5 faux mythes sur le lait de vache

Publié le 

Au cours des dernières années, le lait de vache est devenu l’un des aliments les plus controversés en termes de santé. Bien qu’il soit considéré comme l’un des aliments les plus nutritifs et les plus complets, il est également considéré comme nocif pour la santé en raison de sa composition particulière.

À l’heure actuelle, la consommation de lait de vache et de ses dérivés (yaourt, etc) a diminué et certaines personnes ont même cessé complètement d’en consommer, en remplaçant ces produits par des «laits végétaux» d’amandes, de soja, de tofu et autres.

Avant de prendre une décision de ce type, il est important de connaître les mythes et les réalités entourant la consommation du lait de vache et de ses dérivés.

Valeur nutritionnelle

Le lait de vache a une valeur nutritionnelle supérieure au lait végétal.

Mythes

Voyons quelques faux mythes sur le lait de vache :

  • “Le lait ne devrait être consommé que durant l’enfance, car l’être humain n’est pas fait pour en prendre”. L’évolution de l’être humain lui a permis de boire du lait au-delà de l’enfance. Au début, le lait était synonyme de poison, car l’être humain avait besoin de l’enzyme lactase pour tolérer et digérer le lactose (le sucre contenu dans le lait). Au Néolithique, il y a environ 11 000 ans, la domestication des animaux a commencé, de même que la production du lait et des produits laitiers en Europe du Nord et au Moyen-Orient. Peu à peu, l’être humain a fini par développer cette enzyme et a été capable de digérer le lait et de profiter ainsi d’un aliment riche en nutriments.
  • “Le lait sans lactose est préférable”. L’intolérance au lactose est un trouble du métabolisme du corps qui empêche la digestion de ce sucre. Il n’est pas nécessaire de boire du lait sans lactose si nous ne souffrons pas d’intolérance, car aucune étude n’a confirmé que ce produit était meilleur pour la digestion, contrairement à ce qu’on peut souvent entendre.
  • “Le «lait végétal» est un bon substitut au lait de vache”. Les laits végétaux n’ont pas les mêmes propriétés que les laits d’origine animale. Les produits laitiers d’origine animale contiennent des protéines de haute valeur biologique, beaucoup plus de vitamines, de calcium et d’autres micronutriments, en plus d’une meilleure biodisponibilité (ils sont facilement assimilés par l’organisme). Même l’UNICEF a publié un rapport dans lequel elle demandait l’élimination de ce terme (lait) pour les boissons à base de lait végétal, et l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) s’est elle aussi prononcée sur cette question.
  • “Le lait fait grossir” Les matières grasses contenues dans le lait ne sont pas responsables de l’obésité. Comme tout ce que nous mangeons, l’excès augmente le risque de prendre du poids. Il est conseillé de consommer entre 2 et 4 produits laitiers par jour, sachant que ces besoins en produits laitiers sont particulièrement importants durant l’enfance, l’adolescence ainsi que pendant la grossesse, l’allaitement et lorsque l’on est très âgé, afin de compenser un déficit nutritionnel. (vous pouvez lire l’article : le lait de vache fait-il grossir ? pour en savoir plus)
  • “Le lait augmente le cholestérol”. Bien que le lait entier et les produits laitiers riches en matières grasses puissent augmenter le taux de cholestérol total, sa consommation a très peu d’effet sur l’augmentation du “mauvais” cholestérol. En réalité, il a été démontré que le risque de maladie cardiovasculaire est plus faible chez les consommateurs de lait, en raison de l’augmentation du bon cholestérol favorisée par certains acides gras contenus dans le lait et de la présence de dérivés de leurs protéines. ils ont même un effet hypotenseur. (vous pouvez lire l’article : le lait de vache contient-il du cholestérol ? pour en savoir plus)

Recommandations

La population française diminue de manière inquiétante son apport en calcium et en vitamine D. Le lait contient une grande quantité de ces nutriments et sa faible consommation peut contribuer à augmenter le risque d’ostéoporose à l’âge adulte. Actuellement, 40 à 60% de la population française n’atteint pas les apports journaliers recommandés en calcium, alors que dans le cas de la vitamine D, ce chiffre atteint 80%.

Il est conseillé de consommer entre 2 et 4 produits laitiers par jour. 

Le lait est la principale et la meilleure source alimentaire de calcium, en raison de la forte teneur de ce minéral dans sa composition, ainsi que de sa biodisponibilité élevée, ce qui facilite l’absorption de ce micronutriment.

Chez certains individus particulièrement vulnérables (enfants, adolescents, personnes âgées non actives, femmes enceintes, femmes ménopausées et fumeurs), la meilleure option est de consommer du lait enrichi en calcium et en vitamine D pour améliorer sa valeur nutritionnelle.

Articles populaires

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...

Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides et comment les réduire ?

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à une alimentation saine, mais tous les consommateurs ne sont pas conscients de la quantité...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire à votre peau ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.À quel point...

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus longtemps que les hommes.Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'espérance de vie moyenne à...