Le succès des acides gras oméga-3 continue de croître, à mesure que de nouvelles preuves scientifiques à leur sujet sont rendues publiques. De tous les avantages que ceux-ci peuvent avoir sur l’organisme, nous allons nous pencher tout particulièrement sur leur usage durant la grossesse.

Qu’est-ce que l’oméga-3

Les acides gras oméga-3 sont très importants pour la santé. Le corps ne peut pas produire d’oméga-3 seul, comme le cholestérol, le mauvais type de graisse… Afin d’obtenir les graisses essentielles d’oméga-3, il faut incorporer davantage de saumon, de thon ou de flétan à l’alimentation quotidienne. Certains aliments difficiles à déguster lors d’un repas, comme les algues et le krill, sont également de très bonnes sources d’acides gras oméga-3. On préférera les consommer sous forme de gélules.

Les acides gras oméga-3 font partie de la famille des polyinsaturés. Il existe deux types d’acides gras oméga-3 que l’on retrouve dans les poissons d’eau douce : l’acide Eicosapentaénoïque (EPA) et l’acide Docosahexaénoïque (DHA). Le troisième type, l’ALA, se trouve dans les graines de lin, l’huile de lin, l’huile de canola, le soja, l’huile de graines de citrouille, les noix et l’huile de noix. Il est également présent dans le krill et les algues.

Pour s’assurer d’avoir une alimentation riche en acides gras oméga-3, il faut compter sur les compléments alimentaires. Notons tout de même qu’il est préférable d’en alerter votre médecin, en cas de maladie grave et pour connaître la dose d’oméga-3 adaptée à votre cas.

L’importance de l’oméga-3 pour la grossesse

Consommer des oméga-3 pendant la grossesse n’était auparavant pas recommandé, à cause de tous les contaminants qui se trouvent dans les poissons gras. Aujourd’hui, après diverses études, nous disposons d’une documentation suffisamment claire sur le sujet pour assurer avec certitude que les graisses contenues dans l’oméga-3 de poisson sont essentielles au développement sain du fœtus.

Chez le fœtus en croissance (en particulier au troisième trimestre), la graisse DHA que l’on retrouve dans les poissons gras aide à former le cerveau, les yeux et est particulièrement importante pour le développement du système nerveux.  

Il a également été constaté que les enfants issus de mères ayant reçu des oméga3 durant la grossesse, étaient moins susceptibles de souffrir d’asthme et d’allergies.

Et si vous essayiez l’huile de Krill pour la grossesse ?

L’huile de Krill est une excellente source d’acide gras oméga-3. Elle est recueillie à partir d’une minuscule crevette (Euphausia Superba), connue pour être la plus grande biomasse du monde. Pourtant, la pêche au krill est très réglementée. Elle produit également naturellement plus de DHA et d’EPA que d’autres sources d’acides gras oméga-3 et elle est mieux absorbée par le corps humain.

Les oméga3 contenus dans l’huile de krill contribuent, d’autre part, à promouvoir la santé du cerveau, ainsi qu’à combattre les maladies cardiaques. Ils auraient également des effets bénéfiques sur le cancer et sont connus pour abaisser le cholestérol.

Ainsi, grâce à l’Oméga-3 qu’elle contient, l’huile de Krill assure un effet très positif sur le développement et l’activité cérébrale du bébé. Mais aussi sur maman, en agissant sur les sautes d’humeur, fréquentes à la grossesse. L’huile de krill pour la grossesse serait donc bénéfique pour la mère et le fœtus.

Les Oméga-3 sont de plus en plus utilisés, surtout dans les compléments alimentaires. Il est recommandé d’y avoir recours durant la grossesse, pour compléter les apports quotidiens. Toutefois, veillez à bien vérifier la composition des produits avant d’entamer le processus. De manière évidente, on préférera des produits naturels et surtout sans substance chimique ajoutée.

Catégories : Grossesse

La Rédaction

La Rédaction

La rédaction de Umvie.com est composée de rédacteurs indépendants sélectionnés pour leur capacité à communiquer des informations complexes de manière claire et utile.