Le gingembre est-il bon ou mauvais pour les diabétiques ?

Publié le 

Le gingembre, ce fameux tubercule qui pousse sous la forme d’une tige épaisse, est utilisé depuis des siècles en cuisine et dans la médecine traditionnelle asiatique.

Ses composés naturels lui confèrent une longue liste de propriétés pour la santé, notamment en tant qu’anti-inflammatoire et antioxydant. Ce n’est pas pour rien que le gingembre est considéré comme l’un des ingrédients phares de la médecine ayurvédique.

Un autre des plus importants bénéfices pour la santé attribués au gingembre est son effet régulateur sur le taux de sucre dans le sang, il peut donc être d’une grande utilité pour les personnes atteintes de diabète. Mais quelle est la vérité dans tout cela ? Le gingembre est-il vraiment un bon aliment pour les diabétiques ?

Lisez la suite pour en savoir plus sur ce sujet : ce que disent les preuves scientifiques, quels sont ses avantages pour la santé, quelle est la meilleure façon de le consommer, quelles sont les contre-indications à prendre en compte… et bien plus encore.

Gingembre et diabète : principaux résultats scientifiques

Les preuves scientifiques les plus récentes indiquent que le gingembre peut en effet être un allié précieux dans le contrôle du diabète et la prévention de ses complications les plus fréquentes. Depuis des années, on observe que ses composés naturels aident à réduire le taux de sucre dans le sang et à réguler la réponse à l’insuline chez les personnes atteintes de diabète.

  • Une étude sur les rongeurs a indiqué qu’après une dose quotidienne de gingembre avec de la cannelle, un groupe de rats obèses diabétiques a connu une baisse de la glycémie, une augmentation de la sensibilité à l’insuline, ainsi qu’une réduction du poids et de la masse grasse.
  • Une autre étude similaire sur des rats diabétiques a montré que le gingembre aidait non seulement à réguler la glycémie, mais aussi à prévenir les problèmes cardiaques qui résultent normalement de cette affection.
  • Une étude menée en 2015 a montré que les suppléments de gingembre en poudre peuvent réduire le taux de sucre à jeun. Les participants à cette étude ont reçu 2 grammes de gingembre par jour pendant 12 semaines. Après cette période, les chercheurs ont observé une diminution significative des niveaux d’hémoglobine A1C, d’apolipoprotéine B, d’apolipoprotéine A-1 et de malondialdéhyde.
  • Une publication dans le Journal of Complementary and Integrative Medicine a rapporté que, par rapport au groupe placebo, les participants atteints de diabète de type 2 qui ont consommé de la poudre de gingembre ont connu un meilleur contrôle glycémique, sans utiliser d’insuline. Le gingembre a tendance à inhiber les enzymes qui affectent la façon dont les glucides sont métabolisés et améliore également la sensibilité à l’insuline, ce qui entraîne une augmentation de l’absorption du glucose dans les muscles, ont expliqué les chercheurs. On pense que cet effet est lié à la présence de gingérols, les principaux composés actifs du gingembre.
  • Selon une étude publiée dans le European Journal of Pharmacology, le traitement avec deux extraits de gingembre différents a entraîné une baisse de 35% du taux de glucose sanguin et une augmentation de 10% du taux d’insuline chez les patients diabétiques traités. Il a été observé que les deux extraits étaient capables d’interagir avec les récepteurs de la sérotonine pour inverser leur effet sur la sécrétion d’insuline.

Alors, le gingembre est-il bon pour les diabétiques ? En bref, la réponse est oui. Bien que la consommation de cette épice ne soit pas considérée comme une forme de traitement du diabète, la vérité est qu’elle peut avoir un effet très positif sur le taux de glucose et d’insuline dans le sang.

Avantages pour la santé à prendre en compte si vous êtes diabétique

En plus de son pouvoir antidiabétique, le gingembre offre un autre groupe de propriétés qui favorisent une bonne santé générale et aident à prévenir plusieurs des complications diabétiques les plus courantes.

Action anti-inflammatoire
Le gingembre est un remède hautement recommandé en raison de l’effet anti-inflammatoire naturel de ses composés. On dit qu’il est aussi efficace que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

L’inflammation est l’un des facteurs impliqués dans le développement de nombreuses maladies chroniques, notamment les maladies cardiaques et le cancer.

Il a également été démontré qu’il existe un lien étroit entre le diabète et les processus inflammatoires dans l’organisme ; plus l’inflammation est importante, plus la résistance à l’insuline est grande, et inversement.

Pouvoir anti-oxydant
Également connu pour son fort pouvoir antioxydant, le gingembre aide à combattre les dommages oxydatifs causés par les radicaux libres dans les cellules de tout l’organisme, notamment les dommages aux cellules pancréatiques observés chez les personnes atteintes de diabète de type 1.

On sait que l’action de ces molécules nocives (stress oxydatif) peut provoquer de nombreux problèmes de santé à long terme et perturber le bon métabolisme du glucose.

Renforce le système immunitaire
Grâce à sa teneur en vitamines, minéraux, gingérols, shogaols et autres composés actifs, il a été observé que le gingembre améliore et renforce la réponse immunitaire de notre corps. Elle présente également d’excellentes propriétés anticancéreuses et antibiotiques.

Effet thermogène
L’effet thermogénique de ses composés piquants contribue à accélérer le métabolisme et à favoriser la combustion naturelle des graisses, ce qui favorise une perte de poids supplémentaire et aide à lutter contre l’obésité.

Protection de la vue
Un autre avantage à considérer est l’effet protecteur du gingembre contre les maladies qui affectent la vision, notamment la cataracte et la dégénérescence maculaire. Ces deux maladies sont connues pour être une complication fréquente dans les cas de diabète avancé.

Comment le gingembre est-il consommé pour le diabète ? Dois-je m’inquiéter de son indice glycémique ?

Le gingembre peut être consommé sans danger dans le cadre de l’alimentation. Pour commencer, cette racine a un indice glycémique (IG) et une charge glycémique (CG) très faibles.

Si l’on regarde ses informations nutritionnelles, on constate qu’une cuillère à café de gingembre frais contient moins d’un gramme de glucides (pas de sucres, pas d’amidons, CG=0), donc il ne peut pas provoquer de pics de glycémie.

Voici les recommandations les plus importantes lorsque l’on utilise le gingembre pour lutter contre le diabète :

  • Optez toujours pour une racine de gingembre naturelle (fraîchement râpée, en poudre), de préférence biologique. Vous pouvez consommer le gingembre sous forme de thé, comme ingrédient dans les jus verts ou comme épice pour assaisonner les salades, les sauces, les viandes, les soupes, etc.
  • Évitez les produits transformés à base de gingembre (bonbons, biscuits, bière au gingembre) car ils ne constituent pas la meilleure source de bienfaits. Certaines personnes prennent des suppléments de gingembre (capsules, comprimés, extraits) mais il faut garder à l’esprit que ces produits offrent des doses plus concentrées que ce qui est habituellement consommé comme nourriture. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter d’abord votre médecin.
  • Évitez la surconsommation. Les meilleurs résultats sont obtenus en prenant de petites doses pendant un certain temps, plutôt qu’en prenant de grandes quantités pendant une courte période.

Comment faire du thé au gingembre ?

L’une des préparations les plus populaires est sans aucun doute le thé au gingembre frais, tant pour les diabétiques que pour les non-diabétiques. Voici comment faire :

  • Mettez de l’eau à bouillir dans un récipient. Pendant ce temps, épluchez un petit morceau de gingembre frais et coupez-le en fines tranches (3-4).
  • Versez l’eau chaude dans une tasse et ajoutez les tranches de gingembre. Si vous utilisez du gingembre en poudre, n’ajoutez que 1/2 à 1 cuillère à café.
  • Laissez reposer pendant plusieurs minutes afin que les composés sains soient libérés dans l’eau.
  • Au bout d’un moment, remuez pour boire le thé encore chaud. Vous pouvez ajouter du jus de citron, du stevia pour sucrer, ou mieux encore, ajouter une pincée de cannelle pendant le temps de brassage.

Remarque : le thé au gingembre avec de la cannelle peut être encore plus efficace pour les diabétiques.

Il est recommandé de boire le thé au gingembre 1 à 3 fois par jour, de préférence l’estomac vide. Veillez toutefois à ne pas utiliser de grandes quantités de cette épice et surveillez votre taux de glycémie après l’avoir bue.

Avertissements :

  • Le gingembre ne remplace pas votre traitement habituel.
  • Il est important de toujours suivre les recommandations de votre médecin.
  • Arrêtez le gingembre si vous ressentez des symptômes inhabituels.

Risques et contre-indications éventuelles : quand est-il mauvais de consommer du gingembre ?

Comme tout le monde, les diabétiques doivent tenir compte de certaines contre-indications et effets indésirables liés à la consommation de gingembre.

Tout d’abord, il est recommandé de ne pas dépasser la dose quotidienne de 4 grammes. En cas de consommation excessive, la personne peut souffrir d’irritation, de brûlures d’estomac, de diarrhée et de malaises gastriques en général.

Il convient de faire preuve de prudence si :

  • La personne prend des médicaments anticoagulants. Le gingembre a également une action anticoagulante, ce qui peut augmenter le risque de saignement excessif.
  • Vous prenez des médicaments pour la tension artérielle. Le gingembre peut faire baisser la tension artérielle et provoquer un rythme cardiaque irrégulier.
  • Vous prenez des médicaments pour le diabète. Bien que le gingembre aide à contrôler la glycémie, son utilisation en combinaison avec le traitement du diabète peut provoquer une hypoglycémie (taux de sucre dans le sang trop bas).

Nous espérons que les informations proposées dans cet article étaient à votre goût. Veuillez noter que cet article n’est pas destiné à remplacer ou à contredire les conseils de votre médecin. Consultez un spécialiste/nutritionniste si vous avez des questions spécifiques sur la consommation de gingembre, ou d’autres remèdes, pour le diabète.

Pour aller plus loin…

Pour en apprendre plus sur le diabète, nous vous invitons à lire :

Références et ressources :

  • Ginger. (s. d.). Consulté le 31 mars 2020, à l’adresse https://www.diabetes.co.uk/natural-therapies/ginger.html
  • Ginger and Diabetes: A Mini-Review. (s. d.). Consulté le 31 mars 2020, à l’adresse https://www.alliedacademies.org/articles/ginger-and-diabetes-a-minireview-9959.html
  • Effects of Cinnamon, Cardamom, Saffron, and Ginger Consumption on Markers of Glycemic Control, Lipid Profile, Oxidative Stress, and Inflammation in… – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 31 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26177486
  • Protective Effects of Ginger (Zingiber officinale) Extract against Diabetes-Induced Heart Abnormality in Rats. (s. d.). Consulté le 31 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4768050/
  • The Effects of Ginger on Fasting Blood Sugar, Hemoglobin A1c, Apolipoprotein B, Apolipoprotein A-I and Malondialdehyde in Type 2 Diabetic Patients. (s. d.). Consulté le 31 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4277626/
  • Hoffman, M., MD. (s. d.). Diabetes and Inflammation. Consulté le 31 mars 2020, à l’adresse https://www.webmd.com/diabetes/inflammation-and-diabetes#1
  • Anti-Oxidative and Anti-Inflammatory Effects of Ginger in Health and Physical Activity: Review of Current Evidence. (s. d.). Consulté le 31 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3665023/
  • Free radicals and diabetes. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 31 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3075947
  • [Free-radical reactions in diabetes mellitus]. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 31 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16379329

Articles populaires

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire à votre peau ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.À quel point...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...

Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides et comment les réduire ?

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à une alimentation saine, mais tous les consommateurs ne sont pas conscients de la quantité...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment est cancérigène" ou "manger cela cause le cancer", mais beaucoup d'entre nous ne savent pas...