Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides et comment les réduire ?

Publié le 

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à une alimentation saine, mais tous les consommateurs ne sont pas conscients de la quantité de résidus de pesticides dans ces aliments.

Les insecticides, les herbicides et les fongicides sont utilisés pour les produire à l’échelle industrielle et leurs résidus se retrouvent inévitablement dans nos assiettes.

Voici, dans l’ordre, les 12 fruits et légumes contenant le plus de pesticide, selon un rapport de 2017 par l’Environmental Working Group (EWG), un organisme sans but lucratif voué à la protection de la santé et de l’environnement :

Fraises, épinards, nectarines, pommes, pêches, poires, cerises, raisins, céleri, tomates, poivrons rouges et pommes de terre.

En Europe, l’Agence européenne de sécurité sanitaire des aliments (EFSA), indique dans son rapport de 2017 que sur 84 000 échantillons alimentaires analysés, 43,9% contenaient des résidus de pesticides, bien que dans les quantités autorisées.

Un rapport de 2014 de l’OCU, une organisation indépendante de consommateurs en Espagne, a conclu que sur 90 échantillons alimentaires analysés, 64% d’entres eux contenaient des traces de deux pesticides ou plus et que 21% contenaient des résidus de plus de 5 pesticides différents.

Les poires, les pommes et les fraises sont celles qui contiennent le plus de résidus de pesticides parmi les 90 pièces analysées qui ont été achetées dans plusieurs marchés et supermarchés de Madrid (capitale de l’Espagne).

Néanmoins, il reste difficile de généraliser. Ni la consommation d’aliments ni l’utilisation de pesticides ne sont uniformes dans tous les pays, et de plus certains pesticides sont interdits dans certains pays et pas dans d’autres.

L’effet cocktail

En général, tant aux États-Unis qu’en Europe, les quantités de résidus de pesticides détectées sont très faibles et ne dépassent pas les limites autorisées, de sorte que les autorités affirment qu’elles ne présentent pas de risque pour la santé.

Cependant, ce qui inquiète beaucoup d’activistes, c’est l’exposition combinée à de nombreux pesticides à la fois, connue sous le nom d’effet cocktail.

Bien que les quantités détectées ne dépassent pas les limites autorisées par les organismes de santé, la présence de plusieurs pesticides différents dans un seul fruit ou légume peut accroître leurs effets toxiques.

Certaines études scientifiques ont établi un lien entre l’exposition à la combinaison de substances toxiques telles que les pesticides et les problèmes de fertilité, la qualité du sperme, les effets sur le développement du cerveau dans l’utérus, certains cancers et les problèmes de développement hormonal, particulièrement chez les enfants.

On considère que les enfants sont plus vulnérables aux effets potentiels des pesticides parce qu’ils ont un poids corporel inférieur à celui des adultes et que leurs organes sont encore en développement.

Cependant, bien qu’il soit bon de minimiser l’exposition aux pesticides, la consommation régulière de fruits et légumes est très importante pour notre santé.

Lire aussi : Que se passerait-il si tout le monde devenait végétalien ?

Comment réduire les résidus de pesticides ?

1. Plus il y a d’agriculture biologique, moins il y a de pesticides

En général, la consommation de produits d’origine biologique ou écologique, “de préférence certifiés”, est le moyen le plus direct et le plus efficace de réduire notre exposition aux résidus de pesticides.

Selon le rapport 2017 de l’EFSA, les résidus de pesticides n’ont été trouvés que dans 8,3% des échantillons biologiques analysés (contre 43,9% pour les aliments non biologiques).

Mais ces produits peuvent être plus chers et difficiles à trouver.

2. Les laver aide… un peu

Laver soigneusement les fruits et les légumes en les frottant ou en les brossant aide à éliminer une partie des résidus, mais ne les élimine pas complètement.

En réalité, la liste des 12 fruits et légumes citée plus haut a été établie à partir de l’analyse des aliments une fois lavés.

De nombreux blogs sur Internet recommandent de laisser reposer les fruits et légumes avec de l’eau et du vinaigre, qui est un désinfectant naturel, ou dans de l’eau avec du sel ou du bicarbonate de soude.

3. Pelez les fruits et légumes

Peler les fruits et les légumes est une autre façon de réduire la consommation de pesticides, mais ce faisant, nous éliminons une partie de leur contenu en fibres, minéraux et vitamines.

Certains activistes soulignent toutefois que l’industrie agricole utilise aussi des pesticides dits “systémiques“, qui sont incorporés dans la semence elle-même. Peler les fruits et les légumes n’éliminerait donc pas totalement la présence des pesticides.

Lire aussi : Les édulcorants sont-ils vraiment mauvais pour la santé ?

Articles populaires

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...

Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

N'importe où dans le monde, les femmes vivent plus longtemps que les hommes.Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'espérance de vie moyenne à...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides et comment les réduire ?

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à une alimentation saine, mais tous les consommateurs ne sont pas conscients de la quantité...

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire à votre peau ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.À quel point...