Prendre du Prozac pendant la grossesse : Voici ce que vous devez savoir

Pouvez-vous prendre du Prozac pendant la grossesse ?

Plusieurs substances peuvent avoir un impact sur le développement du fœtus, raison pour laquelle il est important que les femmes fassent attention aux médicaments qu’elles prennent pendant la grossesse.

Le Prozac  est un médicament sous ordonnance utilisé pour traiter la dépression, les attaques de panique, le trouble obsessionnel-compulsif, la boulimie et d’autres troubles de la santé. Il est classé comme inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine.

Si vous êtes enceinte ou envisagez de l’être et si vous souhaitez utiliser le Prozac pour soulager l’un de ces troubles, demandez d’abord conseil à votre médecin. Actuellement, il n’y a pas assez d’étude disponible pour déterminer si le médicament est totalement sans danger. Pour cette raison, il est préférable d’utiliser le Prozac uniquement si votre médecin estime que les avantages du médicament l’emporteront sur les risques potentiels pour votre fœtus.

Si vous consommez actuellement du Prozac et que vous ne souhaitez plus utiliser ce médicament pendant la grossesse, vous devez parler à votre médecin de la réduction de votre dose de Prozac. Vous ne devez jamais ajuster votre traitement sans d’abord consulter votre médecin. En abaissant progressivement la dose de Prozac au fil du temps, vous minimisez les risques d’avoir des symptômes de sevrage.

La prise de Prozac peut-t-elle causer des maladies congénitales ?

Il est peu probable que l’utilisation de Prozac pendant la grossesse provoque des anomalies congénitales ou augmente le risque de fausse couche. Cependant, le risque peut augmenter si une femme enceinte consomme du Prozac au cours du troisième trimestre de sa grossesse.

Si une femme enceinte utilise du Prozac au cours du troisième trimestre, il est possible que le bébé naisse avec le syndrome de sevrage néonatal. Ce syndrome peut provoquer les symptômes suivants : irritabilité, pleurs excessifs, nervosité, augmentation du tonus musculaire, difficulté à respirer, troubles du sommeil, tremblements et troubles de l’alimentation. Si vous remarquez ces symptômes chez votre bébé, prenez rendez-vous avec son médecin. Les symptômes du syndrome de sevrage néonatal sont souvent confondus avec d’autres problèmes de santé.

De plus, le risque d’accouchement prématuré est plus élevé chez les femmes qui utilisent du Prozac au cours du troisième trimestre. Le bébé peut également naître avec un plus faible poids et une plus petite taille à la naissance s’il est né prématurément. Les bébés exposés au Prozac au cours du troisième trimestre de grossesse peuvent également présenter un risque plus élevé d’hypertension artérielle pulmonaire à la naissance, bien que ce risque soit faible.

Lire la suite : 9 effets secondaires du Prozac

- Publicité-
L'équipe d'experts qualifiés de Umvie.com
L'équipe d'experts qualifiés de Umvie.com
Les experts qualifiés de Umvie.com sont des rédacteurs et experts qualifiés dans leur domaine. Ils sont spécialement sélectionnés pour leurs connaissances approfondies et leur expérience, ainsi que pour leur capacité à communiquer des informations complexes de manière claire et utile.

Suivez Umvie sur les réseaux sociaux

Articles populaires

La mayonnaise fait-elle vraiment grossir ?

La mayonnaise est un ingrédient essentiel dans les recettes...

7 effets du chocolat noir sur la santé

La plupart d'entre nous n'ont pas besoin d'une raison...

Les bienfaits du sport pour la santé

Pratiquer une activité physique régulière aide à rester en...