Potiron et diabète

Publié le 

Bien que pour certains, ce ne soit pas l’un des légumes les plus attrayants, la vérité est que le potiron (aussi appelé citrouille ou courge) a beaucoup à offrir en termes de polyvalence, de propriétés nutritionnelles et d’avantages pour la santé.

Le goût et la texture de sa chair en font un ingrédient idéal pour les crèmes, les soupes, les rôtis et les desserts, surtout pendant la période des fêtes.

Cependant, comme c’est un légume relativement sucré et qu’il a une consistance crémeuse, beaucoup de gens se demandent si le potiron est un aliment sûr pour les personnes diabétiques.

Lisez ce qui suit pour découvrir ses propriétés, son indice glycémique, sa charge glycémique, ses avantages pour la santé, ses modes de consommation et d’autres conseils utiles à garder à l’esprit.

Potiron et diabète : quelles sont ses propriétés nutritionnelles ?

Contrairement à ce que beaucoup pensent, le potiron n’est pas une source de glucides amylacés comme la pomme de terre ou la patate douce, mais un membre de la famille des cucurbitacées, c’est donc un proche parent du concombre, du melon et de la courgette.

Bien que l’une des principales caractéristiques des légumes et des fruits de cette famille soit leur forte teneur en eau, l’apport nutritionnel du potiron est impressionnant. Voyons quelles sont ses propriétés nutritionnelles et quel impact il peut avoir sur la santé d’une personne atteinte de diabète.

Une portion de 100 grammes de potiron cuit à la vapeur contient environ :

  • Calories : 20
  • Glucides : 4 – 5 g
  • Protéines : 1 g
  • Matières grasses : 0,2 g
  • Fibre : 1 – 1,4 g
  • Sucres : 1 – 2,6 g

En termes de teneur en micronutriments essentiels, le potiron est une source importante de vitamines A, C, B6 et K, ainsi que de manganèse, de phosphore, de potassium, de cuivre et d’acide folique.

Le potiron est-il bon pour les diabétiques ? Quel est son indice glycémique ?

Selon les recommandations générales pour le contrôle du diabète, les diabétiques devraient maintenir un régime alimentaire pauvre en glucides (en particulier les glucides raffinés et riches en amidon), ainsi que riche en bonnes graisses et en protéines maigres.

Si l’on tient compte du fait que la teneur en glucides et en sucres du potiron est très faible, on pourrait conclure que le potiron est non seulement un aliment adapté aux diabétiques, mais qu’il devrait faire partie de leur régime alimentaire habituel.

Mais qu’en est-il de son indice glycémique ?

Le potiron a un indice glycémique de 75, ce qui est considéré comme une valeur élevée.

Cependant, indépendamment de son indice glycémique, la teneur en glucides par portion du potiron est très faible, et donc, sa valeur de charge glycémique est également très faible.

En prenant la portion de 100 grammes de potiron cuit, on constate que sa charge glycémique est égale à 1, ce qui signifie qu’il faudrait consommer une grande quantité de potiron pour connaître une augmentation de la glycémie.

Le potiron est l’un des meilleurs légumes pour les diabétiques, non seulement en tant que source de nutriments et de glucides complexes, mais aussi pour ses excellentes propriétés pour la santé.

Les avantages du potiron pour les personnes atteintes de diabète

Le potiron présente de nombreux avantages pour la santé pour combattre le diabète et plusieurs de ses complications courantes. Il peut notamment aider à :

  • Renforcer le système immunitaire et réduire les dommages oxydatifs aux cellules en fournissant de la vitamine C (effet antioxydant).
  • Prévenir des problèmes de vision grâce à sa teneur en vitamine A. Il a été observé que les antioxydants lutéine et zéaxanthine présents dans le potiron peuvent diminuer le risque de développer des cataractes.
  • Protéger la santé des os grâce à sa teneur en vitamine K et réduire la résistance à l’insuline.
  • Assurer le bon fonctionnement du système gastro-intestinal, réduire l’appétit et améliorer la régulation du glucose sanguin grâce à sa teneur en fibres alimentaires. Les fibres ralentissent l’absorption des glucides et empêchent donc les pics de glycémie et d’insuline.
  • Amoindrir le risque de développer des maladies cardiovasculaires grâce à sa forte teneur en caroténoïdes (composés responsables de la couleur jaune-orange du potiron).
  • Contrôler le poids et prévenir l’obésité, car il s’agit d’un aliment pauvre en glucides et riche en eau qui favorise la sensation de satiété sans trop augmenter le nombre de calories ingérées.

Résultats scientifiques sur la consommation de courge et le diabète de type 2

Diverses enquêtes ont rapporté que les courges (dont le potiron fait partie), et plus particulièrement l’extrait de courge, peut avoir un impact très positif sur le traitement alternatif du diabète et de ses complications.

  • Une étude sur des rats a montré que l’administration d’un extrait de courge (extrait de la variété Cucurbita moschata) avait des effets prometteurs contre l’obésité. Il semble que les composés de cet extrait soient capables d’affecter l’expression des gènes qui contrôlent le métabolisme des lipides, ce qui entraîne une diminution du cholestérol et des triglycérides, ainsi qu’un risque moindre de gras hépatique.
  • Une deuxième étude portant sur 10 personnes atteintes de diabète de type 2 a montré que l’extrait de courge Cucurbita ficifolia peut faire baisser de manière significative le taux de sucre dans le sang de ces patients.
  • D’autre part, il a été observé que la peau de courge peut également présenter des avantages pour les diabétiques. Certains chercheurs affirment que l’extrait de peau de citrouille aide à réguler les niveaux de glucose, d’insuline et de cholestérol dans le sang, ainsi que d’autres fonctions métaboliques chez les animaux diabétiques.

Comment préparer le potiron ?

Le potiron peut être préparé de nombreuses façons, par exemple au four, à la vapeur, en purée. C’est un ingrédient idéal pour les soupes, les crèmes de légumes, les desserts, ou à utiliser en accompagnement pour remplacer d’autres glucides (riz, pomme de terre, patate douce, maïs). Ses possibilités d’utilisation en cuisine sont pratiquement infinies.

En général, il est recommandé de conserver des portions de taille moyenne. Une portion de potiron adaptée aux diabétiques peut varier de 100 à 150 grammes, soit l’équivalent d’une tasse de purée de pommes de terre.

Y a-t-il un risque si je mange du potiron tous les jours ?

Une consommation modérée de potiron, dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’un mode de vie sain, est sans danger pour les diabétiques, même si vous en mangez tous les jours. Toutefois, il convient de garder à l’esprit certaines précautions qui ne sont pas directement liées au diabète, mais à d’autres problèmes de santé.

La consommation quotidienne de potiron peut être contre-indiquée chez :

  • Les personnes qui prennent des médicaments sur ordonnance pour certaines maladies cardiaques, tels que les bêta-bloquants, les inhibiteurs de l’ECA et les diurétiques. Comme ils peuvent provoquer une augmentation du taux de potassium dans le sang et que le potiron est riche en potassium, l’apport quotidien peut entraîner des taux de potassium très élevés.
  • Les personnes qui ont des problèmes de reins. Les personnes souffrant de troubles rénaux sont plus susceptibles de développer une hyperkaliémie. Si les reins sont incapables d’éliminer l’excès de potassium du sang, cela pourrait entraîner de graves complications de santé.

Le potiron contient-il du sucre ? Quelle est la quantité de sucre contenue dans une portion de potiron ?

Oui, le potiron contient une petite quantité de sucres naturels, qui peuvent varier selon le temps de maturation.

100 grammes de potiron cuit fournit entre 4 et 5 grammes de glucides, dont 1 à 2,6 grammes de sucre.

Comme vous pouvez le voir, la teneur en sucre du potiron est très faible, ce qui fait qu’il est considéré comme une excellente source de glucides complexes pour les diabétiques.

Le jus de potiron est-il bon pour le diabète ?

Le jus de potiron est souvent consommé dans certaines régions comme remède contre le diabète et pour une bonne santé générale. Boire une tasse de jus de potiron chaque jour à jeun contribuerait à améliorer le fonctionnement du pancréas, du foie et des reins, à réduire les taux de cholestérol et de triglycérides, à réguler le taux de glucose et à augmenter la sensibilité à l’insuline.

Bien qu’il existe des variantes de ce remède, une façon courante de préparer le milk-shake au potiron consiste à mélanger soigneusement 1 tasse de potiron cru coupé en dés, 2 à 3 tasses d’eau pure, du jus de citron de ½ et une pincée de cannelle. Si vous voulez l’édulcorer, vous pouvez ajouter quelques gouttes de stévia. Une bonne recommandation pour les diabétiques est de boire le jus de potiron sans le filtrer.

Note : Veillez à vérifier votre taux de glycémie avant et après la consommation de jus de potiron.

Le potiron est-il un glucide ?

En principe le potiron est considéré comme un légume, mais compte tenu de sa composition naturelle, il est aussi une source de glucides complexes. Quelle que soit la variété, la plupart des calories d’une portion de potiron proviennent de ses glucides. Seule une petite partie provient des graisses et des protéines.

Le potiron fait-il monter le taux de sucre ?

Malgré un indice glycémique élevé, le potiron est un légume à faible charge glycémique. C’est pourquoi sa consommation modérée ne provoque pas de pics de glycémie. Les diabétiques peuvent manger du potiron régulièrement dans leur alimentation, sans subir les dangereux pics de sucre.

Les graines de courge sont-elles bonnes pour le diabète ?

Sans aucun doute, les graines de courge sont l’une des meilleures graines pour le diabète, ainsi que pour la santé en général. Diverses études ont montré que, grâce à sa teneur élevée en micronutriments, en fibres alimentaires et en acides gras sains, les graines de courges ont des propriétés hypoglycémiques.

Voici quelques-uns des principaux avantages des graines de courge pour les diabétiques :

  • Les graines de courge sont riches en antioxydants, en particulier en composés caroténoïdes et en vitamine E. On sait que le maintien d’un régime alimentaire riche en antioxydants contribue à réduire l’inflammation et les dommages oxydatifs dans l’organisme, deux facteurs couramment associés au développement et à la progression des maladies chroniques, dont le diabète.
  • Les acides gras sains présents dans cette graine aident à réduire les taux de cholestérol élevés, ce qui se traduit par une meilleure santé du sang, une pression artérielle plus saine, ainsi qu’un risque plus faible de maladies cardiaques et de complications cardiovasculaires.
  • Un autre nutriment très bénéfique pour le diabète dans la graine de courge est la fibre. Le maintien d’un régime alimentaire riche en fibres alimentaires permet non seulement de réguler le taux de glucose et de contrôler le diabète, mais aussi de prévenir la maladie.
  • Les graines de courge sont riches en macro et micronutriments essentiels à notre corps. Il s’agit notamment des protéines, des bonnes graisses, des fibres alimentaires, des minéraux et des vitamines. L’un de leurs nutriments les plus abondants est le magnésium, un minéral particulièrement important pour la prévention et le contrôle du diabète.

Une tasse de graines de courge contient 738 mg de magnésium, soit 185% de l’apport journalier recommandé (AJR). En outre, elle fournit 70,9 mcg de vitamine K (89 % des AJR), 20,7 mg de fer (115 % des AJR), 1620 mg de phosphore (162 % des AJR), 1,9 mg de cuivre (96 % des AJR) et 4,2 mg de manganèse (208 % des AJR).

Ajoutez-les aux salades, smoothies, flocons d’avoine cuits, yaourts, biscuits santé et barres énergétiques. Il est toutefois recommandé de les consommer avec modération, car leur teneur naturelle en graisses pourrait entraîner une prise de poids si elles sont consommées de manière excessive.

Pour aller plus loin…

Pour en apprendre plus sur le diabète vous pouvez lire :

Références et ressources :
  • Barnes, Z. (s. d.-b). Pumpkin, cooked, boiled, drained, without salt Nutrition Facts & Calories. Consulté le 10 mars 2020, à l’adresse https://nutritiondata.self.com/facts/vegetables-and-vegetable-products/2601/2
  • Barnes, Z. (s. d.-c). Squash, summer, all varieties, cooked, boiled, drained, without salt Nutrition Facts & Calories. Consulté le 10 mars 2020, à l’adresse https://nutritiondata.self.com/facts/vegetables-and-vegetable-products/2749/2
  • Non-starchy Vegetables | ADA. (s. d.-b). Consulté le 10 mars 2020, à l’adresse https://www.diabetes.org/nutrition/healthy-food-choices-made-easy/non-starchy-vegetables
  • A water-soluble extract from Cucurbita moschata shows anti-obesity effects by controlling lipid metabolism in a high fat diet-induced obesity mouse… – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 10 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17548058
  • Hypoglycemic action of Cucurbita ficifolia on Type 2 diabetic patients with moderately high blood glucose levels. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 10 mars 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11483384
  • Choi, H. J. (s. d.). Vitamin K2 Supplementation Improves Insulin Sensitivity via Osteocalcin Metabolism: A Placebo-Controlled Trial. Consulté le 10 mars 2020, à l’adresse https://care.diabetesjournals.org/content/34/9/e147
  • The Facts About Carbs, Fiber, and Diabetes. (s. d.). Consulté le 10 mars 2020, à l’adresse https://www.webmd.com/diabetes/guide/understanding-carbohydrates-fiber

Articles populaires

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment est cancérigène" ou "manger cela cause le cancer", mais beaucoup d'entre nous ne savent pas...

La viande rouge est-elle cancérigène ?

Vous connaissez probablement les mises en garde des nutritionnistes contre une consommation excessive de viande rouge. Ces mises en garde concernent notamment le bœuf,...

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire à votre peau ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.À quel point...