Quel est le meilleur lait pour bébé ?

Publié le : 

Lait de vache, lait maternisé, ou lait au soja ? Résumons quelques points clés sur les différents types de lait et leur avantages ou inconvénients dans la nutrition des tout-petits.

Après le premier anniversaire, la nutrition des bébés est amené à beaucoup changer. L’introduction à des aliments plus solides est progressivement commencée, les bébés prennent part aux repas familiaux et mangent un peu plus. En ce qui concerne le lait, il y a aussi du changement : De nombreux parents décident à partir de la première année d’arrêter de donner du lait de vache à leur bébé, ou seulement à de rares occasions, en le remplaçant parfois par un autre type de lait.

Quel lait choisir ?

Il y a beaucoup à dire. Parce que si vous regardez dans un rayon de supermarché classique, vous réalisez rapidement que la liste des alternatives au lait de vache est très longue, en passant du lait de soja au lait d’amande, au lait de riz, d’avoine, etc…

Sans oublier le lait infantile, fabriqué spécialement pour les nourrissons et dont la composition est adaptée aux besoins spécifiques de la petite enfance. Alors avec toutes ces alternatives, la question se pose rapidement : quel est le meilleur lait pour mon bébé ?

Le lait de vache

Le lait de vache est un produit naturel, bien qu’il soit aujourd’hui parfois transformé pour être mieux digéré. Vous connaissez peut-être le mot “pasteuriser” : le lait est chauffé entre 72 et 75 ° C pendant 15 à 30 secondes. De plus, il est homogénéisé, ce qui signifie que les globules gras contenus dans le lait sont broyés sous haute pression et sont ainsi répartis uniformément dans le lait.

Le lait est disponible avec différentes teneurs en matière grasse : 1,5% et 3,5% de matière grasse sont par exemple des teneurs en gras courantes pour le lait.

L’un des ingrédients les plus connus du lait est certainement le calcium. Il est indispensable à la structure osseuse, à l’émail des dents et aux muscles. Grand avantage du lait de vache : le calcium contenu est beaucoup mieux absorbé par le corps que le calcium ajouté artificiellement dans de nombreux substituts du lait. Un gros plus pour le lait de vache !

En outre, le lait de vache contient des vitamines A, B1, B2, B12 ainsi que de petites quantités de fer, d’iode, de magnésium et de zinc, d’acide folique et de vitamine D. Un verre de lait de 200 ml contenant 3,5% de matière grasse peut (concernant les nourrissons) aider à couvrir les besoins journalier en vitamine A (10%), en vitamine B2 (50%), en vitamine B12 (80%) et en calcium (40%).

Lait infantile

Le lait infantile est un mélange de lait écrémé en poudre, de lactose ajouté, d’huiles végétales, de minéraux ajoutés, de vitamines, de fibres partiellement ajoutées et de probiotiques. Sur le plan énergétique, il n’y a guère de différence avec un lait partiellement écrémé contenant 1,5 à 1,8% de matières grasses.

La principale différence réside dans une composition d’ingrédients adaptée aux besoins des tout petits. Ainsi, on y trouve une proportion plus élevée de graisses insaturées, de fer, de vitamine C et de vitamine D comparé au lait de vache. Les autres vitamines et minéraux ajoutés sont la vitamine E, le zinc et l’iode. L’apport en calcium est à peu près équivalent à celui du lait de vache.

Bon à savoir : la teneur en protéines du lait infantile est réduite, c’est un point important car les enfants en bas âge en France consomment souvent plus de protéines que ce dont ils ont réellement besoin. Les études sur la nutrition infantile établissent un lien entre l’augmentation de la consommation de protéines d’origine infantile et l’obésité à un âge plus avancé.

Lait de soja

Pour la production de lait de soja, les graines de soja sont trempées, moulues, bouillies et filtrées. Le liquide obtenu représente le dit “lait” de soja à partir duquel le tofu est également produit.

Le lait de soja est très riche en protéines, cependant les protéines contenues peuvent être moins bien assimilées par l’organisme que les protéines contenues dans le lait de vache. Il ne contient ni gluten ni lactose et constitue donc une alternative intéressante pour les personnes intolérantes à ces produits ou dans le cadre d’un régime végétalien.

Le lait de soja sous forme naturelle est très pauvre en glucides, cependant il est souvent sucré ou aromatisé avec du chocolat ou de la vanille (il devient alors rapidement très calorique). Sa teneur en calcium et vitamines est souvent légèrement inférieure à celle du lait de vache.

La vitamine B12 manque cependant au lait de soja : ce n’est donc pas une alternative au lait pour les tout-petits qui en ont nécessairement besoin (vous pouvez lire l’article sur le lait de vache pour les bébés).

Lait d’avoine

Le lait d’avoine est fait à partir de farine d’avoine à grains entiers et d’eau. Pour cela, les flocons d’avoine sont trempés dans de l’eau et mis en purée. Après une courte phase de fermentation, la bouillie est filtrée : le liquide obtenu est le “lait” d’avoine. Dans certains cas, des additifs tels que du calcium ou des stabilisants sont ajoutés.

Le lait d’avoine est faible en protéines comparée au lait de vache et aux autres variétés laitières, mais il contient des bonnes protéines particulièrement importantes pour l’organisme. Il est faible en gras, sans cholestérol et contient de nombreuses graisses insaturées. Il ne contient pas de lactose, mais inclut naturellement du gluten. Il est néanmoins parfois aussi sucré que les boissons gazeuses mais possède plus de fibres que les autres substituts de lait.

Attention cependant, car le lait d’avoine ne contient pas de vitamine B12 et n’est donc pas une alternative exclusive au lait dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré pour le nourrisson.

Lait de riz

Pour obtenir du lait de riz, le riz à grains entiers cuit est mis en purée, mélangé à de l’eau et filtré. Le lait de riz est sans lactose, sans protéines de lait et sans gluten, mais ne contient pratiquement pas de protéines. Il contient une faible proportion d’acides gras insaturés. Sa teneur en glucides est très élevée, principalement du sucre. En tant que substitut du lait pour les enfants en bas âge et les enfants de moins de 5 ans, il est plutôt déconseillé.

Fait amusant au passage : Pour les adultes, le lait de riz est très recommandé en raison de son effet légèrement énergisant, par exemple au court d’une séance sportive.

Le lait d’amande

Le lait d’amande est fabriqué en mélangeant de la farine d’amande et de l’eau. Après une période de repos, une consistance semblable au lait se développe. Ce liquide est ensuite filtré et souvent sucré avec du saccharose, du miel ou du sirop d’agave.

Le lait d’amande naturelle ne contient pratiquement pas de calcium, pas de vitamines ni de minéraux en raison du trempage et de la filtration. Sa teneur en matières grasses correspond à celle du lait de vache. Le lait d’amande ne contient que des matières grasses végétales. Sa teneur en sucre est faible, mais seulement dans les variétés sans sucres ajoutés.

Pour le lait d’amande se pose également le problème de la vitamine B12 manquante. De plus, les nutriments présents dans le lait d’amande peuvent légèrement perturber l’assimilation de l’iode par l’organisme. En résumé, le lait d’amande n’est pas une alternative au lait souhaitable pour les tout-petits.

Conclusion en quelques mots

  • Le lait de vache ou le lait infantile sont les meilleurs choix de lait pour les enfants de moins de 3 ans.
  • Les protéines contenues dans le lait de vache sont particulièrement importantes et le calcium contenu dans le lait vache est mieux absorbé par l’organisme. En tant qu’aliment naturel, le lait de vache est donc indispensable dans l’alimentation des nourrissons.
  • Le lait infantile peut être une bonne alternative en raison de ses bonnes matières grasses végétales, ses minéraux et vitamines ajoutés, ainsi que sa teneur en protéines un peu plus faible. Avec sa composition adaptée aux besoins des tout-petits, le lait infantile est une alternative au lait de vache qui peut être facilement intégrée dans l’alimentation quotidienne.
  • Pour les nourrissons en général, il est recommandé de consommer trois portions de produits laitiers par jour, en plus du lait sous forme liquide, il peut par exemple s’agir de yaourt ou de fromage blanc.
  • Les autres laits comme le lait de soja ou d’amande peuvent compléter le régime de temps en temps, mais ils ne doivent jamais être utilisés comme substitut au lait dans le régime du nourrisson, en particulier parce que des vitamines importantes comme la vitamine B12 ou D sont manquantes ou très peu contenues.
  • Vous devez également faire attention au fait que dans de nombreuses alternatives au lait de vache on peut y trouver du sucre (y compris des substituts du sucre tels que le sirop d’agave), ce qui améliore le goût mais augmente considérablement l’apport calorique.

Articles populaires

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire...

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment...

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes...