Que faire si votre chaton éternue

Publié le : 

Tout comme les humains, les chatons et les chats éternuent pour diverses raisons. Un éternuement occasionnel n’est pas le symptôme d’un problème grave, mais un éternuement constant (surtout s’il est accompagné d’un écoulement nasal et d’une léthargie ou d’un manque d’appétit) peut être un signe de maladie.

  

Pourquoi les chatons éternuent-ils?

Si vous remarquez que votre chaton éternue de temps en temps, il y a de fortes chances qu’il ne fasse que réagir à de la poussière qui lui chatouillait le nez. N’oubliez pas que les nez des chatons ne sont qu’à quelques centimètres du sol. Par conséquent, si votre sol est poussiéreux votre chat éternuera plus fréquemment. Il existe une solution simple à ce problème : il suffit de dépoussiérer et d’aspirer votre sol un peu plus souvent.

 

Si votre chaton continue à éternuer mais ne semble pas avoir d’écoulement nasal, il est possible qu’il ait un objet dans le nez. Un vétérinaire peut vérifier et retirer en toute sécurité des objets étrangers dans les nasaux de votre chaton.

 

Allergies des chats

Certains chats et chatons ont des allergies. La moisissure, la poussière, les parfums, la fumée, les pesticides et les produits de nettoyage peuvent tous provoquer des éternuements. Si votre chaton éternue et se gratte ou a les yeux ou le museau rouges, il est fort probable qu’il souffre d’une allergie.

 

Si vous pensez que votre chaton a une allergie, il est probable qu’il réagisse à quelque chose dans l’air. Vous pouvez faire en sorte de réduire les allergènes potentiels dans votre maison ou appartement, en particulier dans les zones où le chaton passe beaucoup de temps, mais si votre chat souffre vraiment, rendez-vous chez le vétérinaire. Il existe beaucoup de traitements appropriés pour les allergies que peuvent avoir les chats.

 

Maladies respiratoires

Des éternuements constants, en particulier lorsqu’ils sont accompagnés d’autres symptômes tels que de la fatigue, un manque d’appétit, larmes sous les yeux, nez qui coule, diarrhée , toux ou difficultés respiratoires, pourraient bien être le signe d’une infection des voies respiratoires supérieures, virale, bactérienne ou fongique.

 

Si vous constatez ces symptômes, il se peut que votre chaton soit atteint d’une maladie telle que l’herpès virose ou le virus de l’immunodéficience féline ou d’une maladie moins grave telle que la péritonite ou la chlamydiose. La plupart de ces maladies peuvent être prévenues grâce aux vaccins, mais sont plus difficiles à traiter une fois que votre chat en a contracté une.

 

Calicivirus félin

Le calicivirus félin est une maladie relativement commune et très contagieuse pouvant causer des éternuements et des problèmes respiratoires. La plupart des vétérinaires vaccinent les chatons pour qu’ils ne contractent pas cette maladie. Si votre chaton attrape cette maladie, elle finit généralement par s’atténuer après environ une semaine.

 

Cependant, il existe plusieurs souches de calicivirus dangereuses qui peuvent affecter plus ou moins gravement votre chat. Il est donc important de faire contrôler et soigner votre animal. Il est également judicieux de garder le ou les chats infectés à l’écart des autres chats jusqu’à la fin du traitement.

 

Traitement

Si les symptômes sont graves ou si votre chaton éternue du sang, apportez-le chez le vétérinaire dès que possible. Le vétérinaire peut prescrire un décongestionnant nasal ou des antibiotiques, selon l’origine de l’éternuement. Un humidificateur près de l’endroit où se repose votre chat peut aussi aider à résoudre certains problèmes respiratoires.

 

Dans certains cas, le vétérinaire peut prescrire un traitement à base de stéroïdes, mais dans les cas graves, une fois les autres options de traitement déjà essayées, votre chat pourrait avoir besoin d’une intervention chirurgicale pour retirer tout ce qui pourrait l’empêcher de bien respirer.

 

Comment prévenir les éternuements

Si votre chaton éternue par intermittence et qu’il n’y a pas d’autres symptômes, vous pouvez commencer par nettoyer l’environnement dans lequel vît votre chaton. Vous pouvez procéder de plusieurs façons :

  • Arrêtez d’utiliser des assainisseurs d’air et des désinfectants pour voir si cela fait une différence.
  • Soyez prudent avec tous les désinfectants que vous utilisez , en particulier si le chat marche sur une surface que vous avez vaporisé puis se lèche les coussinets. De nombreux désinfectants contiennent des produits chimiques pouvant être nocifs pour les chats.
  • Après avoir utilisé de l’eau de javel ou d’autres produits de nettoyage, rincez soigneusement la litière de votre chaton et les autres surfaces où il a l’habitude d’aller.
  • Vérifiez la litière de votre chat. Certaines litières (en particulier celles de type argile) dégagent beaucoup de poussière lorsque le chat gratte et peuvent aggraver les problèmes d’allergie chez les chats et les humains.
 

Surveillez votre chaton pendant quelques jours. S’il présente d’autres symptômes tels que des yeux larmoyants, un reniflement ou une toux, ou s’il continue à éternuer une fois que vous avez éliminé les problèmes environnementaux, vous devriez l’apporter chez le vétérinaire le plus tôt possible.

 
Si vous pensez que votre chaton est malade, appelez votre vétérinaire immédiatement. Pour les questions relatives à sa santé, consultez toujours votre vétérinaire, car il a examiné votre animal de compagnie, connaît son état de santé et peut vous fournir les meilleures recommandations.

Articles populaires

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière...

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps...

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire...