Oignon et diabète : L’oignon est-il bon pour les diabétiques ?

Publié le 

L’oignon est sans aucun doute l’un des légumes les plus utilisés dans toutes les cuisines du monde. Sa saveur, son parfum et sa douceur naturelle en font l’ingrédient idéal pour les salades, les sautés, les viandes, les soupes et les vinaigrettes.

L’oignon est également très apprécié pour ses propriétés médicinales, notamment pour le pouvoir antimicrobien de ses composés soufrés.

Toutefois, certains se demandent si la consommation régulière d’oignons est totalement sûre pour les personnes souffrant de diabète.

Les oignons et le diabète sont-ils compatibles ? Voyons ce que la recherche scientifique nous apprend à ce sujet.

Propriétés nutritionnelles des oignons

Bien que les oignons constituent un aliment sain pour la grande majorité des gens, certaines de leurs caractéristiques nutritionnelles peuvent être particulièrement bénéfiques pour les diabétiques.

  • Ils sont très pauvres en calories : seulement 40 calories par portion (100 grammes).
  • Ils constituent une source acceptable de fibres – environ 2 grammes par portion. Les fibres sont un élément nutritif essentiel pour un bon taux de glucose sanguin, une digestion saine, des selles régulières, un faible taux de lipides (cholestérol, triglycérides) et pour renforcer le système immunitaire.
  • Ils sont riches en vitamines B (cruciales pour la croissance des cellules et le bon fonctionnement du métabolisme), en vitamine C (important antioxydant qui renforce l’immunité et favorise la régénération des tissus dans l’organisme) et en minéraux essentiels, notamment en potassium (favorise l’équilibre des fluides dans l’organisme, abaisse la pression artérielle et protège la santé cardiaque).
  • Ils contiennent des flavonoïdes, des antioxydants et des composés soufrés très spéciaux, qui contribuent à une meilleure santé générale et préviennent le développement de maladies chroniques.
  • Ils ont un faible indice glycémique de seulement 10.

On a observé que toutes ces propriétés ont un impact très positif sur le contrôle du diabète et la prévention de ses complications les plus fréquentes.

Recherche sur les oignons et le diabète

Compte tenu des principaux résultats de la recherche scientifique, on sait désormais que :

  • La consommation régulière d’oignons peut contribuer à réduire l’inflammation, qui est l’une des causes sous-jacentes du diabète, ainsi que de nombreux autres problèmes métaboliques.
  • Riche en un type de fibres non digérées qui passent par la partie supérieure du tube digestif pour atteindre le gros intestin, l’oignon est considéré comme un aliment prébiotique. Ces fibres non digérées stimulent la croissance de bactéries bénéfiques impliquées dans la régulation du glucose sanguin. C’est pourquoi les personnes diabétiques peuvent manger des oignons dans le cadre de leur alimentation quotidienne pour faire baisser leur taux de sucre dans le sang de manière naturelle.
  • Les oignons ont également des propriétés antimicrobiennes, ils aident donc à combattre plusieurs des infections courantes qui affectent gravement les personnes atteintes de diabète, comme les infections fongiques.
  • La teneur élevée en antioxydants des oignons représente un grand avantage antidiabétique, car ces molécules sont capables de neutraliser les radicaux libres et d’inverser les dommages causés aux cellules de l’organisme.
  • Ils semblent également avoir un effet positif sur la santé des os, puisqu’il a été démontré qu’ils contribuent à réduire le risque d’ostéoporose, une maladie étroitement liée au diabète.
  • Les composés soufrés, présents dans les oignons et autres bulbes de la famille Allium, ont été associés à un risque plus faible de cancers du sein, du colon, de la prostate, de l’estomac, des ovaires et de la cavité buccale. Il est important de noter que plusieurs de ces cancers ont des facteurs de risque communs avec le diabète de type 2.
  • De nombreuses enquêtes ont rapporté qu’outre l’effet antidiabétique de ce légume, il existe également un certain lien entre sa consommation et un risque moindre de maladies cardiovasculaires.

Contre-indications et points à considérer

Bien qu’il s’agisse d’un aliment sûr et inoffensif dans la plupart des cas, il est toujours important de prêter attention aux éventuels effets secondaires et contre-indications qui peuvent exister en termes de consommation d’oignons, surtout si vous souffrez déjà d’une affection telle que le diabète.

Les oignons contiennent des fructanes, un type de fibre soluble prébiotique qui, bien qu’il ne soit pas problématique en soi (il est bénéfique pour la plupart des gens), peut être contre-productif pour certains patients diabétiques atteints du syndrome du côlon irritable (SCI).

Ces personnes ont généralement du mal à digérer certains types de glucides, et les fructanes en sont un exemple courant. Si vous suivez la méthode d’alimentation FODMAPS, il est préférable de limiter les oignons pour éviter les maux d’estomac.

Dernière réflexion sur les oignons et le diabète

L’Association américaine du diabète recommande aux diabétiques de manger 3 à 5 portions de légumes par jour. L’ajout d’oignons dans les soupes, les ragoûts, les sandwiches, les salades et les casseroles augmentera votre consommation de légumes, sans pour autant augmenter de manière significative la quantité de calories ou de glucides dans votre alimentation.

Si vous aimez les oignons et que vous souffrez de diabète, il est bon de savoir que vous pouvez déguster ces légumes sans vous inquiéter. C’est sans aucun doute un complément puissant et sain, idéal pour de nombreux plats.

Les différents types d’oignons se trouvent toute l’année dans la plupart des supermarchés ; ils sont économiques et, s’ils sont conservés correctement, leur durée de conservation peut être longue.

Pour aller plus loin…

Pour en apprendre plus sur le diabète, vous pouvez lire nos autres articles sur le sujet :

Références et ressources :

  • FoodData Central. (s. d.). Consulté le 25 février 2020, à l’adresse https://fdc.nal.usda.gov/fdc-app.html#/food-details/170000/nutrients
  • Phenolic profile, antioxidant, anti-inflammatory and cytotoxic activities of small yellow onion (Allium flavum L. subsp. flavum, Alliaceae). (2013, novembre 1). Consulté le 25 février 2020, à l’adresse https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0023643813001874
  • Hypoglycemic effects of Welsh onion in an animal model of diabetes mellitus. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 25 février 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21286406/
  • Biochemical study on the hypoglycemic effects of onion and garlic in alloxan-induced diabetic rats. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 25 février 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15582196
  • Preliminary Study of the Clinical Hypoglycemic Effects of Allium cepa (Red Onion) in Type 1 and Type 2 Diabetic Patients. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 25 février 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21079693/
  • Biological properties of onions and garlic. (2007, décembre). Consulté le 25 février 2020, à l’adresse http://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0924224407002282
  • Antioxidant and free radical scavenging activities of phenols from onion (Allium cepa). (2007). Consulté le 25 février 2020, à l’adresse https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0308814606006005
  • Garlic and onions: Their cancer prevention properties. (2015, mars). Consulté le 25 février 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4366009/

Articles populaires

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire à votre peau ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.À quel point...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...

Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides et comment les réduire ?

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à une alimentation saine, mais tous les consommateurs ne sont pas conscients de la quantité...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment est cancérigène" ou "manger cela cause le cancer", mais beaucoup d'entre nous ne savent pas...