Chaque année, des millions de personnes dans le monde ont des réactions allergiques à la nourriture. Si certaines allergies provoquent des symptômes mineurs, d’autres entraînent des réactions graves.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une allergie alimentaire ?

Une allergie alimentaire survient lorsque le système immunitaire de l’organisme déclenche une réaction anormale à la nourriture.

Les symptômes d’une réaction allergique à un aliment spécifique vont des éternuements et de la congestion nasale à l’anaphylaxie.

L’anaphylaxie est une réaction potentiellement mortelle qui entrave la respiration et met l’organisme en état de choc. L’anaphylaxie est responsable de plusieurs morts chaque année en France.

Il n’existe actuellement aucun remède aux allergies alimentaires, et le seul moyen d’éviter une réaction est d’éviter les aliments auxquels on est allergique.

Toutefois, des mesures peuvent être prises pour réduire le risque de conséquences graves sur la santé en évitant les allergènes alimentaires ainsi qu’en reconnaissant et en gérant rapidement les réactions allergiques aux aliments si elles surviennent.

Voici quelques astuces pour mieux lutter contre les allergies alimentaires :

1. Lire les étiquettes des aliments

Les personnes souffrant d’allergies alimentaires doivent faire particulièrement attention à lire les étiquettes des produits alimentaires qu’elles consomment afin de prévenir toute réaction allergique grave.

Les allergènes alimentaires sont généralement identifiés sur les étiquettes des aliments de l’une des trois façons suivantes :

  • Nom de l’ingrédient. Par exemple, le nom de l’allergène “lait” peut être inclus dans le nom de l’ingrédient “protéine de lait”.
  • Suivant le nom de l’ingrédient. L’allergène alimentaire peut apparaître après l’ingrédient, comme “petit-lait (lait)”, “lécithine (soja)” et “farine (blé)”.
  • Après la liste des ingrédients. Une mention “contient” peut apparaître à côté de la liste des ingrédients, telle que “contient du lait, du soja et du blé”.

Soyez toujours prudents lorsque vous achetez des produits sans étiquette, comme un gâteau de pâtisserie.

2. Éviter les contacts et les réactions croisées

Les personnes souffrant d’allergies alimentaires doivent être conscientes du risque de contact croisé entre des aliments non allergènes et des aliments allergènes, et de la réactivité croisée entre des aliments apparentés.

Contact croisé

Le contact croisé se produit lorsqu’un allergène est transféré involontairement d’un aliment contenant l’allergène à un aliment qui ne contient pas l’allergène.

Vous pouvez éviter le contact croisé grâce aux conseils suivants :

  • Organisez votre cuisine. Retirez tous les produits que vous ne pouvez pas manger de votre réfrigérateur, de votre congélateur et de votre garde-manger.
  • Nettoyez tous les appareils de cuisson, y compris les ustensiles de cuisine, la cuisinière et le four, à l’eau et au savon.
  • Organisez des zones de préparation des aliments séparées si vous partagez la cuisine avec des colocataires ou des membres de la famille qui consomment des aliments que vous ne pouvez pas manger.
  • Cuisinez d’abord des aliments sans danger pour les allergies si vous cuisinez une gamme d’aliments.
  • Lavez-vous soigneusement les mains à l’eau et au savon si vous avez manipulé un allergène alimentaire. Le savon, l’eau et les lingettes commerciales éliminent les allergènes alimentaires, mais pas l’eau seule.
  • Frottez les tables et les comptoirs avec de l’eau et du savon après chaque repas.
  • Ne partagez jamais de nourriture pour éviter tout contact croisé.
  • Lorsque vous mangez au restaurant, assurez-vous de discuter avec le personnel de l’établissement du contact croisé et des procédures de cuisson des repas.

Réaction croisée

La réaction croisée se produit lorsque les protéines d’un aliment sont similaires aux protéines d’un autre aliment. Le système immunitaire peut identifier les protéines comme étant identiques et provoquer une réaction allergique.

Certaines personnes allergiques aux crustacés ou aux poissons à nageoires peuvent devoir éviter de manger des aliments de l’ensemble du groupe alimentaire en raison de niveaux élevés de réaction croisée, tandis que d’autres auront une allergie alimentaire isolée, par exemple à l’espadon.

Le taux de réaction croisée varie selon les allergènes alimentaires les plus courants. Par exemple, le taux de réaction croisée entre le lait de vache et le lait de chèvre est élevé (90 %), alors que la réactivité croisée entre les arachides et les autres légumineuses n’est que de 5 %.

Si vous souhaitez manger des aliments appartenant au même groupe alimentaire que celui auquel vous êtes allergique, vous pouvez envisager de faire un test cutané pour évaluer si l’aliment peut provoquer une réaction.

3. Reconnaître vos symptômes

Si vous vivez avec une allergie alimentaire, il est crucial que vous appreniez à identifier les signes et les symptômes d’une réaction allergique, en particulier l’anaphylaxie. Être capable de repérer les premiers symptômes d’une réaction pourrait vous sauver la vie.

Une réaction allergique aux aliments peut affecter l’organisme de la manière suivante :

  • la peau – démangeaisons, rougeurs, urticaire, bosses rouges, gonflement sous la peau, éruption
  • les yeux – démangeaisons, larmes, rougeurs, gonflement autour des yeux
  • les voies respiratoires supérieures – écoulement nasal, éternuements, congestion nasale, enrouement, toux sèche, démangeaisons
  • les voies respiratoires inférieures – oppression thoracique, respiration sifflante, essoufflement, toux
  • la bouche – gonflement de la langue, du palais ou des lèvres, démangeaisons
  • gastro-intestinal – nausées, reflux, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, selles sanglantes
  • cardiovasculaire – rythme cardiaque rapide ou lent, étourdissements, évanouissement, hypotension, perte de conscience
  • autres – contractions utérines

Les symptômes de l’anaphylaxie peuvent être difficiles à reconnaître. Si vous souffrez de l’une des trois affections énumérées ci-dessous dans les minutes ou les heures qui suivent votre exposition à la nourriture, il est probable que vous soyez confronté à un épisode anaphylactique :

  • Tout symptôme impliquant votre peau, les tissus muqueux qui tapissent votre nez, votre bouche ou votre tube gastro-intestinal, des difficultés respiratoires ou une baisse de la pression sanguine, une confusion ou une perte de conscience.
  • Deux ou plusieurs des symptômes suivants : urticaire, démangeaisons, gonflement de la langue ou des lèvres, difficultés respiratoires, baisse de la pression sanguine, crampes abdominales ou vomissements.
  • Une baisse de la tension artérielle qui entraîne une faiblesse ou un évanouissement.

L’anaphylaxie peut se manifester sous la forme d’une réaction unique après exposition à un aliment allergène qui s’améliore avec ou sans traitement, de deux réactions qui se produisent à un intervalle de 8 à 72 heures ou d’une réaction de longue durée qui peut durer des heures, voire des jours.

Une injection intramusculaire d’épinéphrine doit être utilisée pour traiter une réaction anaphylactique le plus rapidement possible après son apparition.

4. Préparer un plan d’action d’urgence

Si vous souffrez d’une allergie alimentaire potentiellement mortelle, il est recommandé que toutes les personnes avec lesquelles vous entrez en contact sachent quoi faire en cas de réaction allergique.

Un plan d’action d’urgence en cas d’anaphylaxie est un document qui vous indique, ainsi qu’à votre famille, vos amis, vos collègues de travail, le personnel scolaire ou les soignants, ce qu’il faut faire si vous avez une réaction allergique grave.

Ce plan doit être rempli et signé par un médecin. Il contient des informations sur votre nom, votre âge, les substances auxquelles vous êtes allergique, les médicaments que vous prenez et une liste des symptômes de l’anaphylaxie.

Les mesures à prendre en cas de réaction allergique, telles que la dose d’épinéphrine et le moment où il faut appeler les urgences sont également incluses dans le plan.

5. Savoir comment utiliser un auto-injecteur

L’anaphylaxie peut être traitée avec de l’épinéphrine (également appelée adrénaline). L’épinéphrine fonctionne mieux lorsqu’elle est injectée dans les minutes qui suivent une réaction allergique et traite rapidement le gonflement de la gorge, les troubles respiratoires et l’hypotension.

Il est essentiel que vous, votre famille, vos enseignants ou vos collègues appreniez à utiliser un auto-injecteur d’épinéphrine afin de ne pas retarder l’administration du médicament.

Emportez votre auto-injecteur d’épinéphrine avec vous en tout temps. Veillez à ce qu’il soit facilement accessible et puisse être rapidement localisé par d’autres personnes.

Chaque fois que vous recevez une recharge pour votre injecteur, vous et un membre de votre famille devez toujours revoir les instructions. Les instructions changent parfois et peuvent être différentes d’un auto-injecteur à l’autre.

Il peut également être utile de regarder des vidéos ou de voir des photos sur la manière d’administrer l’auto-injecteur prescrit.

Utilisez votre auto-injecteur d’épinéphrine immédiatement en cas de réaction allergique, si vous avez :

  • des difficultés à respirer
  • des difficultés à avaler
  • une gorge serrée
  • toux répétitive
  • un pouls faible
  • urticaire, éruptions cutanées ou gonflement de la peau
  • vomissements, diarrhée ou douleurs abdominales

Assurez-vous de toujours porter un bracelet médical ou d’avoir une carte d’allergie qui indique votre allergie, le nom et le numéro de votre contact d’urgence.

Pour aller plus loin…

Pour en apprendre plus sur les allergies, nous vous invitons à lire :

Références et ressources :
  • Qu’est-ce que l’épinéphrine? (s. d.). Consulté le 19 avril 2020, à l’adresse https://allergiesalimentairescanada.ca/les-allergies-alimentaires/prevenir-et-traiter-les-reactions-allergiques/traiter-une-reaction/quest-ce-que-lepinephrine/
  • Food Allergies | Causes, Symptoms & Treatment. (s. d.). Consulté le 19 avril 2020, à l’adresse https://acaai.org/allergies/types/food-allergy
  • Anaphylaxis – Symptoms and causes. (s. d.). Consulté le 19 avril 2020, à l’adresse https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/anaphylaxis/symptoms-causes/syc-20351468
Catégories : Nutrition

Mathilde Loison

Mathilde Loison

Mathilde Loison est une rédactrice indépendante spécialisée dans la rédaction d'article de santé et de nutrition.