Philosophie épicurienne : Stratégies pour trouver le bonheur

Publié le : 

Les philosophes et les psychologues ont acquis de nombreuses connaissances au cours de l’histoire sur la notion de bonheur. Épicure, un philosophe grec qui a vécu entre 341 et 270 avant JC, est l’un des grands penseurs et théoriciens du concept de bonheur.

Épicure était d’accord avec les autres philosophes sur le fait que le bonheur était notre ultime but en tant qu’humain, mais il a suggéré quelque chose de très différent par rapport à ce que d’autres avaient proposé pour définir le bonheur et la façon de l’atteindre.

De nombreux philosophes ont suggéré qu’éprouver du plaisir et du bonheur signifiait profiter des choses à l’excès. Epicure, en revanche, a suggéré que le plaisir était de trouver du bonheur dans des choses simples.

 

Le style de vie épicurien

Epicure a suggéré que pour être heureux, nous devions avant tout limiter nos désirs. Pour lui, le plaisir devait être obtenu à travers des choses simples telles que :

  • La connaissance
  • Les relations amicales
  • La vie en communauté
  • S’essayer à vivre une vie vertueuse
  • La tranquillité
  • La modération en toutes choses
  • S’abstenir des désirs corporels
 

Le terme de tranquillité, comme dans le fait de mener une vie tranquille ou paisible, signifie d’avoir un style de vie relativement doux, voire modeste. Ainsi, bien qu’il ait suggéré que nous soyons motivés à rechercher le plaisir, Epicure avait une idée bien différente de ce à quoi cela ressemblait dans la vie quotidienne.

Les enseignements d’Épicure sont souvent qualifiés par le terme “hédonisme”.

Le terme hédonisme en philosophie renvoie à la notion du plaisir, le plaisant étant alors le but le plus important de l’humanité et la source de tout ce qui est bon. Les personnes qui sont considérées comme des hédonistes sont celles qui cherchent le plaisir dans toutes choses en toutes circonstances. Leurs décisions et leurs comportements sont tous motivés par le désir d’éprouver du plaisir.

 

Croyances d’Épicure

Épicure avait des idées sur le plaisir, les désirs, le mode de vie et bien plus encore lorsqu’il s’agissait d’atteindre le bonheur.

 

Facteurs pouvant contribuer au bonheur

  1. Tranquillité
  2. Absence de peur (ataraxie)
  3. Absence de douleur corporelle (aponie)

C’est cette combinaison de facteurs qui, en fin de compte, permettrait aux gens de connaître le bonheur au plus haut niveau selon Epicure. Bien que cela puisse sembler impossible à atteindre ou à maintenir, certaines personnes suivent les croyances épicuriennes et cherchent à expérimenter ce niveau de bonheur dans leur vie.

Epicure a suggéré qu’un facteur avait le pouvoir de détruire tout plaisir dans notre vie, à savoir l’inquiétude pour notre avenir. Bien qu’il ait suggéré que cela soit davantage lié au fait de ne pas craindre les dieux ou la mort, l’idée d’avoir peur de notre avenir était considérée pour lui comme un obstacle à notre plaisir, tranquillité et bonheur.

 

Plaisir et douleur

Épicure a identifié deux domaines de plaisir (mobile et statique), et deux autres domaines de plaisir mais aussi de douleur (physique et mental).

Le plaisir de bouger, d’être donc “mobile”, signifie être activement en train de satisfaire un désir. Un exemple de ceci pourrait être de manger de la nourriture quand vous avez faim. Dans ces moments, nous agissons pour atteindre un objectif qui va nous procurer du plaisir.

L’autre type de plaisir, le plaisir statique, fait référence à l’expérience que nous avons une fois que notre désir est satisfait. Pour prendre l’exemple du fait de manger de la nourriture quand nous avons faim, le plaisir statique serait ce que nous ressentons une fois que nous avons mangé. La satisfaction de se sentir rassasié et de ne plus avoir faim est un plaisir statique.

Epicure a suggéré que les plaisirs statiques étaient la forme la plus importante de plaisir.

Les plaisirs ou douleurs physiques, a-t-il suggéré, ont à voir avec le présent. Les douleurs et plaisirs mentaux ont à voir avec le passé et l’avenir.

Des exemples de cela peuvent être des souvenirs positifs d’événements ou d’expériences passés qui nous apportent des sentiments de joie ou de plaisir ou, au contraire, des souvenirs déplaisants de notre passé qui nous font souffrir. Lorsque nous nous tournons vers l’avenir, nous pouvons nous sentir optimistes ou craintifs, éprouver du plaisir ou de la souffrance pour ce qui nous attend.

 

Les désirs

Epicure a identifié trois types de désirs :

  • Désirs naturels et nécessaires : Des exemples tels que la nourriture et le logement peuvent être des désirs naturels et nécessaires. Ces choses sont difficiles voire impossibles à éliminer de nos vies.
  • Désirs naturels et non nécessaires : Cela concerne des choses comme les aliments gastronomiques et les produits de luxe. Ils représentent des choses plus difficiles à avoir et sont donc susceptibles de nous causer de la douleur du fait de ne pas pouvoir les acquérir. Epicure a suggéré qu’il était préférable de minimiser ou d’éliminer complètement ce type de désir afin de rechercher ce qu’il appelle la “tranquillité”.
  • Désirs vains et vides : Cela concerne des choses comme le pouvoir, le statut, la richesse ou la gloire. Ce sont des choses difficiles à obtenir ou à atteindre et moins susceptibles de satisfaire. Epicure soutient que, parce qu’il n’y a pas de limite à ces désirs, ils ne pourront jamais satisfaire pleinement notre désir ou nous apporter du plaisir.
 

Relation amicale

Epicure accorde une grande importance à l’amitié. En effet, il a suggéré que l’amitié était l’un des meilleurs moyens d’obtenir du plaisir.

Épicure pensait que les relations avec des amis offraient un sentiment de sécurité, alors que le manque de relation pouvait conduire à l’isolement et au désespoir.

Bien que notre culture moderne tende à mettre l’accent sur l’idée d’une vie individualiste, où être autonome et ne pas dépendre d’autrui peut être perçu comme une force, les Épicuriens croient que la force réside dans le contact et l’amitié avec les autres.

 

Le remède contre le malheur

Epicure a créé ce que l’on appelle un remède en quatre parties contre le malheur. Le terme “tetrapharmakos” signifie cure à quatre parties. Ce terme désignait à l’origine un antidote médical ou une préparation de guérison à prendre pour guérir de certaines maladies.

 

Les adeptes d’Épicure, connus sous le nom d’épicuriens, suggèrent que c’est un remède pour surmonter les sentiments désagréables tels que la peur, l’anxiété, le chagrin ou le désespoir.

 

Cure contre le malheur en 4 parties

  • Dieu n’est pas à craindre
  • La mort n’est pas à craindre
  • Il est facile de se sentir heureux dans la vie
  • Il est facile d’endurer la douleur

Epicure ne suggère pas que la douleur est complètement évitable. Cependant, il suggère que la douleur peut être endurée et que nous pouvons même nous efforcer d’éprouver du bonheur lorsque nous avons une douleur émotionnelle ou physique.

Il insiste sur l’importance de se concentrer sur ces 4 parties afin de défier les peurs, de reformuler ses pensées et d’avoir une nouvelle vision des choses afin de continuer à rechercher le bonheur et la tranquillité.

 

Applications à la vie moderne

La vie est incertaine et nous ne pouvons finalement pas éviter la douleur tout le temps, en toutes circonstances. Cependant vivre de manière positive et chercher à maintenir un sentiment de paix avec soi-même et les autres, de bonheur et de tranquillité peut toujours être un désir moteur au fil de nos expériences de vie.

 

Afin de vivre plus positivement, nous pouvons intégrer les croyances épicuriennes à notre mode de vie et à nos prises de décision. Même si nous ne pouvons pas toujours éviter la douleur et les sentiments de peur ou de tristesse, nous pouvons choisir (ou ne pas choisir) de les combattre et ne pas les laisser trop empiéter sur notre bonheur.

 

Minimalisme

Ce que certaines personnes ont à l’époque peut-être qualifié de vie “tranquille”est peut-être plus reconnu dans le vocabulaire moderne comme étant le minimalisme. Le minimalisme suggère qu’en vivant avec moins, nous pouvons éprouver plus de plaisir, nous sentir plus en paix et davantage libre.

 

Comme le suggérait Epicure, être débarrassé de l’envie de tout ce qui est inutile permet d’avoir une plus grande liberté, éprouver moins d’inquiétude, moins de dépression ou de regret, et ne pas avoir trop d’attente.

 

Comme le décrivent les minimalistes Joshua Fields Milburn et Ryan Nicodemus, le minimalisme est une façon de penser qui permet de se débarrasser des excès et de se concentrer sur ce qui est important, afin de trouver bonheur, épanouissement et liberté. Comme l’a proposé Epicure, un élément du bonheur est “l’ataraxie”, ce qui signifie l’absence de peur et d’inquiétude. Il suggère que pour être heureux, nous devons nous détourner des choses non nécessaires.

La vie minimaliste offre un exemple de ce à quoi pourrait ressembler un style de vie épicurien à notre époque.

 

A quoi ressemble le bonheur ?

Quand quelqu’un nous demande : “A quoi ressemble le bonheur ?” nous pouvons facilement imaginer quelque chose en rapport avec l’argent, l’apparence, des objets particuliers tels qu’une voiture ou une maison, des vacances, des moments avec des amis ou la famille, une carrière spécifique, etc.

Au cours de notre vie, nous comprenons généralement mieux notre monde en faisant des observations et en donnant un sens à ce que nous observons. Une partie de notre perception du bonheur est souvent liée à des objets, des personnes et des circonstances c’est-à-dire des choses extérieures qui peuvent changer à tout moment et donc nous faire souffrir ou nous laisser désirer davantage.

Pour adopter une approche épicurienne de la vie, nous devrions remettre en question nos croyances existantes sur le bonheur, ce que signifie être heureux et comment nous cherchons à atteindre le bonheur.

 

Trouver et se concentrer sur la positivité

Prenez en considération certains des conseils suivants pour vivre de manière plus positive :

  • Sachez trouver de la positivité même dans les moments tristes
  • Essayer d’éviter les sources de négativité dans votre vie
  • Cultiver un environnement positif
  • Ayez une attitude positive
  • Faîtes usage d’affirmations positives
  • Pratiquez la pleine conscience et la méditation
  • Vivez sans vous stresser, sans chercher à aller vite
  • Apprenez à  supporter les critiques négatives
  • Tenez un journal de positivité
 

Il existe différentes façons d’être plus optimiste. Lorsque vous considérez vos propres sources de bonheur, vos valeurs et les forces qui vous sont données pour vous aider à satisfaire vos désirs et vos besoins, vous pouvez trouver des moyens uniques pour vivre une vie positive.

 

Remettre en cause ses croyances

Au moment de dresser l’inventaire de vos croyances personnelles sur le bonheur et de leur comparaison avec les croyances épicuriennes sur le bonheur, il peut être intéressant de réfléchir à certaines idées et citations souvent associées à Épicure. Vous les avez peut-être déjà entendues ou lues, mais elles peuvent certainement susciter une réflexion personnelle sur votre vie et votre manière d’appréhender le bonheur :

 
  • “Ne gâchez pas ce que vous avez en désirant ce que vous n’avez pas.”
  • “Ce n’est pas tant l’aide de nos amis qui nous aide que notre confiance dans cette aide.”
  • “L’homme qui ne se contente pas de peu ne sera jamais content de rien.”
  • “Habitue-toi à vivre dans cette pensée que la mort n’est rien pour nous.”
  • “Vide est le discours du philosophe qui ne soigne aucune affection humaine.”
  • “Il faut donc méditer sur ce qui procure le bonheur, puisque, lui présent, nous avons tout, et, lui absent, nous faisons tout pour l’avoir.”
 
 

Conclusion

Cela peut sembler un peu irréaliste de penser que nous pourrions être constamment heureux, étant donné les épreuves et les aventures que la vie peut nous réserver. Cependant, nous pouvons nous efforcer de rechercher le plaisir et le confort, en particulier face à ces épreuves.

Trouvez des sources d’information et d’inspiration qui vous parlent à vous, vos croyances, vos désirs et vos objectifs. Donnez-vous la possibilité de découvrir ce qu’est le bonheur pour vous et comment y parvenir dans votre vie. Prenez le temps d’examiner chaque jour ce que vous pourriez faire différemment dans votre vie, afin d’être plus libre et plus heureux. Trouvez quelque chose qui fonctionne pour vous, que vous utilisiez les idées d’Epicure pour trouver le bonheur ou que vous choisissiez une stratégie différente.

Articles populaires

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire...

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps...