des rats diabétiques. Les chercheurs ont découvert que grâce à leurs propriétés, les composés de ces graines avaient réussi à améliorer la glycémie à jeun et le profil lipidique sanguin.

Comment consommer les graines de moringa ?

Elles peuvent être consommées de 2 façons : dans le cadre de l’alimentation ou comme complément.

1. Dans le cadre de l’alimentation : Elles peuvent être cuites à la vapeur, au four ou grillées pour le grignotage, et vous pouvez également les ajouter aux ragoûts, soupes, salades, jus et sauces.

2. Comme complément alimentaire : Au cas où vous préféreriez consommer des graines de moringa sous forme de complément alimentaire, sachez qu’il n’est pas recommandé de les avaler comme s’il s’agissait d’un cachet.

Il semble que l’enveloppe de cette graine ne soit pas très bien digérée dans l’estomac et empêche donc la bonne absorption des nutriments qu’elle contient. Pour mieux profiter de ses bienfaits, choisissez de les mâcher, bien que vous puissiez aussi les faire tremper ou les broyer avant de les manger.

Note : La recommandation générale est de prendre les graines de moringa à jeun, mais elles sont toujours bénéfiques si vous les prenez à un autre moment de la journée. Bien qu’il n’y ait pas de recommandation unique qui indique combien de graines manger lorsqu’on souffre de diabète, certaines sources recommandent de ne pas manger plus de 4 graines par jour.

L’extrait de graines de moringa peut également être disponible dans certains pays, généralement sous forme de capsules. Dans ce cas, il est important de toujours consulter votre médecin et de suivre les conseils de consommation fournis par le fabricant.

Thé au moringa

Cette infusion est généralement préparée avec des feuilles de moringa séchées. Vous pouvez utiliser des sachets de thé commerciaux ou faire votre propre version maison.

Pour cela, il suffit de mettre une poignée de feuilles (préalablement déshydratées à l’air libre) dans une tasse d’eau chaude et de les laisser reposer quelques minutes, de la même façon que pour les autres tisanes. Veillez à ne pas faire bouillir les feuilles avec l’eau, car la cuisson entraîne une perte de nutriments.

Le résultat sera un thé au goût légèrement terreux qui peut aider à réguler les niveaux de glucose sanguin et à augmenter votre niveau d’énergie.

Bien que son effet énergisant puisse être similaire à celui du café, le thé moringa ne contient pas de caféine. On croit que cette propriété est due à la combinaison de ses nutriments, en particulier ses coenzymes.

Quelle quantité de thé au moringa peut-on boire par jour ?

Actuellement, il n’y a pas de recommandation établie sur le dosage du thé au moringa pour le diabète. Soyez prudent et limitez-vous 1 ou 2 tasses par jour, en vérifiant toujours le comportement de vos taux de glucose.

Poudre de moringa

Une autre façon de prendre du moringa pour le diabète est d’ajouter de la poudre de moringa à vos recettes, par exemple dans les soupes, les crèmes, les smoothies, les céréales, les thés et le café.

La poudre de moringa est disponible chez les herboristes, dans les magasins de suppléments et les pharmacies, mais on peut aussi la fabriquer à la maison en broyant les feuilles et les tiges séchées de la plante.

Ajouter 1 ou 2 cuillères à soupe de cette poudre verte vibrante à votre nourriture/boisson peut vous aider non seulement à mieux contrôler le diabète, mais aussi à réduire le taux de cholestérol, à réguler la pression artérielle, à combattre l’inflammation et à perdre du poids.

Le moringa a-t-il des contre-indications ?

En général, le moringa est considéré comme sûr pour la plupart des gens ; cependant, il peut avoir des contre-indications et causer des effets indésirables dans certains cas. Par exemple :

  • Les personnes sous traitement médical. L’utilisation régulière du moringa peut interagir avec certains médicaments ; ceux-ci incluent les médicaments pour traiter les problèmes de la thyroïde (Lévothyroxine) et les médicaments qui sont dégradés dans le foie. De plus, les personnes qui prennent un traitement pour l’hypertension ou le diabète doivent procéder avec prudence, car le moringa peut entraîner une pression artérielle et une glycémie trop basses.
  • Les femmes enceintes et celles qui allaitent. D’une part, il n’y a pas eu assez de recherches pour prouver que le moringa est sans danger pendant la grossesse, et d’autre part, on croit que certains composés actifs présents dans la racine, l’écorce et les fleurs de cette plante peuvent induire des contractions utérines. Il est préférable d’éviter la consommation à ces étapes.
  • Les personnes sensibles ou allergiques. Le moringa peut causer des malaises gastriques (diarrhée, vomissements, nausées) ainsi que des réactions allergiques.

Personne ne devrait consommer la racine de moringa ou ses extraits. Il semble que cette partie de la plante contienne une substance toxique qui, à fortes doses, peut causer des réactions indésirables, la paralysie et même la mort dans le pire des cas.

Conseils et avertissements

  • Prenez toujours la dose recommandée par le fabricant lorsque vous prenez des suppléments de moringa.
  • Consultez votre médecin avant de prendre du moringa ou tout autre remède, surtout si vous avez une condition médicale.
  • La prise de moringa pour le diabète peut être très bénéfique, mais il est important de vérifier le comportement de votre glycémie.
  • Il est préférable de commencer avec de petites doses (500mg de poudre – 3g de graines), et d’augmenter la quantité petit à petit en fonction de la réaction de votre corps et de vos objectifs.

Articles populaires

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment est cancérigène" ou "manger cela cause le cancer", mais beaucoup d'entre nous ne savent pas...

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire à votre peau ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.À quel point...

Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides et comment les réduire ?

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à une alimentation saine, mais tous les consommateurs ne sont pas conscients de la quantité...