Myrtille et diabète : Les myrtilles sont-elles bonnes pour les diabétiques ?

Publié le 

Considérée comme l’une des baies ayant le plus grand pouvoir antioxydant, la myrtille continue de gagner en popularité, car elle est idéale pour être ajoutée à un smoothie, ou combinée avec des noix dans un yaourt grec.

Si l’on considère que leur consommation est liée à un mode de vie sain, on peut se demander si cela est vrai dans le cas des diabétiques. Une personne diabétique peut-elle manger des myrtilles sans danger, même s’il s’agit d’un fruit ?

Manger des myrtilles en étant diabétique : oui ou non ?

Si vous êtes diabétique et que vous aimez ces petites baies sucrées, vous serez ravi de savoir qu’elles sont l’un des meilleurs fruits que vous puissiez manger. Voici les 6 raisons qui font de la myrtille un aliment sûr pour les diabétiques :

  • C’est un fruit relativement peu calorique : une demi-tasse de myrtilles ne contient que 42 calories.
  • Elles ont un index glycémique modérément bas (40), donc elles n’auront pas d’impact significatif sur votre taux de glucose.
  • Leur teneur en fibres (1,8 gramme par tasse) peut vous aider à conserver plus longtemps la sensation de satiété.
  • Elles contiennent de très petites quantités de graisse et de protéines.
  • En termes de vitamines, de minéraux et d’antioxydants, les myrtilles sont des superstars de la nutrition. Avec une demi-tasse de myrtilles, nous pouvons obtenir 16% de l’apport quotidien recommandé (AJR) en vitamine K, 12,5% de l’AJR en manganèse, 9,5% de l’AJR en vitamine C, parmi d’autres nutriments essentiels.
  • Elles sont riches en un type d’antioxydant appelé anthocyanines, qui a été associé à un risque plus faible de maladies cardiovasculaires.

Néanmoins, étant donné qu’une tasse de myrtilles contient 21 grammes de glucides, les diabétiques ne devraient en manger qu’une demi-tasse au maximum à la fois, ce qui équivaut à environ 10,5 grammes de glucides par portion.

Les bienfaits des myrtilles pour les diabétiques

Grâce à leur teneur en vitamines et en antioxydants, les myrtilles ont beaucoup à nous offrir en termes de bienfaits pour la santé, surtout si vous souffrez d’une maladie comme le diabète. Cette baie est riche en :

  • Vitamine K : la vitamine K aide l’organisme à mieux absorber le calcium, améliore la santé des os, prévient les fractures et peut même réduire la résistance à l’insuline chez les personnes âgées.
  • Vitamine C : cet antioxydant aide à réparer et à régénérer les tissus, stimule le système immunitaire et contribue à réduire la glycémie et les lipides chez les personnes atteintes de diabète. On dit qu’il s’agit d’un nutriment essentiel dans la prévention des complications du diabète.
  • Manganèse : ce minéral aide à prévenir l’ostéoporose et à réduire l’inflammation dans l’organisme.
  • Anthocyanines : ces antioxydants aident à prévenir le développement de maladies cardiovasculaires et d’autres complications liées au diabète, en particulier les problèmes de vision.

Principales conclusions scientifiques sur la consommation de myrtilles et le diabète

Les recherches ont montré que les myrtilles ont des propriétés qui aident à prévenir le cancer. Elles peuvent inhiber la production de molécules inflammatoires et réduire les dommages à l’ADN, ainsi que la prolifération des cellules cancéreuses et d’autres résultats du stress oxydatif.

Les anthocyanines des myrtilles peuvent à leur tour améliorer la circulation sanguine et améliorer l’activation neuronale chez les personnes souffrant d’une légère déficience cognitive.

Chez les personnes pré-diabétiques, la consommation régulière de myrtilles peut réduire le risque de développer un diabète de type 2. Il est prouvé que la consommation de myrtilles peut diminuer la résistance à l’insuline, la graisse du foie et améliorer la tolérance au glucose chez les patients diabétiques. Ces conclusions ont été étayées par des études sur les animaux.

Il a également été démontré que grâce à leurs antioxydants, les myrtilles peuvent protéger les cellules de la rétine contre le stress oxydatif et l’inflammation causés par le diabète. Plusieurs études animales ont montré que la consommation de myrtilles peut diminuer l’inflammation chez les personnes souffrant d’obésité et de syndrome métabolique.

Comment manger des myrtilles si vous êtes diabétique

Bien que les myrtilles aient une teneur en glucides inférieure à celle des autres fruits, il est très important de les consommer avec modération et de ne pas se laisser emporter par la taille des portions. Il est recommandé de ne pas dépasser une demi-tasse par portion (environ 10 grammes) pour éviter qu’elles n’influencent négativement le taux de sucre dans le sang.

Pensez à bien les rincer avant de les consommer et, si possible, optez pour des myrtilles d’origine biologique. Vous pouvez les ajouter à un green shake, à une salade, à une portion de yaourt naturel ou à une portion de flocons d’avoine cuits combinée avec une noix de votre choix.

Remarque : si vous prenez des médicaments anticoagulants, vous devez savoir que les myrtilles sont riches en vitamine K (impliquée dans la coagulation du sang), et peuvent donc affecter l’efficacité du médicament.

Pour aller plus loin…

Pour en apprendre plus sur le diabète vous pouvez lire :

Références et ressources :
  • Effect of Vitamin K Supplementation on Insulin Resistance in Older Men and Women. (s. d.). Consulté le 8 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2571052/
  • Effect of vitamin C on blood glucose, serum lipids & serum insulin in type 2 diabetes patients. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 8 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18160753
  • Anthocyanins and anthocyanin-rich extracts: role in diabetes and eye function. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 8 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17468073
  • Evidence for anti-cancer properties of blueberries: a mini-review. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 8 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23387969
  • Enhanced task-related brain activation and resting perfusion in healthy older adults after chronic blueberry supplementation. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 8 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28249119
  • Enhanced neural activation with blueberry supplementation in mild cognitive impairment. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 8 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28221821
  • Effects of blueberry anthocyanins on retinal oxidative stress and inflammation in diabetes through Nrf2/HO-1 signaling. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 8 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27847126
Publicité