Souvent, lorsque nous recevons un diagnostic pour un problème de santé, on nous donne des médicaments qui peuvent aider notre corps à guérir et, avec le temps, nous sommes parfois guéris. Pourtant, les médicaments contre les allergies n’agissent que pour contrôler les symptômes.

Cela vous amène peut-être à vous demander si les allergies sont guérissables. Existe-t-il une solution pour guérir d’une allergie ?

Pourquoi les allergies sont-elles si difficiles à guérir ?

Pourquoi est-il si difficile de guérir d’une allergie ? Tout est lié à la façon dont votre corps fonctionne et agit pendant une crise allergique. Le système immunitaire de votre corps se met en surcharge lorsqu’il entre en contact avec un allergène et fabrique une certaine protéine appelée immunoglobine E (IgE).

Si vous êtes allergique à l’arachide, par exemple, vous avez une IgE de l’arachide. S’il s’agit de squames d’animaux, alors il s’agit d’une IgE de squames, etc.

Lorsque le système immunitaire de votre corps fabrique ces IgE, elles se lient aux mastocytes. Normalement, les mastocytes protègent l’organisme contre les maladies. Lorsqu’une IgE est présente, l’histamine provient du mastocyte. Cela conduit – vous l’avez deviné – à toutes ces réactions physiques désagréables que vous avez à cause d’un allergène.

Plus cela se produit souvent, plus il est probable que cette défaillance du système immunitaire se transforme en une réponse immunitaire, ou en quelque chose que votre corps fait régulièrement. C’est en partie ce qui rend les allergies si difficiles à combattre. Le corps, et en particulier le système immunitaire, a une certaine façon de faire les choses. Il est très difficile, voire parfois impossible, de modifier ce processus.

Que devriez-vous faire pour gérer vos allergies ?

Si vous avez des allergies, il est primordial de les gérer. Tout d’abord, vous devez consulter un allergologue pour recevoir un diagnostic officiel. Il pourra alors vous prescrire un médicament visant à contenir la surproduction des substances chimiques impliquées dans la réaction allergique.

Éviter les déclencheurs d’allergies est un autre aspect important de la gestion des allergies. Si, par exemple, vous souffrez d’une allergie alimentaire, il est essentiel que vous cessiez de consommer des aliments qui provoquent cette réaction. Il est également recommandé de toujours porter sur vous une source d’épinéphrine.

Les tests effectués chez un allergologue permettront d’identifier ce qui déclenche la réaction anormale de votre corps.

Limiter l’exposition à l’allergène reste votre meilleure défense contre les symptômes d’allergie. Vous pouvez par exemple réduire la durée de vos sorties à l’extérieur si vous êtes allergique au pollen, et éviter les sorties à l’extérieur lorsque le taux de pollen est élevé.

Il est important de se rappeler que les allergènes ne s’attardent pas uniquement à l’extérieur. Si c’est la poussière ou les squames qui provoquent vos symptômes, alors être à l’intérieur peut être pire que de passer du temps à l’extérieur.

Voici quelques conseils tirés de la ressource en ligne anglophone HOME Allergy Management (que l’on peut traduire en français par la gestion des allergies à domicile) :

  • Si vous êtes allergique aux squames d’animaux, assurez-vous que quelqu’un d’autre dans votre foyer donne un bain hebdomadaire à votre animal. Cela devrait réduire les squames emprisonnés dans son pelage.
  • Si vous êtes allergique à la moisissure, une bonne aération est essentielle. Si la salle de bain ou la cuisine est trop humide et que l’air chaud n’a nulle part où aller, des moisissures se forment. Le nettoyage d’une pièce peut également éliminer les moisissures si elles se sont déjà développées.
  • Les squames et la poussière peuvent rester emprisonnées dans les tapis, la literie, les chaises et les canapés, ce qui provoque des symptômes même si toute la maison est propre. Il peut être utile de nettoyer et d’éliminer régulièrement les surfaces molles de la maison.

Que faire si cela ne fonctionne pas ?

En plus de suivre les recommandations ci-dessus, vous devriez également avoir un plan de gestion des allergies avec votre allergologue. Tous les deux ou trois mois, vous devriez discuter de l’état de vos symptômes.

Sous les conseils de l’allergologue, vous pourrez augmenter ou diminuer les doses de vos médicaments tout au long de l’année en fonction de la gravité de vos symptômes.

Que peut-on faire d’autre ?

Si les médicaments et les changements environnementaux ne sont pas suffisants pour contrôler vos symptômes, un programme d’immunothérapie (piqûre contre l’allergie) peut être recommandé.

Un sérum antiallergique, adapté à vos déclencheurs particuliers, vous sera prescrit. Il est d’abord administré par injections hebdomadaires à des doses progressivement plus élevées. Cela permet de désensibiliser votre système immunitaire et d’éviter une réaction excessive.

La grande majorité (85 %) des patients obtiennent un soulagement durable de leurs symptômes d’allergie après 3 à 5 ans de traitement par injections.

Pour aller plus loin…

Pour en apprendre plus sur les allergies, nous vous invitons à lire :

Références et ressources :

  • Allergie – Tout sur les allergies. (s. d.). Consulté le 18 avril 2020, à l’adresse https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/allergies.htm
  • Everything You Need to Know About Allergies. (s. d.). Consulté le 18 avril 2020, à l’adresse https://www.healthline.com/health/allergies
  • Allergies. (s. d.). Consulté le 18 avril 2020, à l’adresse https://acaai.org/allergies
  • Allergy Testing. (s. d.). Consulté le 18 avril 2020, à l’adresse https://acaai.org/allergies/allergy-treatment/allergy-testing
  • HOME Allergy Management. (s. d.). Consulté le 18 avril 2020, à l’adresse https://acaai.org/resources/tools/home-allergy-management
Catégories : Santé

Mathilde Loison

Mathilde Loison

Mathilde Loison est une rédactrice indépendante spécialisée dans la rédaction d'article de santé et de nutrition.