Première visite chez le vétérinaire pour votre chaton : À quoi s’attendre ?

Publié le : 

Lorsque vous adoptez un chaton, il est impératif de l’amener chez un vétérinaire le plus tôt possible. Ce n’est pas seulement pour la santé de votre chaton, mais aussi pour vous assurer qu’il ne partage aucune maladie grave et transmissible. Idéalement, votre chaton devrait être examiné par un vétérinaire avant même de le ramener chez vous, mais si vous ne pouvez pas faire autrement essayez de le faire examiner dans les 48 heures même s’il semble en bonne santé.

Si le chaton présente des symptômes de maladie, tels que des yeux larmoyants, des éternuements, des difficultés à respirer ou un manque d’appétit, vous devriez l’amener immédiatement. Que vous pensiez ou non que votre chaton soit en bonne santé, vous devriez le garder à l’écart des autres chats jusqu’à ce qu’un vétérinaire puisse vous en dire plus sur son état de santé.

 

En quoi consiste un examen physique ?

Tout comme un chat adulte, votre vétérinaire effectuera un examen physique approfondi de votre chaton afin de détecter les anomalies physiques. Cet examen comprend :

 
  • Vérification à l’intérieur de la bouche de votre chaton : Les dents de bébé, la langue et le palais de la bouche seront notamment examinés. 
  • Prendre la température de votre chaton : La température rectale normale d’un chat est d’environ 38 à 39°C. Si la température de votre chaton est trop élevée ou trop basse, cela peut indiquer un problème.
  • Palper l’abdomen de votre chaton : Votre vétérinaire palpera doucement le ventre de votre chaton pour détecter tout signe anormal.
  • Écouter le cœur et les poumons de votre chaton : Un chat doit avoir un rythme cardiaque régulier. Les poumons doivent être clairs et ne doivent contenir que de l’air.
  • Contrôle de la mobilité des muscles et des articulations de votre chaton : Votre vétérinaire sentira ses jambes, en particulier ses genoux, pour s’assurer que tout se passe comme il se doit. Il peut aussi regarder votre chaton se promener pour s’assurer qu’il a une démarche normale.
  • Vérification des yeux de votre chaton : Un ophtalmoscope peut être utilisé pour examiner les yeux de votre chaton. Votre vétérinaire recherchera également des signes de maladie, notamment des yeux larmoyants ou avec des croûtes autour des paupières.
  • Vérification des acariens  dans les oreilles de votre chaton : De la matière ou poussières noires dans les oreilles d’un chat peut être un signe de présence d’acariens. Les acariens sont très fréquents chez les chats, votre vétérinaire peut prélever un échantillon de l’intérieur de l’oreille de votre chaton pour détecter la présence d’acariens.
  • Peigner votre chaton pour détecter les puces : Les puces aiment les chats de tous les âges. Un peigne à puces peut être utilisé pour rechercher des puces dans les poils du chaton.
 

Quels examens médicaux votre chaton aura-t-il besoin de faire ?

  • Analyse fécale : On vous demandera probablement d’apporter un échantillon de selles de votre chaton à votre vétérinaire. L’équipe vétérinaire effectuera des tests sur l’échantillon fécal pour rechercher des parasites tels que les vers intestinaux, des giardias et d’autres problèmes potentiels. Votre vétérinaire peut éventuellement administrer un traitement vermifuge à votre chaton à chaque visite car tous les parasites intestinaux ne se manifestent pas aux tests de selles et un grand pourcentage de chatons en sont atteints. De nombreux parasites peuvent être transmis aux humains. Il est donc important de les éliminer de votre chaton.
  • Analyses de sang : Il est généralement recommandé de tester la leucose féline et le syndrome d’immunodéficience acquise sur tous les chats nouvellement adoptés, quels que soit leur âges, et qu’ils vivent ou non avec d’autres chats dans leur nouvel habitat. Si votre chaton est âgé de moins de neuf semaines, votre vétérinaire voudra peut-être attendre au moins neuf semaines avant de faire le test de dépistage de ces maladies, car les chatons âgés de moins de neuf semaines sont plus susceptibles de donner un faux résultat. Si d’autres chats vivent avec votre jeune chaton, il est recommandé de les isoler jusqu’à ce que le test de dépistage puisse être effectué sur votre chaton, au cas où il aurait une maladie transmissible.
 
 
 

Vaccinations

Selon l’endroit où vous habitez, il se peut que votre chat doive recevoir au moins un vaccin contre la rage. Vous devriez également discuter avec votre vétérinaire d’autres vaccins, tels que les vaccins contre la rhinotrachéite (aussi connue sous le nom de coryza), le calicivirus félin et la panleucopénie féline. Les vaccins doivent être administrés à certains âges et à des intervalles spécifiques pour être efficaces. 

 

Stérilisation 

À moins que cela ait été fait avant l’adoption de votre chaton, si vous souhaitez faire stériliser votre chat vous devrez au-préalablement prendre rendez-vous pour cette opération. La stérilisation se fait habituellement vers l’âge de cinq à six mois, mais certains vétérinaires la recommanderont plus tôt ou plus tard. 

Articles populaires

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps...

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes...

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment...