Stilnox (Zolpidem) – Utilisation, effets secondaires, interactions, études

Qu’est-ce que Zolpidem (Stilnox) ?

Zolpidem est vendu généralement sous le nom Stilnox et est disponible sous forme générique depuis plusieurs années. Zolpidem est un somnifère, bien qu’il soit plus précis de le classer dans la classe des médicaments imidazopyridines.

Le Zolpidem se présente sous forme de comprimé ou de pilule, bien qu’il soit parfois vendu sous forme de spray appliqué sur la langue ou dans la bouche. Le médicament est pris juste avant de se coucher car il agit rapidement.

Ce médicament est généralement prescrit pour une courte période d’utilisation mais les médecins sont autorisés à le prescrire aussi longtemps qu’ils le jugent nécessaire. Suivez les instructions de votre médecin et ne décidez pas par vous-même de le prendre sur une longue période sinon vous risqueriez de ressentir des symptômes de sevrage.

Effets secondaires

Les effets secondaires que les gens ressentent souvent, en particulier au début du traitement, incluent des vertiges, des difficultés à garder leur équilibre et le sentiment d’être drogués. Les effets secondaires les plus préoccupants sont les suivants : éruption cutanée, démangeaisons et, pour une petite minorité de patients, douleur thoracique, essoufflement et vision trouble. Contactez votre médecin si vous présentez l’un de ces effets secondaires.

L’amnésie est un effet secondaire particulièrement inquiétant pour certains utilisateurs du Zolpidem. C’est généralement une amnésie temporaire qui bloque les souvenirs d’une certaine période. Certains travaux scientifiques ont montré que le zolpidem pouvait réduire la capacité du cerveau à transformer les souvenirs à court terme en souvenirs à long terme. Une nouvelle recherche dans ce domaine montre que les personnes prenant du Zolpidem pourraient être plus susceptibles de se souvenir d’événements négatifs. Il se pourrait donc que le médicament puisse aggraver le syndrome de stress post-traumatique.

Des études chez le rat ont montré que le zolpidem entraînait une prise de poids autour de l’abdomen (graisse viscérale) et une mobilité moindre. Fait intéressant, les rats semblaient montrer plus d’anxiété lorsqu’ils prenaient le médicament. Lorsque le médicament a été retiré, les rats ont perdu du poids et sont devenus moins anxieux. Cependant, cette étude a utilisé des doses élevées de Zolpidem, supérieures à celles que prendraient les humains (après ajustement en fonction du poids corporel).

Les somnifères ont tendance à pouvoir rendre dépendant. Vous devez toujours faire attention à ne pas prendre sur de longues périodes les médicaments qui affectent le cycle du sommeil (sauf sous conseil de votre médecin).

Zolpidem a été conçu pour aider à s’endormir mais pas pour rester endormi. En d’autres termes, Zolpidem fonctionne mieux pour les personnes qui ont du mal à trouver le sommeil que pour celles qui se réveillent au milieu de leur sommeil sans parvenir à se rendormir.

Cela tendrait à indiquer une demi-vie courte dans le corps (ce qui est effectivement le cas). Cependant, une étude récente a montré que le médicament pouvait entraîner des troubles de l’équilibre et des déficiences cognitives au réveil.

Une étude française a aussi révélé que l’utilisation de Zolpidem pouvait entraîner le lendemain une altération de la capacité à conduire.

Lire aussi : 

    Dernière mise à jour de l'article le
    L'équipe d'experts qualifiés de Umvie.com
    Les experts qualifiés de Umvie.com sont des rédacteurs et experts qualifiés dans leur domaine. Ils sont spécialement sélectionnés pour leurs connaissances approfondies et leur expérience, ainsi que pour leur capacité à communiquer des informations complexes de manière claire et utile.