12 bienfaits du miel pour la santé

Publié le 

Avant de nous intéresser aux bienfaits du miel, regardons de plus près les différences entre le miel naturel et le miel industriel.

Tout d’abord, le miel naturel et le miel industriel n’ont rien à voir sur le plan des bienfaits qu’ils apportent à notre organisme. Le miel naturel est celui qui n’a pas été chauffé au-dessus de 43º ni soumis à aucun processus, contrairement au miel industriel, qui est pasteurisé.

La pasteurisation empêche la cristallisation, mais réduit aussi considérablement la qualité du miel, puisque le processus détruit la plupart des enzymes, antioxydants et autres propriétés bénéfiques telles que son action antibiotique.

Minéraux et vitamines

Les minéraux les plus courants dans le miel sont le calcium, le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le zinc, le phosphore et le potassium. Sont également présents environ la moitié des acides aminés existants, des acides organiques (acide acétique, acide citrique, entre autres) et des vitamines du complexe B, vitamines C, D et E. Le miel possède également une grande variété d’antioxydants (flavonoïdes et phénoliques).

La couleur du miel varie selon les types. La couleur du miel est principalement déterminée par sa source florale.

Regardons à présent les 12 bienfaits que le miel peut apporter à votre santé.

1. Le miel régule la glycémie

Bien que cela puisse être étonnant, le miel peut aider à réguler la glycémie. Le secret de sa capacité à le faire réside dans l’équilibre du fructose et du glucose qu’il contient.

Lorsque le miel est consommé, la portion de fructose permet au glucose d’être capturé par le foie pour former du glycogène, qui devient disponible pour le cerveau, le cœur, les reins et les globules rouges. Cela améliore le fonctionnement des organes et tissus essentiels, en éliminant le glucose de la circulation sanguine et en réduisant ainsi la glycémie.

Lire aussi : Le miel fait-il grossir ou maigrir ?

2. La consommation de miel réduit le stress métabolique

Tout stress, qu’il soit émotionnel, psychologique ou physiologique, se traduit dans le corps par du stress métabolique. Une des fonctions de la glande surrénale est de produire de l’adrénaline et du cortisol, qui stimulent la dégradation des protéines musculaires en acides aminés pour produire de nouveaux sucres. Cela se produit lorsque le cerveau pense qu’il risque de manquer de carburant, par exemple lorsqu’il fait de l’exercice ou lorsqu’il dort la nuit.

Le miel naturel produit du glycogène dans le foie, qui est la réserve d’énergie dont le cerveau a besoin pour fonctionner normalement. Ces réserves de glycogène dans le foie empêchent la libération des hormones du stress.

3. Le miel naturel favorise la récupération du sommeil

Si nous consommons du miel avant d’aller au lit, nous stockons du glycogène dans le foie, qui l’apporte au sang lorsque le cerveau en a besoin, ce qui l’empêche de déclencher un réveil prématuré lorsqu’il détecte de faibles taux de glycogène.

De plus, la consommation de miel naturel stimule la relaxation nocturne et le sommeil. Le sucre naturel contenu dans le miel produit une légère sécrétion d’insuline qui permet au tryptophane d’entrer plus facilement dans le cerveau et favorise ainsi la sécrétion de mélatonine, une hormone vitale pour la régulation quotidienne du sommeil et du réveil. Il peut donc être recommandé de consommer une cuillère à soupe de miel avec un verre de lait chaud (contenant du tryptophane) avant le coucher, pour avoir un sommeil réparateur.

La mélatonine régule également le rythme cardiaque, aide à renforcer le système immunitaire et facilite la reconstruction tissulaire pendant la nuit.

4. Le miel comme traitement de la constipation

Le miel a une teneur élevée en fructooligosaccharides qui, bien qu’ils aient une fonction principalement énergétique, se comportent de la même manière que les fibres végétales lorsqu’ils atteignent le côlon : ils captent l’eau en augmentant le volume des selles et produisent des gaz qui augmentent la mobilité intestinale. Ils ont donc un léger effet laxatif.

Ils sont également les aliments préférés des bactéries bénéfiques qui vivent dans le côlon (notre flore intestinale).

5. Le miel naturel améliore le fonctionnement du cerveau

Le miel naturel aide à absorber et à fixer le calcium dans l’organisme. La fonction du calcium dans le cerveau est très importante, car les neurones utilisent le calcium pour produire des signaux électriques, qui sont transportés d’un neurone à un autre pour communiquer des messages. S’il n’y a pas assez de calcium, le cerveau ne fonctionnera pas correctement.

Le calcium aide également à prévenir l’ostéoporose et les problèmes osseux.

Lire aussi : 10 bienfaits du calcium pour la santé

6. Acné et autres problèmes de peau

La plupart des gens souffrent d’acné au moins une fois dans leur vie. Les causes les plus courantes sont le déséquilibre hormonal et la colonisation bactérienne de la peau.

Certains remèdes naturels offrent une couverture antibactérienne comparable à celle des produits commerciaux, avec l’avantage d’être mieux tolérés que les agents chimiques classiques. Parmi ces remèdes naturels, le miel est l’une des meilleures options pour le traitement de l’acné causée par des bactéries.

Comment le miel traite-t-il l’acné ?

En tant qu’agent antimicrobien, le miel agit par divers mécanismes :

  • Il prive les microbes de l’humidité dont ils ont besoin pour survivre.
  • Il agit comme agent chélatant, modifiant les processus cellulaires des bactéries qui ont besoin de fer.
  • Le miel contient une enzyme appelée glucose-oxydase. Lorsque le miel est appliqué sur la plaie, cette enzyme produit la libération locale de peroxyde d’hydrogène. Ce peroxyde se comporte de la même façon que le peroxyde de benzoyle, un médicament populaire contre l’acné : il décompose les parois cellulaires des bactéries.
  • Le miel réduit le pH de la surface de la peau sur laquelle il est appliqué. Le miel a un pH entre 3,2 et 4,5. Cette acidité est suffisante pour tuer la plupart des microbes.

7. Minimise les allergies

Les abeilles transportent du pollen qui aggravent les allergies saisonnières, et une partie de ce pollen est incorporée dans le miel. La consommation de miel avant la saison des allergies peut aider l’organisme à accepter le pollen sans le rejeter et réduire ou faire disparaître l’allergie.

8. Blessures, brûlures et ulcères

La propriété antibactérienne du miel prévient les infections causées par des brûlures ou des blessures mineures. La densité du miel protège des bactéries et de la saleté qui pénètrent dans la plaie. Pour se faire, appliquez le miel sur la coupure ou la plaie et recouvrez d’un bandage.

Lire aussi : Les dangers du miel pour la santé

9. Peau sèche

Le miel est un excellent ingrédient à utiliser dans le bain grâce à ses propriétés cicatrisantes et adoucissantes. Il peut être appliqué directement sur la peau rugueuse, ou être ajouté à l’eau du bain.

10. Lèvres sèches

Appliquez un peu de miel sur les lèvres sèches ou gercées et laissez agir quelques minutes pour les adoucir.

11. Cycle menstruel

Le miel stimule la production d’acides gras oméga-6, qui régulent les processus hormonaux dans notre corps.

12. Stimulant du système immunitaire

Le miel possède des propriétés antibactériennes et antifongiques qui le rendent idéal pour stimuler le système immunitaire, non seulement lorsqu’il est ingéré, mais aussi lorsqu’il est appliqué localement sur la peau. Ces propriétés aident à garder les plaies et les coupures propres et exemptes d’infection, ce qui en fait un bon antiseptique naturel.

Comme vous pouvez le voir, le miel naturel est l’un des aliments les plus purs, naturels et il possède également beaucoup d’avantages pour notre santé. Encore aujourd’hui, certains scientifiques estiment qu’il faudrait mener plus de recherche sur le miel, car on pense qu’il pourrait posséder d’autres bienfaits non découverts encore à ce jour.

Avertissements :

NE PAS DONNER DE MIEL AUX ENFANTS DE MOINS D’UN AN. Le miel (comme les autres édulcorants) peut être extrêmement dangereux pour les bébés. (Lire aussi : À quel âge bébé peut manger du miel ?)

En effet, son mélange avec les sucs digestifs non acides de l’enfant crée un environnement idéal pour la croissance des spores de Clostridium botulinum qui produisent des toxines. Les spores du botulisme sont parmi les rares bactéries qui survivent dans le miel, mais elles sont aussi largement présentes dans l’environnement.

Bien que ces spores soient inoffensives pour les adultes, le système digestif des jeunes enfants n’est pas assez développé pour les détruire, de sorte que les spores peuvent potentiellement causer le botulisme infantile. Pour cette raison, il est conseillé de ne pas donner du miel ou tout autre édulcorant aux enfants de moins d’un an.

Articles populaires

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus longtemps que les hommes.Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'espérance de vie moyenne à...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment est cancérigène" ou "manger cela cause le cancer", mais beaucoup d'entre nous ne savent pas...

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes contre une consommation excessive de viande rouge. Ces mises en garde concernent notamment le bœuf,...