Ananas et diabète : Les diabétiques peuvent-ils manger de l’ananas ?

Publié le 

En général, les personnes diabétiques évitent de manger de l’ananas en raison de sa teneur en sucres naturels. Néanmoins, est-il vraiment nécessaire d’éviter l’ananas à tout prix lorsqu’on est diabétique, ou existe-t-il un moyen sûr de l’inclure dans notre régime alimentaire ?

Lisez ce qui suit pour connaître les avantages et les inconvénients de l’ananas, ainsi que quelques conseils généraux pour l’inclure dans votre alimentation.

Un diabétique peut-il manger de l’ananas ?

De nombreuses personnes atteintes de diabète pensent qu’elles ne peuvent pas manger de fruits en raison de leur teneur élevée en sucre, mais il n’est pas nécessaire de pousser cette idée à l’extrême. Si les fruits ne doivent pas être la principale source de glucides dans l’alimentation, les diabétiques ne doivent pas pour autant y renoncer complètement.

Après tout, les fruits sont une source incroyable de vitamines, de minéraux, d’eau et de fibres. Les éliminer de votre alimentation peut vous priver de composés essentiels et de micronutriments dont votre corps a besoin pour fonctionner correctement.

Cependant, tous les fruits ne sont pas identiques. Certains sont plus sucrés que d’autres, ce qui signifie qu’ils peuvent avoir un impact plus important sur votre taux de glucose. L’ananas est l’un des fruits les plus naturellement sucrés.

L’ananas est-il bon ou mauvais pour les diabétiques ? Quelle quantité de sucre l’ananas contient-il ?

En général, les personnes diabétiques peuvent manger de l’ananas, mais il est très important de le faire avec modération. En analysant les informations nutritionnelles de ce fruit, on constate qu’une tasse (165 grammes) d’ananas naturel, coupé en cubes, contient environ 21,6 grammes de glucides, dont 16,3 grammes correspondent à du sucre (saccharose, fructose, glucose) et seulement 2,3 grammes à de la fibre.

Ces valeurs nous indiquent que, si elles mangent de l’ananas, les personnes diabétiques devraient limiter la taille des portions pour garder leur taux de glycémie sous contrôle.

Quel est l’indice glycémique (IG) de l’ananas ? Qu’en est-il de sa charge glycémique (CG) ?

L’ananas est considéré comme un aliment à indice glycémique moyen-élevé. Les aliments à IG moyen n’augmentent pas la glycémie aussi rapidement que les aliments à IG élevé, mais ont néanmoins un impact significatif.

L’indice glycémique de l’ananas est de 59, bien qu’en réalité cette valeur puisse varier de 52 à 66 selon la variété, la zone de culture et la concentration de sucres naturels. Certaines sources affirment que son score peut parfois être encore plus élevé, atteignant la fourchette des indices glycémiques élevés (70 ou plus).

Les 3 principaux facteurs qui influent sur l’indice glycémique de l’ananas sont :

  • La maturité (plus le fruit est mûr, plus son IG est élevé).
  • Le mode de consommation (par exemple, si l’ananas est consommé au naturel, en jus, en conserve, etc.)
  • La présence de sucres ajoutés

Note : Le jus d’ananas sans sucres ajoutés peut avoir un indice glycémique plus ou moins élevé que l’ananas naturel, selon sa concentration en glucides solides. L’ananas en conserve peut avoir un indice glycémique assez semblable à celui du fruit naturel.

En outre, il est important de tenir compte de sa charge glycémique, une mesure qui prend en compte à la fois la taille des portions et l’indice glycémique de l’aliment. En prenant la portion d’une tasse d’ananas, on constate que sa charge glycémique est de 6 ; même si cette charge est faible (moins de 10), il est important pour un diabétique de contrôler la taille des portions pour éviter d’éventuels pics de glycémie.

Comparaison de l’indice glycémique de l’ananas avec d’autres fruits

Connaître l’indice glycémique approximatif des fruits les plus courants peut vous aider à comparer et à prendre de meilleures décisions .

Remarque : il convient de noter que la teneur en fibres alimentaires de plusieurs de ces fruits contribue à contrecarrer leur effet sur la glycémie.

Comment consommer l’ananas sans augmenter le taux de sucre dans le sang ?

Bien que l’ananas ne soit pas l’un des meilleurs fruits pour les diabétiques, il est possible d’en manger occasionnellement en suivant quelques recommandations:

  • Mangez de très petites portions (environ 1 fine tranche / 56 grammes).
  • Combinez-le avec une source de protéines ou de bonnes graisses.
  • Évitez les recettes à base d’ananas qui contiennent du sucre ajouté (jus, piña coladas, desserts).
  • La meilleure option sera toujours de consommer un ananas frais ou congelé, avec toutes les fibres et sans additifs. Accompagnez-le d’une poignée de noix, d’amandes, de graines ou de yaourt grec pour éviter les pics de glycémie.
  • L’ananas en conserve ou transformé est généralement plus sucré, surtout lorsque le fruit est au sirop. Si c’est la seule option disponible, optez pour des ananas en conserve dans l’eau et évitez les sirops.

Si vous voulez un morceau d’ananas pour le dessert, assurez-vous de le faire après avoir mangé des aliments à faible indice glycémique, par exemple :

Il est également recommandé de tenir un registre des taux de glucose après avoir mangé de l’ananas. Cela vous permettra de savoir comment votre corps réagit et d’identifier la taille de portion la plus appropriée pour vous.

Remarque : si vous pensez que l’ananas déclenche votre glycémie, il est préférable d’arrêter d’en manger. Travaillez avec votre médecin ou votre nutritionniste pour déterminer si l’ananas est un aliment sûr à inclure dans votre régime alimentaire.

L’ananas présente-t-il des avantages pour les diabétiques ?

Oui, comme beaucoup d’autres fruits, l’ananas est riche en vitamines, en minéraux essentiels, en enzymes et en composés favorables à la santé, notamment en micronutriments tels que la vitamine A, la vitamine C, les vitamines B, le manganèse, le cuivre, le potassium et le magnésium.

Voici les principaux bienfaits de l’ananas pour la santé des diabétiques (et également des non-diabétiques) :

  • Les fibres. Les fibres favorisent une meilleure santé digestive, aident à maintenir plus longtemps la sensation de satiété et ralentissent l’absorption du sucre, en diminuant les pics de sucre dans le sang.
  • La vitamine C. Puissant antioxydant qui aide à renforcer la fonction du système immunitaire et à prévenir le développement de maladies chroniques, telles que les maladies cardiaques et certains cancers.
  • Manganèse. Un nutriment essentiel qui favorise la bonne santé des os et la cicatrisation des blessures, aide à réguler la glycémie et lutte contre les dommages causés par les radicaux libres.
  • Broméline. Il s’agit d’une enzyme digestive unique provenant de l’ananas, qui a été associée non seulement à l’amélioration des processus digestifs (digestion des protéines) et à la perte de poids, mais aussi au soulagement de l’arthrose et d’autres processus inflammatoires, ainsi qu’au traitement du cancer.

Contre-indications

Bien que l’ananas soit un aliment sûr pour la plupart des gens, il y a certaines contre-indications et certains avertissements à garder à l’esprit :

  • Hypersensibilité aux composés présents dans l’ananas. Des réactions croisées avec le venin d’abeille, le pollen d’olive, le céleri, le pollen de cyprès, la broméline et la papaïne ont été signalées.
  • Réactions allergiques. La consommation d’ananas peut provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes, surtout si elles sont sensibles à la bromélaïne. Les symptômes peuvent disparaître en quelques heures, mais si ce n’est pas le cas, vous devez consulter un médecin immédiatement.
  • Interactions entre les médicaments. La bromélaïne a la capacité d’augmenter l’absorption de certains antibiotiques dans l’organisme et d’aggraver certains de leurs effets indésirables (douleurs thoraciques, saignements de nez, frissons, fièvre, vertiges). La bromélaïne peut également augmenter le risque de saignement lorsqu’elle est associée à des anticoagulants.
  • La grossesse et l’allaitement. Bien qu’il soit considéré comme un aliment approprié pour les femmes enceintes, d’autres études sont encore nécessaires pour évaluer l’effet et la sécurité de l’ananas pendant la grossesse et l’allaitement. On pense que l’ananas, en particulier l’enzyme broméline, peut induire des contractions utérines et provoquer des fausses couches ; cependant, il n’y a pas suffisamment de preuves pour confirmer cette théorie. Pour les femmes souffrant de diabète gestationnel, la taille des portions doit être soigneusement contrôlée lorsqu’elles mangent de l’ananas ou boivent son jus, car cela peut faire augmenter la glycémie. Il est également recommandé de le combiner avec des aliments riches en protéines, en graisses et en fibres pour éviter les pics de sucre chez la femme enceinte. Il est toujours nécessaire de consulter votre médecin pour connaître le régime alimentaire le plus approprié en cas de diabète gestationnel.

Autres risques à garder à l’esprit :

  • Le jus d’ananas vert peut provoquer de graves vomissements.
  • Dans certains cas, la consommation de bromélaïne a été associée à des effets indésirables (diarrhée, flux menstruel excessif, nausées, éruptions cutanées et vomissements). Les cas plus graves peuvent entraîner une anaphylaxie.
  • Manger de grandes quantités d’ananas peut provoquer des symptômes désagréables, tels que le gonflement de la bouche et des joues.
  • La bromélaïne a tendance à se concentrer davantage vers le centre de l’ananas. Pour l’éviter, il est recommandé de jeter la partie proche du noyau, ou de cuire légèrement le fruit (la chaleur aide à décomposer la bromélaïne, ce qui rend l’enzyme moins agressive).

L’ananas fait-il monter la glycémie ?

L’ananas est un fruit dont l’index glycémique est variable entre moyen et élevé, sa consommation peut donc provoquer une augmentation de la glycémie. C’est particulièrement vrai si vous mangez de grandes portions d’ananas, ou toute préparation avec du sucre ajouté.

Pour éviter les pics et les baisses de glucose après avoir mangé de l’ananas, il est recommandé aux diabétiques de bien contrôler la taille de leurs portions et de les accompagner d’un autre aliment qui aide à ralentir la digestion.

Quelle est la quantité de sucre dans le jus d’ananas ?

Une tasse de jus d’ananas sans sucre ajouté ni autres ingrédients, contient environ 32 grammes de glucides, dont 25 grammes de sucre. Ce type de jus a une charge glycémique de 10, qui peut être réduite en substituant un jus d’ananas fait maison qui conserve toute sa fibre.

La pelure d’ananas est-elle bonne pour le diabète ?

Bien qu’il soit plus courant de jeter la peau de l’ananas, on sait qu’elle est utilisée dans de nombreuses cultures, non seulement pour son incroyable arôme et sa saveur, mais aussi pour ses propriétés bénéfiques pour la santé.

Comme sa chair, la peau de l’ananas est riche en vitamine C, en vitamines B, en minéraux essentiels, en bromélaïne et en fibres alimentaires, d’où ses propriétés antioxydantes, digestives, anti-inflammatoires, anti-âge, anticancéreuses et immunostimulantes.

Comment utiliser la peau d’ananas lorsqu’on est diabétique ?

Il existe différents modes de consommation pour profiter des bienfaits de la peau d’ananas. Jetez un coup d’œil aux suggestions suivantes :

Eau de peau d’ananas
Dans un récipient ou un bocal en verre, ajoutez 1/2 à 1 litre d’eau filtrée et la peau d’un ananas entier, préalablement lavée. Assurez-vous que l’eau est au niveau des peaux. Mettez le récipient au réfrigérateur et laissez-le reposer pendant au moins 2 jours. Après cette période, commencez à boire une tasse de l’eau infusée, une ou deux fois par jour. Note : Il est recommandé de placer un filtre ou une passoire dans la tasse avant de servir.

Thé à la peau d’ananas
Après avoir rincé les pelures, placez-les dans une casserole moyenne, ajoutez 2 bâtons de cannelle et 1 cuillère à café de gingembre fraîchement râpé. Couvrir avec environ 1 litre d’eau et laisser mijoter pendant 20-25 minutes. Retirer du feu, laisser reposer pendant 15 minutes supplémentaires et filtrer pour éliminer les solides. Servir chaud ou réfrigérer.

D’autres utilisations à envisager sont l’ajout de peau d’ananas dans les jus et les smoothies verts.

Puis-je manger de l’ananas si je souffre de diabète gestationnel ?

Les femmes souffrant de diabète gestationnel doivent non seulement veiller à maintenir un régime alimentaire adapté au diabète, mais aussi à la grossesse.

Dans le cas spécifique de l’ananas, il existe certains doutes quant à sa sécurité alimentaire. D’une part, nous savons que l’ananas est un fruit riche en sucres naturels dont la consommation peut provoquer des pics de glycémie. Et d’autre part, on dit que la bromélaïne, une enzyme abondante dans l’ananas, peut favoriser les contractions utérines et provoquer l’accouchement si elle est prise en grande quantité.

Si ces deux préoccupations sont vraies, une consommation modérée d’ananas est considérée comme sûre dans les cas de diabète gestationnel. L’ananas peut toujours faire partie d’un régime alimentaire équilibré, à condition que la femme enceinte limite la taille de ses portions et contrôle sa glycémie.

Le risque de contractions prématurées et de fausses couches dû à l’ingestion de bromélaïne a été associé à la consommation de grandes quantités d’ananas. Les quantités normalement ingérées dans le cadre de l’alimentation ne présentent pas de danger pour la grossesse. Néanmoins, il est recommandé à toute femme enceinte de consulter d’abord son médecin, surtout si elle est au troisième trimestre, si elle souffre de diabète gestationnel ou est susceptible d’avorter.

Pour aller plus loin…

Pour en apprendre plus sur le diabète, nous vous invitons à lire :

Références et ressources :

  • Fruit | ADA. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.diabetes.org/nutrition/healthy-food-choices-made-easy/fruit?loc=ff-slabnav
  • Pineapple, raw, all varieties Nutrition Facts & Calories. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://nutritiondata.self.com/facts/fruits-and-fruit-juices/2019/2
  • Glycemic Index and Diabetes. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse http://www.diabetesnet.com/food-diabetes/glycemic-index/
  • Glycemic index of common Malaysian fruits. – PubMed – NCBI. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18364324
  • Glycemic Index and Diabetes | ADA. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.diabetes.org/glycemic-index-and-diabetes
  • The Best Fruits When You Have Diabetes. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://blogs.webmd.com/diabetes/20190215/the-best-fruits-when-you-have-diabetes
  • Is pineapple good for diabetes? (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.medicalnewstoday.com/articles/324978
  • Exotic Fruits as Therapeutic Complements for Diabetes, Obesity and Metabolic Syndrome. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3156450/
  • Dietary fiber: Essential for a healthy diet. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/nutrition-and-healthy-eating/in-depth/fiber/art-20043983
  • Manganese. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse http://www.whfoods.com/genpage.php?tname=nutrient&dbid=77
  • Pineapple – an overview | ScienceDirect Topics. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.sciencedirect.com/topics/pharmacology-toxicology-and-pharmaceutical-science/pineapple
  • Nall, R. M. (s. d.). Does bromelain have any health benefits? Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.medicalnewstoday.com/articles/323783
  • Marcin, A. (s. d.). Should You Avoid Pineapple During Pregnancy? Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.healthline.com/health/pregnancy/pineapple#other-fruits-and-vegetables
  • Pineapple juice, canned, unsweetened, without added ascorbic acid Nutrition Facts & Calories. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://nutritiondata.self.com/facts/fruits-and-fruit-juices/2026/2
  • Gestational Diabetes – Symptoms and Diet. (s. d.). Consulté le 3 avril 2020, à l’adresse https://www.diabetes.org/diabetes/gestational-diabetes

Articles populaires

Les dangers de l’alcool sur le cerveau

Un verre de vin avec le dîner, une bière après le travail, un cocktail en vacances : L'alcool est profondément ancré dans la culture...

9 aliments mauvais pour le cerveau

Le cerveau est l'organe le plus important du corps humain, et comme tous nos organes, il peut être affecté par ce que l'on mange....

Les effets de l’alcool sur la peau

Vous êtes-vous déjà demandé ce que l'alcool pouvait faire à votre peau ? C'est ce que nous allons voir dans cet article.À quel point...

Les aliments cancérigènes que vous avez probablement déjà consommé

Nous entendons souvent des gens dire "attention cet aliment est cancérigène" ou "manger cela cause le cancer", mais beaucoup d'entre nous ne savent pas...

Quels fruits et légumes contiennent le plus de pesticides et comment les réduire ?

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à une alimentation saine, mais tous les consommateurs ne sont pas conscients de la quantité...